Language   

Telegram

Damien Saez
Language: French



Related Songs

La beauté du cœur
(Damien Saez)
Les enfants paradis
(Damien Saez)
L'enfant des guerres
(Damien Saez)


2022
EP: Telegram
Telegram

L'EP doit son titre à l'application mobile de télécommunication russe Telegram, réseau que l'artiste déclare avoir utilisé pour échanger avec une femme ukrainienne nommée Natalia lors du conflit russo-ukrainien.

[...] Mais le morceau qui est vraiment réussi de A à Z, qui m'a mis les larmes aux yeux, me donne des frissons à chaque fois, c'est "Telegramm". Justement parce que c'est personalisé et identifiable. Mais aussi parce que la mélodie est très belle, les arrangements mélancoliques et d'une élégance discrète... On ressent cette histoire, et les quelques vers autobiographiques qui, une fois encore, marquent instantanément ("et moi l'ivrogne en fin de vie"...).

Le chanteur, l'intention et la composition par Billy98




L'est 22 heures sur Paname, j'ai rendez-vous sur Telegram
Avec une rebelle ukrainienne tous les soirs planquée dans sa rame
De métro elle chante avec moi, elle dit qu'ça lui fait chaud au cœur
On est tous les deux unifiés là comme un cyber bouquet de fleurs

Je connaissais pas Telegram ou juste comme réseau terroriste
Me voilà moi l'anti-nеtwork à soutenir mon activiste
Dans la matrix des stylos-plumеs c'est avec l'Ukraine que j'écris
Sur une application des Russes, j'sais pas si tu vois l'ironie

On s'est rencontré tous les deux juste au hasard des connexions
J'ai vu son drapeau sur Insta et ses messages de rébellion
Puis j'me suis dit "ça fait bizarre de croiser autre chose qu'une putain
Sur ce réseau que je conchie" on en a chanté des refrains
Si c'est toujours de l'intérieur que les vraies luttes changent le monde
Au gré des guerres planter des fleurs qu'importe le nombre de bombes
Je sais ça fait bizarre de s'dire qu'on fait rébellion dans la merde
Mais si c'est ça ou mourir alors fuck them all et j't'emmerde

Dans la matrix de nos révoltes mon orage contre la machine
Si pour faire rugir tous les cœurs faut passer par l'hémoglobine
Quel que soit le chemin que prend la lutte armée aux poésies
Ne gagne jamais aucune armée sans espion chez l'ennemi

Alors mon Ukrainienne et moi sur Telegram nos anarchies
À s'envoyer des télégrammes oui de Kyïv jusqu'à Paris
Nous on fait l'amour en secret toi à Kiev et moi Paname
On y conjugue nos verbes aimer en virtuel sur Telegram

Comme un drapeau d'amour sur Terre c'est les gens tissés de lumière
Comme un doigt levé à leur guerre, comme un paradis en enfer
Alors mon Ukrainienne et moi, sur Telegram nos anarchies
À s'envoyer des télégrammes oui de Kyïv jusqu'à Paris

Le soir avec ma Natalia on se retrouve comme deux ados
Comme deux amours de fin du monde, mon amour n'a pas de drapeau
Toi et moi là sur Telegram, toi sous les bombes moi dans Paname
À jouer aux adolescents, à s'envoyer nos psychodrames

À rejouer des Jivago, qui sait, tu t'appellerais Lara
Perdue au fond des Sibérie je viendrais te chercher crois-moi
Mais toi tu m'dis qu'j'suis plus utile où je suis puis que les poètes
Sont trop précieux pour être au front, que leur plume est leur baïonnette

Qu'une chanson vaudra toujours plus que leur million d'bombes atomiques
Qu'elle est la trace de cette humain qui rend le crucifié biblique
Alors il faut mener la lutte depuis la grotte mais faire trembler
Tous les despotes, tous les tyrans avec la plume et le papier

Quelle élégance ma Natalia au combat du sang et des larmes
Dans son métro à déclamer mes mots d'amour sur Telegram
Elle et moi sûr qu'on est mariés, pas bien plus que mille armistices
On nous coule les ruisseaux de paix qui savent faire de doux sacrifices

À chaque coin de rue de chaque pays c'est la misère partout dans le monde
De la Chine aux États-Unis, entre les virus et les bombes
Tout est fini, les jeux sont faits, dans quarante ans tout a pété
Puis même si ça se trouve bien avant y a un con qui aura appuyé

Y a deux mois voulaient tous sauver leur planète en cliquant du pouce
Maintenant sont tous à paniquer qu'l'autre fou envoie pas la secousse
Après tout le feu d'artifices doit pas être bien pire que l'EHPAD
À choisir le choix est vite fait, moi j'préfère partir dans les flammes

Y a plus d'espoir sur cette planète entre les kalachs et les strings
Trop contaminées sont nos terres, nos seules ailes sont des chicken wings
Moi j'voudrais juste téléporter mon âme en larmes dans ton pays
Faire un sourire à ton sourire face à la fin du monde qui crie

Quitte à crever autant qu'ce soit à côté d'une vraie révoltée
Loin de ma terre occidentale tout juste bonne à défiler
Alors qu'les putes du monde entier défilent en cœur en parisiennes
Moi j'passe mes nuits sur Telegram avec ma beauté ukrainienne
Cette année y aura pas pour elle de Fashion Week c'est pas l'ambiance
À aller dénuder son cul pendant qu'on bombarde son enfance
Natalia elle danse immortelle, fait de mes nuits l'hymne à l'amour
Pendant que les monstres bombardent, elle, elle chante Piaf dans son métro

Et moi qui la regarde en live par satellites ma résistante
À vous faire pâlir Jean Moulin dedans sa tombe impertinente
Natalia la fureur de vivre, Natalia mon hymne à la vie
Natalia elle veut rester libre, Natalia au prix de sa vie

Natalia fleur immortelle, contre toutes les intempéries
Quelles que soient les ténèbres au ciel, Natalia c'est l'éclaircie
Natalia comme un soleil
Natalia comme un soleil

J'ai pas d'nouvelles de Natalia, depuis hier soir messagerie
Son téléphone ne répond plus et moi je suis là dans Paris
Comme une pauvre merde européenne qui pense à quel sera le prix
De son gasoil à la rentrée, sa facture de gaz à Paris

Il paraît que c'est la Fashion Week des millions d'putains dans les rues
D'la capitale sûr y a d'l'oseille pour faire défiler les p'tits culs
Et moi l'ivrogne en fin de vie sur les quais de l'Apocalypse
Et moi qui prie pour Natalia que son ciel sorte de l'éclipse

Natalia
Natalia
Natalia
Natalia

2023/1/22 - 23:40



Main Page

Please report any error in lyrics or commentaries to antiwarsongs@gmail.com

Note for non-Italian users: Sorry, though the interface of this website is translated into English, most commentaries and biographies are in Italian and/or in other languages like French, German, Spanish, Russian etc.




hosted by inventati.org