Language   

Генерал

Kino / Кино
Language: Russian

List of versions


Related Songs

Нам с тобой
(Kino / Кино)
Москва-Одесса
(Vladimir Semënovič Vysotskij / Владимир Семёнович Высоцкий)
Я объявляю свой дом [безъядерной зоной!]
(Kino / Кино)


Generał
[1983]
Testo e musica / Lyrics and music / Paroles et musique / Sanat ja sävel: Viktor Coj [Tsoi]
Album / Albumit: 1. 46 [1983]
2. Начальник Камчатки [1984]

kino46kinonachalnik



La canzone, scritta come quasi tutte le altre da Viktor Coj (o “Tsoi”, come spesso ancora si traslittera all'antica), è del 1983 e proviene originariamente dall'album “46”, che seguì il primo album in studio dei Kino, del 1982, intitolato “45”. In seguito, nel 1984, la canzone fu anche inserita nel terzo album, Начальник Камчатки [Načalnik Kamčatki, “Il capo della Kamčatka”; la “Kamčatka” era il nome che Coj aveva dato alla cucina del suo modestissimo appartamento nel 1985]. E' una canzone coraggiosa: impossibile non leggervi riferimenti espliciti all'avventura sovietica in Afghanistan, nella quale l'URSS si era impastoiata senza via d'uscita e che, senz'altro, accelerò la sua fine. [RV]
Где Вы теперь и с кем,
Кто хочет быть судьей,
Кто помнит все имена?
Нам не хватает тем,
Не нарушай покой,
Эта ночь слишком темна.
 
Где твой мундир, генерал,
Твои ордена, спина, как струна?
Ты уже слышал отбой
Просто дождь бил по крыше твоей, генерал.
 
Все находят время, чтобы уйти,
Никто не уйдет навсегда
Парламентеры один за другим
И каждый знает горечь плода.
 
Где твой мундир, генерал,
Твои ордена, спина, как струна?
Ты уже слышал отбой
Просто дождь бил по крыше твоей, генерал.
 
Хочется спать, но вот стоит чай
И горит свет ста свечей.
Может быть завтра с утра будет солнце
И тот ключ в связке ключей?22
 
Где твой мундир, генерал,
Твои ордена, спина, как струна?
Ты уже слышал отбой
Просто дождь бил по крыше твоей, генерал.

Contributed by Riccardo Venturi - 2022/2/4 - 01:58




Language: Italian

Traduzione italiana / Italian translation / Traduction italienne / Italiankielinen käännös:
Riccardo Venturi, 4-2-2022 02:08
Generale

Dove siete ora, e con chi?
Chi vuole essere giudice,
Chi ricorda ogni nome?
Abbiamo esaurito i temi,
Non turbare la quiete,
Questa notte è scurissima.

Dov'è la tua uniforme, generale?
Dove le tue medaglie, la tua schiena rigida? [1]
Non hai sentito la ritirata,
No, è solo la pioggia che picchia sul tuo tetto, generale.

Ognuno trova il tempo per andarsene di qui,
Ma nessuno se ne andrà così per fare.
Chi viene a parlamento, gli uni dopo gli altri, [2]
Ha già assaggiato il gusto amaro di quel frutto. [3]

Dov'è la tua uniforme, generale?
Dove le tue medaglie, la tua schiena rigida?
Non hai sentito la ritirata,
No, è solo la pioggia che picchia sul tuo tetto, generale.

Si vorrebbe dormire, ma ecco qua il tè
E la stanza è molto bene illuminata. [4]
Domani, magari, sarà un mattino assolato,
Alla fine, la troverò la chiave giusta? [5]

Dov'è la tua uniforme, generale?
Dove le tue medaglie, la tua schiena rigida?
Non hai sentito la ritirata,
No, è solo la pioggia che picchia sul tuo tetto, generale.
[1] Lett. “La tua schiena, [tesa] come una corda”

[2] In russo, il francesismo parlementery non indica i “parlamentari”, ma le delegazioni militari o i messaggeri che vengono a richiedere e discutere una tregua o qualche forma di accomodamento.

[3] Vale a dire, chi ha già sperimentato il gusto amaro della sconfitta.

[4] Lett. “La stanza è illuminata da cento candele” (da intendersi “con una lampadina da 100 candele”).

[5] Lett. “la troverò la chiave nel portachiavi?”

2022/2/4 - 02:09




Language: French

Version française – GÉNÉRAL – Marco Valdo M.I. – 2022
d’après la traduction italienne de Riccardo Venturi – General – 2022
Chanson russe – Генерал : General – Kino / Кино – 1983
Paroles et musique : Viktor Coj [Tsoi]

La chanson, écrite comme presque toutes les autres par Viktor Coj (ou “Tsoi”, comme on le traduit encore souvent dans l’ancien style), date de 1983 et provient à l’origine de l’album « 46 », qui fait suite au premier album studio de Kino en 1982, intitulé « 45 ». Plus tard, en 1984, la chanson a également été incluse dans le troisième album, Начальник Камчатки [Načalnik Kamčatki, « La tête de Kamčatka » ; « Kamčatka » était le nom que Coj avait donné à la cuisine de son très modeste appartement en 1985]. C’est une chanson courageuse : il est impossible de ne pas y lire des références explicites à l’aventure soviétique en Afghanistan, dans laquelle l’URSS s’était empêtrée sans pouvoir en sortir et qui a sans doute précipité sa disparition. [RV]

Dialogue Maïeutique

chtorm333


Ohlala, dit Marco Valdo M.I., il y a tant de chansons dans le monde, tant d’autres choses, tant d’autres gens et tant d’autres populations et tant d’autres façons de vivre – rien que pur ce qui concerne l’espèce humaine, qu’on en a le cerveau tout retourné rien que d’y songer. Pour donner une idée, mais assez vague quand même encore, il y a dans ce labyrinthe des Chansons contre la Guerre, au moment où je te parle, plus de 60 000 chansons – originelles et traductions confondues. C’est dire l’ampleur de l’affaire. Oui, dit Lucien l’âne, on peut y vaguer tant et plus, sans compter la diversion des 160 langues (j’arrondis) qui entrent en jeu. Soit, mais ensuite, quid de la chanson ?

Il faut ici préciser sans attendre, reprend Marco Valdo M.I., qu’elle s’intitule Général (dans sa version française), qu’à l’origine, elle est en langue russe et que son auteur est Viktor Tsoï. J’ajoute que le commentateur et traducteur italien Riccardo Venturi précise qu’elle fait allusion à la guerre et l’invasion (1979) et la retraite (1989) des armées russes d’Afghanistan, où cent mille – note bien le chiffre de 100 000, il est plus que symbolique, car on le retrouve de ces jours-ci dans tous les médias – soldats russes ont participé à l’opération Chtorm 333 (Tempête 333), qui fut rebaptisée à l’époque : « Opération Prague », en référence à la « libération de la Tchécoslovaquie envahie par ses propres habitants, opération menée par des armées amies en 1968 » – voir à ce sujet le parcours : "Le printemps de Prague".

Oui, dit Lucien l’âne, la coïncidence est troublante ; on dirait que se répète la même scène, on dirait que l’Histoire bégaye. Une armée d’amis va-t-elle venir libérer les Ukrainiens d’eux-mêmes ? On dirait une absurde histoire de Zinovie. Enfin, voilà le cadre posé, mais quel est l’anecdote de la chanson ?

Elle interpelle à mots couverts (c’est la pluie…), dit Marco Valdo M.I., un général apparemment à la retraite… C’est là que vont les généraux quand ils tombent en panne de guerre.

Ah, dit Lucien l’âne, voyons ça et tissons le linceul de ce vieux monde bégayant, radotant, rejouant ses vieilles rengaines et cacochyme.

Heureusement !

Ainsi Parlaient Marco Valdo M.I. et Lucien Lane
GÉNÉRAL

Où êtes-vous et avec qui, maintenant ?
Qui veut être juge finalement ?
Qui se souvient des identités ?
On a épuisé nos arguments,
Ne troublez pas la tranquillité,
C’est un très sombre moment.

Où est votre uniforme, général ?
Où sont vos médailles, votre dos raide ?
Vous n’avez pas entendu sonner la retraite,
C’est la pluie qui frappe votre toit, Général.

Tout le monde trouve le temps de sortir d’ici,
Mais personne n’ira jusqu’à le faire.
Ceux qui viennent parlementer, un après l’autre,
Connaissent déjà le goût amer de ce fruit.

Où est votre uniforme, général ?
Où sont vos médailles, votre dos raide ?
Vous n’avez pas entendu sonner la retraite,
C’est la pluie qui frappe votre toit, Général.

On voudrait dormir, mais voici le thé.
Et la pièce est très bien éclairée.
Demain, la matinée pourrait être ensoleillée,
Finalement, trouvera-t-on la bonne clé ?

Où est votre uniforme, général ?
Où sont vos médailles, votre dos raide ?
Vous n’avez pas entendu sonner la retraite,
C’est la pluie qui frappe votre toit, Général.

Contributed by Marco Valdo M.I. - 2022/2/7 - 19:47



Main Page

Please report any error in lyrics or commentaries to antiwarsongs@gmail.com

Note for non-Italian users: Sorry, though the interface of this website is translated into English, most commentaries and biographies are in Italian and/or in other languages like French, German, Spanish, Russian etc.




hosted by inventati.org