Language   

Nicolas le Civil et le Héros militaire

Marco Valdo M.I.
Language: French



Pouvez-vous imaginer d’être mort ?
Avant d’être nés, on était tous morts.
Quoi ?
Avant de mourir, on est tous vivants.
Ne me demandez-pas pourquoi,
C’est évident.

Il y a du pain blanc
Hier, demain, maintenant

Après, on est tous morts.
C’est vrai, mais alors
Pourquoi avoir peur de la mort ?
Moi, je n’ai pas peur de la mort.
J’ai juste peur de mourir,
Dit Nicolas, c’est trop tôt.

Il y a du pain noir,
On peut garder espoir.

Moi, c’est le contraire
Dit le futur héros militaire.
Je n’ai pas peur de tuer,
Je n’ai pas peur de mourir, non plus.
C’est simple. On tue et ils ne vivent plus.
C’est simple : j’aime tuer.

Il y a du pain gris
On a parfois des amis.

J’aime tuer.
J’aime la mort.
Pourquoi ? Car je suis fort.
Quand on est tueur ou officier,
La mort est notre métier.
Nous sommes exercés, on est dressés.
Nous savons comment
Mourir réglementairement.

Il y a du pain blanc
Il y a du pain noir
Hier, demain, maintenant
On peut garder espoir

Nicolas avait dix-sept ans.
Nicolas n’est pas mort élégamment
Il n’était pas exercé, évidemment
Et pas pressé non plus de mourir.
La mort ne lui plaisait pas tellement :
Il rêvait d’apprendre à lire.

Il y a du pain blanc
Il y a du pain noir
Il y a du pain gris
Hier, demain, maintenant
On peut garder espoir
On a parfois des amis.


Main Page

Please report any error in lyrics or commentaries to antiwarsongs@gmail.com

Note for non-Italian users: Sorry, though the interface of this website is translated into English, most commentaries and biographies are in Italian and/or in other languages like French, German, Spanish, Russian etc.




hosted by inventati.org