Language   

La Fin des Indiens

Marco Valdo M.I.
Language: French



Docteur, docteur, je viens pour te parler.
Regarde, j'ai mis mon costume de grand guerrier ;
Sur ma peau, mes peintures de guerre ;
Sur ma tête, mes plus belles plumes.

Je suis peau-rouge, tu es blanc.
Docteur, docteur, tu es un grand sorcier,
Tu connais les secrets des médicaments,
Je le sais et tu dois nous aider.

Docteur, tu nous as toujours soignés
Avec tes formules et chaque fois,
Chaque fois, tu nous as sauvés.
Docteur, le Grand Esprit posera son œil sur toi.

Docteur, docteur, nous avons confiance en toi.
Avec ta médecine, tu vas nous aider.
Toute la tribu est malade et veut s'en aller
Aide-nous, ce sera la dernière fois.

Nous tous, les Sioux, les Dakotas, les Cheyennes.
Docteur, nous voulons partir là-bas,
Prendre le chemin des Chasses éternelles.
Docteur, le Grand Esprit posera son œil sur toi.

Les Hommes de cheval, les Visages de mort
Nous ont menti, nous ont tués, nous ont tout pris.
À petit feu, ils nous achèvent avec le brandy.
Docteur, il ne nous reste plus que la mort.

Docteur, que penses-tu du brandy ?
On donnera toutes nos fourrures pour du brandy,
On soûlera toute la tribu, on boira tout
Et puis, à tous, on tranchera le cou.

Et les enfants ? Chef, tu n'y penses pas.
Chez nous, il n'y a plus d'enfants ;
On les tous étouffés depuis dix ans.
Docteur, le Grand Esprit posera son œil sur toi.

C'est de la folie. S'il faut aller à la mort,
Prenez vos armes, mettez vos peintures de guerre,
Battez-vous jusqu'au dernier, massacrez vos adversaires.
Chef, n'est-ce pas une plus belle mort ?

Docteur, pourquoi répandre tant de sang ?
Nous avons déjà les scalps pour aller là-bas.
On les collectionne depuis quarante ans.
Docteur, le Grand Esprit posera son œil sur toi.

Docteur, voici ce que nous avons décidé.
Notre chair vaut quand même mieux que celle du sanglier.
Nous allons rôtir nos jeunes filles, nos jeunes gens ;
Puis, offrir aux Visages de mort ces mets succulents.

Nous les anciens, nous nous pendrons dans les bois.
Ainsi, tout notre peuple se sacrifiera.
Ce sera quand même mieux qu'un cadavre pendu sur une croix.
Docteur, le Grand Esprit a posé son œil sur toi.


Main Page

Please report any error in lyrics or commentaries to antiwarsongs@gmail.com

Note for non-Italian users: Sorry, though the interface of this website is translated into English, most commentaries and biographies are in Italian and/or in other languages like French, German, Spanish, Russian etc.




hosted by inventati.org