Language   

C’est pas gagné

Marco Valdo M.I.
Language: French


Related Songs

L'Hélicon de Berluscon
(Lucien Lane)
Cause toujours !
(Marco Valdo M.I.)
Le grand Avion
(Marco Valdo M.I.)


C’est pas gagné

Chanson française – C’est pas gagné – Marco Valdo M.I. – 2022

LA ZINOVIE
est le voyage d’exploration en Zinovie, entrepris par Marco Valdo M. I. et Lucien l’âne, à l’imitation de Carl von Linné en Laponie et de Charles Darwin autour de notre Terre et en parallèle à l’exploration du Disque Monde longuement menée par Terry Pratchett.
La Zinovie, selon Lucien l’âne, est ce territoire mental où se réfléchit d’une certaine manière le monde. La Zinovie renvoie à l’écrivain, logicien, peintre, dessinateur, caricaturiste et philosophe Alexandre Zinoviev et à son abondante littérature.

LA ZINOVIE

Épisode 1 : Actualisation nationale ; Épisode 2 : Cause toujours ! ; Épisode 3 : L’Erreur fondamentale ; Épisode 4 : Le Paradis sur Terre ; Épisode 5 : Les Héros de l’Histoire ; Épisode 6 : L’Endémie ; Épisode 7 : La Réalité ; Épisode 8 : La Carrière du Directeur ; Épisode 9 : Vivre en Zinovie ; Épisode 10 : Le But final ; Épisode 11 : Les nouveaux Hommes ; Épisode 12 : La Rédaction ; Épisode 13 : Glorieuse et grandiose Doussia ; Épisode 14 : Le Bataillon des Suicidés ; Épisode 15 : Les Gens ; Épisode 16 : Jours tranquilles au Pays ; Épisode 17 : La Région ; Épisode 18 : Mémoires d’un Rat militaire ; Épisode 19 : L’inaccessible Rêve ; Épisode 20 : La Gastronomie des Étoiles ; Épisode 21 : Le Progrès ; Épisode 22 : Faire ou ne pas faire ; Épisode 23 : Le Bonheur des Gens ; Épisode 24 : La Sagesse des Dirigeants ; Épisode 25 : Les Valeurs d’Antan ; Épisode 26 : L’Affaire K. ; Épisode 27 : L’Atmosphère ; Épisode 28 : La Nénie de Zinovie ; Épisode 29 : L’Exposition colossale ; Épisode 30 : La Chasse aux Pingouins ; Épisode 31 : Le Rêve et le Réel ; Épisode 32 : La Vérité de l'État ; Épisode 33 : La Briqueterie ; Épisode 34 : L’Armée des Chefs


Épisode 35

Dialogue Maïeutique

LES GUIDES SE SUIVENT
LES GUIDES SE SUIVENT


Au fait, Marco Valdo M.I. mon ami, qu’est-ce qui n’est pas gagné ?

Oh, Lucien l’âne mon ami, tu as raison de poser ainsi cette question, car la réponse n’est pas aussi simple qu’on pourrait le penser. Pas simple, car il y a beaucoup qui n’est pas gagné dans le monde de cette chanson – c’est-à-dire la Zinovie, sans compter tout le reste qui peut venir d’une réflexion qui irait au-delà de ce qui est dit explicitement ici. D’abord, ce qui est perdu : c’est la paix – pas seulement celle qui est troublée par les actes violents des militaires, mais aussi, cette modeste paix née de la vie quotidienne tranquille où il est possible de connaître le simple bonheur de vivre ; cette paix à laquelle on tient tant quand on la connaît et qu’il faut souhaiter à chacun de l’atteindre et de la conserver tout au long de son vivant. Ensuite, ce qui n’est pas gagné, c’est la guerre que la Zinovie mène dans un pays voisin, l’Ucrimée, comme l’annonce d’entrée de jeu la chanson. Ce qui est encore moins gagné dans cette Uchronie, c’est quand et comment la terminer.

« La guerre, c’est comme la grève ;
C’est héroïque, on en rêve.
En vérité, c’est pas gagné.
Elle dure et comment la terminer ? »


Et sans vouloir en rajouter – car il y en a encore, ce qui n’est pas non plus gagné, c’est le rêve héroïque du Guide, qu’on évoquait l’autre jour dans « L’Armée des Chefs »

« Et puis, il faut renforcer l’État
Pour rebâtir l’Empire.
Plus vite derrière !
On part pour la guerre. »

Ah, dit Lucien l’âne, je vois maintenant de quoi il est question, dit Lucien l’âne. Mais encore ?

Donc, reprend Marco Valdo M.I., il y a un gars qui raconte ça, un gars de Zinovie et quand j’y réfléchis, ce pourrait bien être lui cet Homère zinovien qu’on entend là-bas tout au long de notre voyage.

Ou ce Dante, dit Lucien l’âne, car il me paraît que c’est aussi une descente aux enfers du monde.

Ce qui est certain, dit Marco Valdo M.I., c’est que du point de vue du pouvoir en Zinovie, en effet, c’est un terrible acte d’accusation, d’autant plus terrible qu’il est l’œuvre d’un Anonyme zinovien, conscient d’être mis en danger par ses propres écrits :

« Mes poésies à ne pas montrer,
Mieux vaudrait les jeter,
On ne sait ce qui peut arriver.
Pas question de les signer. »


Oui, répond Lucien l’âne, c’est tout le dilemme de celui qui pense où il ne faut pas penser (peut-il révéler sa pensée ? Comment ? À qui ? C’était déjà le problème de Spinoza) et de celui qui écrit et qui même prudent, même prudentissime, risque toujours d’être découvert, même s’il ne rend pas ses écrits publics. En Zinovie, il faut même les cacher (de préférence, ailleurs que chez soi) et parfois, purement et simplement, les détruire – si on en a le temps.

Quelle atmosphère, Marco Valdo M.I. mon ami, quel monde malsain, on doit y étouffer au jour le jour. N’était-ce pas déjà ce que disait « L’Atmosphère » ? Et ensuite, ensuite, la chanson ?

Ensuite, reprend Marco Valdo M.I., notre poète n’y tient plus. Il se lance dans une attaque ouverte et virulente du Guide et du régime, une attaque acide, lucide et pleine d’esprit que je te laisse découvrir.

Soit, dit Lucien l’âne, je vais m’y employer vigoureusement. En attendant, tissons le linceul de ce vieux monde suffocant – comme dans Verlaine :

« Tout suffocant
Et blême, quand
Sonne l’heure,
Je me souviens
Des jours anciens
Et je pleure »


et suffoquant, soufflant, souffrant et cacochyme.

Heureusement !

Ainsi Parlaient Marco Valdo M.I. et Lucien Lane
La guerre, c’est comme la grève ;
C’est héroïque, on en rêve.
En vérité, c’est pas gagné.
Elle dure et comment la terminer ?
Ici, le temps est mortel d’ennui,
Sans famille, sans amis,
Sans interlocuteur, sans salaire,
Personne, pas même d’adversaire.
Les jours s’en vont tout nus,
En Zinovie, l’homme a disparu,
On ne voit plus d’individus ;
Que sont-ils devenus ?

Depuis ma tardive enfance,
J’écris des poèmes,
Je lis à mes connaissances
Mes vers d’une pertinence extrême,
Mes poésies à ne pas montrer,
Mieux vaudrait les jeter,
On ne sait ce qui peut arriver.
Pas question de les signer.
En Zinovie, tout coup porté
Au système entraîne
Une réaction en chaîne
Capable de tout emporter.

Un lion ne peut mener les rats ;
Seul un rat mène les rats.
Les journaux, les télés, les livres dévident
La sagesse et l’intelligence du Guide.
En Zinovie, la nullité émérite
Commande et ordonne le présent
Et la libre personnalité évite
D’imposer leurs destinées aux gens ;
Le Guide au pouvoir en Zinovie –
Tant qu’il est en vie –
Est un génie ; pour lui-même,
Il crée son propre système.

Considérer la glorieuse révolution
Comme cause de la terreur
Et la famine comme une erreur
De la grande collectivisation :
Sombres et sordides révélations ;
Trahison, trahison, trahison !
La tête du Guide est partout,
On la rencontre, on la voit tant,
On s’y habitue ; avec le temps,
On ne la voit plus du tout.
Qui se souvient des guides d’antan ?
On refait l’histoire à chaque printemps.

Contributed by Marco Valdo M.I. - 2022/4/15 - 19:13



Main Page

Please report any error in lyrics or commentaries to antiwarsongs@gmail.com

Note for non-Italian users: Sorry, though the interface of this website is translated into English, most commentaries and biographies are in Italian and/or in other languages like French, German, Spanish, Russian etc.




hosted by inventati.org