Language   

Lo sciopero del Sole

Bandabardò
Language: Italian

List of versions


Related Songs

Tre passi avanti
(Bandabardò)
Radioactive Eskimo
(Peter La Farge)
Fine delle danze
(Bandabardò)


Album: Iniziali bì-bì (1998)

Lo sciopero del Sole

Una filastrocca ecologista in cui già più di vent'anni fa la Bandabardò sottolineava la totale indifferenza dei politici (e chi sarà mai quell'uomo del miracolo dalla televisione?) ai temi ambientali. Il sole, indignato e stanco perché l'aria si è fatta ormai irrespirabile, lascia tutti e se ne va...

Lo sciopero del Sole


La canzone è stata recentemente riarrangiata e risuonata con gli strumenti creati dalla Gaudats Junk Band (GJB), band che realizza e utilizza esclusivamente strumenti costruiti con rifiuti e materiale di riciclaggio, ispirata alla politica dello “zero waste” e ai principi e progetti di Rossano Ercolini (premio Goldman 2013, il 'nobel' per l'ambiente).
Un giorno venne il sole e disse: "e così sia!
Se proprio non mi volete allora me ne vado via!
Non vi chiedevo tanto, né croci, né altare
Ma nemmeno un mondo in cui non posso respirare"

E tutti gli risposero: "No, ti prego, non te ne andare!
Senza di te sai non possiamo più abbronzare!
E diventare belli con creme da spalmare
Dimenticando tutto in un estate al mare"

Gli offrirono dei soldi ma non ci fu niente da fare
Il sole fece quattro passi e smise di brillare!

Ma l'uomo del miracolo dalla televisione
Entrò in tutte le case stravolto d'emozione
"E ci ho già pensato io" disse
"È una grande occasione, pagate e vi sarà dato
Un sole di cartone"

"E ci ho già pensato io" disse
"Ne ho quasi un milione, pagate e vi sarà dato
Un sole di cartone"

2019/9/4 - 23:47



Language: French

Version française – LA GRÈVE DU SOLEIL – Marco Valdo M.I. – 2019
Chanson italienne – Lo sciopero del Sole – Bandabardò – 1998

Une comptine écologique dans laquelle Bandabardò soulignait il y a plus de vingt ans l’indifférence totale des politiciens (et qui sera maintenant l'homme du miracle à la télévision ?) aux questions environnementales. Le soleil, indigné et fatigué parce que l’air est devenu irrespirable, abandonne tout le monde et s’en va…

Dialogue Maïeutique

Le départ du soleil


Cette fois-ci, Lucien l’âne mon ami, je t’ai apporté une comptine comme l’appelle le commentateur italien et que je nommerais plus volontiers, une parabole. Tu me diras sans doute que l’une n’empêche pas l’autre et tu aurais parfaitement raison. Disons donc, une comptine-parabole.

Oui, dit Lucien l’âne, j’aime beaucoup cette idée d’une comptine-parabole. Mais au fait, que raconte-t-elle ? Quelle est sa morale, quel est son argument ?

En gros, reprend Marco Valdo M.I., comme l’indique le titre, le soleil va faire la grève et il va même aller plus loin, il va s’en aller sans doute au bout de l’espace.

Faut dire que là-bas, il y a de la place et de quoi faire pour un soleil, répond Lucien l’âne.

Certes, mais je continue, dit Marco Valdo M.I. Le soleil en a marre de la Terre des Terriens et plus exactement, de ce qu’est devenue la Terre en raison de la fréquentation des humains et de leurs mauvaises habitudes. En somme, pour te donner une idée de la situation, les Terriens se comportent comme les touristes ou Les Vacanciers, dont Ricet Barriet disait :

« Les vacanciers, c’est comme les sauterelles
Quand ça tombe, c’est pire que la grêle. »

Oh, dit Lucien l’âne, vacanciers ou touristes, ce sont souvent les mêmes et ils se comportent de la même façon. Donc, les Terriens sont des touristes sur la Terre qui n’en peut plus.

Donc, le soleil trouve les humains idiots, ravageurs et malséants et à mon sens, il n’a pas tort, continue Marco Valdo M.I. Dès lors, le soleil ne peut plus supporter ça et veut s’en aller, puis finalement, comme rien ne change, il s’en va.

Oh, dit Lucien l’âne, c’est une terrible catastrophe. Et que va-t-il se passer ensuite ? J’imagine – connaissant l’Histoire des humains – qu’il va surgir un prophète, un sauveur, un messie, un « deus ex machina ».

Comme toujours, Lucien l’âne mon ami, tu penses bien et tu mets dans le mille. Le sauveur ne va pas se faire attendre, même s’il va se faire prier pour accorder aux humains la grâce d’un miracle. Évidemment, ce miracle est encore une escroquerie et le soleil nouveau est en carton. Sans vraiment insister, je souhaite que tu réfléchisses au sens que peut avoir cette parabole appliquée par exemple à d’autres domaines : la société ou la politique, car comme souvent dans la chanson, elle parle beaucoup de ce dont elle ne dit rien. Au fait, j’insiste : il ne faudrait pas confondre sauveur et sauveteur – le second a vraiment l’intention de vous sauver.

Eh bien, conclut Lucien l’âne, c’est bien une parabole et la morale qu’elle implique me paraît être la suivante : « Méfiez-vous des miracles ! », « Méfiez-vous des sauveurs ! ». Pour le reste, tissons le linceul de ce vieux monde croyant, crédule, pollué, sauvé et cacochyme.

Heureusement !

Ainsi Parlaient Marco Valdo M.I. et Lucien Lane
LA GRÈVE DU SOLEIL

Un jour, le soleil vint et dit : « Qu’il en soit ainsi !
Si on ne veut pas de moi, je vais m’en aller !
Je ne vous ai demandé ni autels, ni croix, ni crucifix,
Et moins encore, un monde où on ne peut respirer. »

Et tous ont répondu : « Non, tu dois rester !
Sans toi, tu sais, on ne peut plus bronzer !
Et devenir beaux avec les crèmes solaires,
Tout oublier en été à la mer. »

Ils lui offrirent de l’argent, mais il n’y avait rien à faire.
Le soleil s’est levé et a cessé d’illuminer la Terre !

L’homme du miracle est venu à la télévision
Se montrer et dire dans toutes les maisons :
« Faites-moi confiance, le soleil, je vais le remplacer.
Croyez et priez et je vous donnerai –
Miracle ! – Un soleil en carton. »
« Faites-moi confiance, le soleil, je vais le remplacer.
Croyez et payez et je vous donnerai –
Miracle ! – Un soleil en carton. »

Contributed by Marco Valdo M.I. - 2019/9/5 - 21:55


Marco Valdo M.I. nel suo commento se la prende, anche giustamente, con i venditori di miracoli di stampo religioso e accanto a "payez" aggiunge "croyez et priez" ma in realtà credo proprio che l'uomo del miracolo protagonista della canzone prometta un tipo di miracolo diverso, anche se - Medjugorje o Arcore - si tratta sempre di un imbroglio:

"Forza Italia, scende in campo l'Italia che lavora contro quella che chiacchiera, l'Italia che produce contro quella che spreca, l'Italia che risparmia contro quella che ruba, l'Italia della gente contro quella dei vecchi partiti. Forza Italia per costruire insieme un nuovo miracolo italiano"

(dal famoso spot della discesa in campo di Silvio Berlusconi, 1994)

Lorenzo - 2019/9/6 - 23:36


Caro Lorenzo,

Tu as parfaitement raison à propos de Silvio B., c’est sans aucun doute lui qui est visé dans la chanson ; ce fut, en effet, un fameux prometteur de miracles, mais à présent, il relève de l’archéologie politique. Il est actuellement d’autres prometteurs de miracles et pas seulement en Italie. Oh, les beaux jours qu’ils annoncent !
Je voudrais profiter de ce petit mot pour attirer l’attention sur une allusion plus contemporaine :
« il ne faudrait pas confondre sauveur et sauveteur – le second a vraiment l’intention de vous sauver. » ; dans ce cas précis, le « sauveur » (de l’Italie, croit-il) est l’ex-ministre de l’Intérieur et le sauveteur – tout capitaine de navire de secours (Ehi Capitano).
Parmi les sauveurs télévisuels, il faut évidemment ranger l’homme à la houppette folle, qu’il couvre souvent d’une laide casquette, son imitateur à la coiffure en désordre, et on pourrait y ajouter une longue liste.

Pour le reste, il est un personnage qui s’incruste dans les écrans comme « sauveur » – un sauveur plus international, plus traditionnel, plus classique, plus décidément éternel ; c’est le petit homme blanc du Vatican.

Enfin, pour résumer, je m’en tiendrai à Eugène Pottier :

« Il n'est pas de sauveurs suprêmes
Ni Dieu, ni César, ni tribun… » (L'Internationale)


Ainsi Parlait Marco Valdo M.I.

Marco Valdo M.I. - 2019/9/7 - 10:11



Main Page

Please report any error in lyrics or commentaries to antiwarsongs@gmail.com

Note for non-Italian users: Sorry, though the interface of this website is translated into English, most commentaries and biographies are in Italian and/or in other languages like French, German, Spanish, Russian etc.




hosted by inventati.org