Language   

Pierre-Jean de Béranger: Le fils du Pape

GLI EXTRA DELLE CCG / AWS EXTRAS / LES EXTRAS DES CCG
Language: French

List of versions



Versi di Pierre-Jean de Béranger (1780-1857), il più grande chansonnier francese dell’epoca dell’Ancien Régime, di cui fu appassionato e acerrimo nemico. Estraneo ad ogni compromesso col potere, amatissimo dal popolo, morì in totale povertà a Parigi nel 1857.

Pierre-Jean de Béranger


Sull’aria di “Lison dormait dans un bocage”, dall’opera comica settecentesca “Julie” (1772) del compositore Nicolas-Alexandre Dezède, una melodia ripresa anche da Mozart.
In “Œuvres complètes de Béranger”, pubblicate a Parigi nel 1839 da Henri Fournier, tipografo, editore anche di Voltaire, Rousseau, Lamartine, Walter Scott, Stendhal...
Ma mère, quittez la besace,
Le pape avec vous a couché ;
Je cours lui rappeler en face
Qu’il fut un moine débauché.
Quoique soldat, il va, j’espère,
Me créer cardinal-neveu.
Ah ! ventrebleu !
Ah ! sacrebleu !
Saint-Père, au moins soyez bon père ;
Ah ! ventrebleu !
Ah ! sacrebleu !
Ou je fous le saint-siège au feu.

Au sacré collège je frappe ;
Vient un cou tors : Allons, cagot,
Par mon sabre ! va dire au pape
Que je suis le fils de Margot.
Dis que Margot fut sa commère ;
Que moi d’être saint j’ai fait vœu.
Ah ! ventrebleu !
Ah ! sacrebleu !
Saint-Père, au moins soyez bon père ;
Ah ! ventrebleu !
Ah ! sacrebleu !
Ou je fous le saint-siège au feu.

J’entre en faisant trois révérences ;
Sa Sainteté bâillait d’ennui.
Mon fils, veux-tu des indulgences ?
Non, dis-je, on s’en passe aujourd’hui.
J’ai, si j’en crois Margot ma mère,
Vos goûts, votre nez, votre œil bleu.
Ah ! ventrebleu !
Ah ! sacrebleu !
Saint-Père, au moins soyez bon père ;
Ah ! ventrebleu !
Ah ! sacrebleu !
Ou je fous le saint-siège au feu.

Quand mes trois sœurs, vos pauvres filles,
Le soir, pour avoir un jupon,
Vendent le plaisir en guenilles,
Au diable votre âme en répond.
Le diable vous sert de compère ;
Ayez donc l’air d’y croire un peu.
Ah ! ventrebleu !
Ah ! sacrebleu !
Saint-Père, au moins soyez bon père ;
Ah ! ventrebleu !
Ah ! sacrebleu !
Ou je fous le saint-siège au feu.

Il me répond : Dieu nous afflige ;
Nous sommes pauvres, mon cher fils.
Mais du purgatoire, lui dis-je,
Où passent donc tous les profits ?
Donnez-moi les os de saint Pierre,
Que je les vende à quelque Hébreu.
Ah ! ventrebleu !
Ah ! sacrebleu !
Saint-Père, au moins soyez bon père ;
Ah ! ventrebleu !
Ah ! sacrebleu !
Ou je fous le saint-siège au feu.

Mon fils, que le diable t’emporte !
Prends ces mille écus, et va-t’en.
C’est bien peu, dis-je ; mais qu’importe !
Dans huit jours j’en viens prendre autant.
Tant de sots font encor sur terre
Bouillir votre vieux pot-au-feu !
Ah ! ventrebleu !
Ah ! sacrebleu !
Saint-Père, au moins soyez bon père ;
Ah ! ventrebleu !
Ah ! sacrebleu !
Ou je fous le saint-siège au feu.

Adieu. Margot fera ripaille ;
Mes soeurs seront morceaux de roi.
Quoique j’abhorre la prêtraille,
D’un chapeau rouge affublez-moi.
De me transmettre votre chaire,
Bon homme, occupez-vous un peu.
Ah ! ventrebleu !
Ah ! sacrebleu !
Saint-Père, au moins soyez bon père ;
Ah ! ventrebleu !
Ah ! sacrebleu !
Ou je fous le saint-siège au feu.

Contributed by Bernart Bartleby - 2015/5/16 - 17:17



Language: Italian

Versione italiana di Pardo Fornaciari, armonizzata da Stefania Casu (la prima strofa è quella originale di de Béranger).
IL FIGLIO DEL PAPA

Ma mère, quittez la besace,
Le pape avec vous a couché ;
Je cours lui rappeler en face
Qu’il fut un moine débauché.
Quoique soldat, il va, j’espère,
Me nommer cardinal-neveu.
Ah ! ventrebleu !
Ah ! sacrebleu !
Saint-Père, au moins soyez bon père ;
Ah ! ventrebleu !
Ah ! sacrebleu !
Ou je fous le saint-siège au feu.

Mamma, cara mamma, butta via ’l grembiale
Il frate che ingravidò te
Ora ha fatto carriera mica male
È diventato il papa re
A Roma vado e glielo ricordo
Ch’è stato un frate porcellon!
Ah ! porco qua
Ah ! porco là
Caro papa, fai il buon papà
Ah ! porco qua
Ah ! porco là
Oppure il vaticano brucerà.

Anche se son solo un semplice soldato
Spero almen che vescovo mi farà
Non son figlio ingordo, da cardinalato
Almen da nipote mi tratterà
Te n’andavi scalzo, frate cercatore
Accattavi amore da mammà
Ah ! porco qua
Ah ! porco là
Caro papa, fai il buon papà
Ah ! porco qua
Ah ! porco là
Oppure il vaticano brucerà.

Contributed by Bernart Bartleby - 2015/5/16 - 17:17



Main Page

Please report any error in lyrics or commentaries to antiwarsongs@gmail.com

Note for non-Italian users: Sorry, though the interface of this website is translated into English, most commentaries and biographies are in Italian and/or in other languages like French, German, Spanish, Russian etc.




hosted by inventati.org