Language   

Bombenstimmung

Die Toten Hosen
Language: German

List of versions



[1986]
Breitkof / Frege
Album / Albumi: Damenwahl
(2007 Remastered Anniversary Edition Bonus Tracks)

damenwahl
Bombenstimmung, es herrscht Bombenstimmung.
In der ganzen Welt wird der Countdown gezählt.
Bombenstimmung, es herrscht Bombenstimmung.
In der ganzen Welt wird der Countdown gezählt.

Vorsorglich evakuiert: Jede Bahnhofshalle.
Wenn sie denn explodiert, klatschen draußen alle!
10, 9, 8, 7, 6 - Überall sind sie versteckt
6, 5, 4, 3, 2, 1 - RTL war live dabei
Hole dir den Krieg ins Wohnzimmer!

Bombenstimmung, es herrscht Bombenstimmung.
In der ganzen Welt wird der Countdown gezählt.
Bombenstimmung, es herrscht Bombenstimmung.
In der ganzen Welt wird der Countdown gezählt.

Kriegen ist auch nicht mehr das, was es einmal war.
Bombenlegen ist modern, weil es jeder kann.
10, 9 8, 7 6 - Wer hat noch keine im Gepäck?
6, 5 4, 3, 2, 1 - Geh zur Seite, Feuer frei!

Bombenstimmung, es herrscht Bombenstimmung.
In der ganzen Welt wird der Countdown gezählt.
Bombenstimmung, es herrscht Bombenstimmung.
In der ganzen Welt wird der Countdown gezählt.

Bombenstimmung, es herrscht Bombenstimmung.
In der ganzen Welt wird der Countdown gezählt.
Bombenstimmung, es herrscht Bombenstimmung.
In der ganzen Welt wird der Countdown gezählt.

Contributed by Riccardo Venturi - 2020/10/11 - 20:15




Language: Italian

Traduzione italiana / Italienische Übersetzung / Italian translation / Traduction italienne / Italiankielinen käännös:
Riccardo Venturi, 11-10-2020 20:20

Due parole del traduttore. L'espressione Bombenstimmung autorizza diverse rese: da quella (letterale) di "atmosfera da bomba" a quella (più comune e, forse, più esatta) di "atmosfera terrificante", "aria pesantissima", "aria da tagliarsi col coltello" e cose del genere. Io ho scelto "aria da bomba" per attenermi maggiormente al senso letterale. La "RTL" presente nel testo è la sigla di Radio-Télé-Lëtzebuerg, emittente radiotelevisiva lussemburghese in lingua tedesca.
ARIA DA BOMBA

Aria da bomba, ovunque un'aria da bomba,
In tutto il mondo si fa il conto alla rovescia.
Aria da bomba, ovunque un'aria da bomba,
In tutto il mondo si fa il conto alla rovescia.

Evacuazione preventiva: tutti gli atri delle stazioni.
Se poi esplode, fuori tutti applaudiranno!
10, 9, 8, 7, 6 – stanno nascosti ovunque,
6, 5, 4, 3, 2, 1 – RTL era là in diretta,
Pòrtati la guerra direttamente in soggiorno!

Aria da bomba, ovunque un'aria da bomba,
In tutto il mondo si fa il conto alla rovescia.
Aria da bomba, ovunque un'aria da bomba,
In tutto il mondo si fa il conto alla rovescia.

Le guerre, poi, non sono più quelle di una volta.
Bombardare è moderno perché chiunque può farlo.
10, 9 8, 7 6 – Chi ancora non ne ha in saccoccia?
6, 5 4, 3, 2, 1 – Spòstati e spara a volontà!

Aria da bomba, ovunque un'aria da bomba,
In tutto il mondo si fa il conto alla rovescia.
Aria da bomba, ovunque un'aria da bomba,
In tutto il mondo si fa il conto alla rovescia.

Aria da bomba, ovunque un'aria da bomba,
In tutto il mondo si fa il conto alla rovescia.
Aria da bomba, ovunque un'aria da bomba,
In tutto il mondo si fa il conto alla rovescia.

2020/10/11 - 20:36




Language: French

Version française – LA BOMBE – Marco Valdo M.I. – 2020
Chanson allemande – Bombenstimmung – Die Toten Hosen – 1986
Paroles et musique : Breitkof / Frege
Album : Damenwahl
(2007 Remastered Anniversary Edition Bonus Tracks)

Dialogue Maïeutique

Paysage de fin du monde  Edward Hopper - 1929
Paysage de fin du monde Edward Hopper - 1929


Oh la la, La Bombe, dit Lucien l’âne, quel titre effrayant et parfaitement à sa place quand il s’agit de La Guerre de Cent mille ans.

Je suppose, Lucien l’âne mon ami, je suis sûr même que tu connais le double sens de cette expression « faire la bombe » » qui signifie d’une part, fabriquer un engin explosif – dont la puissance est très variable : la bombe à main, la bombe individuelle, la bombe artisanale : là on est à la taille minimale et à la puissance réduite et à la portée limitée ; et puis, il y a la bombe de gros calibre qui peut aller jusqu’à détruire des villes, des pays entiers (avec les gens dedans) et qui sait, toute la planète : là, on est à la dimension industrielle et à la puissance illimitée ou tout comme. En principe, l’usage en est totalement prohibé.

Il faut espérer qu’on n’aura pas recours à ces joujoux cauchemardesques, dit Lucien l’âne, mais oui, je n’ignore rien de ces gadgets humains et de leurs redoutables effets. Mais à quel deuxième sens fais-tu allusion ?

D’abord, Lucien l’âne mon ami, laisse-moi te dire que malgré l’apparence, ces engins et leurs capacités de destruction me paraissent assez terrifiants et je suis toujours attentif à mettre entre l’horreur et moi une certaine distance. Cette distance, on l’obtient par l’ironie, en traitant le sujet, l’objet, la circonstance – ici, la bombe – par le mépris. C’est le rôle de ce deuxième sens de l’expression « faire la bombe », autrement dit « faire la fête ». C’est comme ça, dans ces deux sens en même temps, comme les deux yeux d’un même regard, qu’il faut comprendre cette expression, que l’on trouve au cœur du refrain de la chanson :

« La bombe, partout où on fait la bombe
Dans le monde entier, le compte à rebours a commencé. »


Certes, dit Lucien l’âne, c’est une excellente façon de procéder et – même si je pense que tu y as pensé, il faudrait agir ainsi face à une telle catastrophe annoncée ; a minima, si on ne peut faire la fête, il faut éviter de se faire du mouron et puis, comme on dit, mourir seul, mourir tous ensemble, c’est toujours mourir et mourir, quelle importance ?, on ne meurt jamais qu’une seule fois et on n’en sait quand même rien.

Tout à fait, répond Marco Valdo M.I., laissons les catastrophistes et les tristes sires mariner dans leur inutile désespoir et continuons à vivre tranquillement notre vie. Enfin, et juste parce que ça reste en mémoire, du moins, dans ma mémoire, j’ai incorporé le « Dispersez-vous, ralliez-vous ! », évocation par les corbeaux d’un champ de bataille après la bataille. Souviens-toi donc, Lucien l’âne mon ami, en passant de ceci :

« Sur les routes aux vieux calvaires,
Sur les fossés et sur les trous,
Dispersez-vous, ralliez-vous !

Par milliers, sur les champs de France,
Où dorment les morts d’avant-hier,
Tournoyez, n’est-ce pas, l’hiver,
Pour que chaque passant repense !
Sois donc le crieur du devoir,
O notre funèbre oiseau noir ! »


Tu sais, Marco Valdo M.I. mon ami, je te connais assez pour avoir remarqué et resitué ce clin d’œil au jeune homme des Ardennes, qui passa avant toi dans le couloir du Journal où tu avais ton bureau. J’aime d’ailleurs toujours tes citations, aussi furtives soient-elles, aussi fréquentes parfois. Cela dit, tissons le linceul de ce vieux monde militaire, morbide, morne, mortifère, mortuaire et cacochyme.

Heureusement !

Ainsi Parlaient Marco Valdo M.I. et Lucien Lane
LA BOMBE

La bombe, partout où on fait la bombe
Dans le monde entier, le compte à rebours a commencé.
La bombe, partout où on fait la bombe
Dans le monde entier, le compte à rebours a commencé.

On évacue par précaution : toutes les gares.
Applaudissez tous, elle explosera pour vous.
10, 9, 8, 7, 6 – Planquez-vous partout
6, 5, 4, 3, 2, 1 – RTL en direct, ce soir,
Importera la guerre chez vous !

La bombe, partout où on fait la bombe
Dans le monde entier, le compte à rebours a commencé.
La bombe, partout où on fait la bombe
Dans le monde entier, le compte à rebours a commencé.

La guerre n’est plus ce qu’elle était avant-hier.
Les bombes modernes, tout le monde peut les faire.
10, 9 8, 7 6 – Des bombes, qui n’en a pas dans son panier ?
6, 5 4, 3, 2, 1 – Dispersez-vous, ralliez-vous ! Feu à volonté !

La bombe, partout où on fait la bombe
Dans le monde entier, le compte à rebours a commencé.
La bombe, partout où on fait la bombe
Dans le monde entier, le compte à rebours a commencé.

La bombe, partout où on fait la bombe
Dans le monde entier, le compte à rebours a commencé.
La bombe, partout où on fait la bombe
Dans le monde entier, le compte à rebours a commencé.

Contributed by Marco Valdo M.I. - 2020/10/12 - 22:14



Main Page

Please report any error in lyrics or commentaries to antiwarsongs@gmail.com

Note for non-Italian users: Sorry, though the interface of this website is translated into English, most commentaries and biographies are in Italian and/or in other languages like French, German, Spanish, Russian etc.




hosted by inventati.org