Language   

Il giorno che la Terra smise di girare

Fucktotum
Language: Italian

List of versions


Related Songs

Voglio occupare il sistema solare (Viva Nettuno)
(Disforia Psichica)
Ci vorrebbe un po' di Pol Pot
(Fucktotum)
La cattiva coscienza
(Disforia Psichica)


[2011]
Nell’album significativamente intitolato “Faccie da cazzo”

Fucktotum

Faccie da cazzo

Leggendo il testo outrageous di questa song mi è venuto in mente un vecchio film di John Carpenter, “Essi vivono” (“They Live”) del 1988... Ve lo ricordate? Quello in cui i dominatori del mondo sono tutti orribili alieni con le facce di teschio, riconoscibili solo con un paio di occhiali speciali?

They Live
Il giorno che la Terra smise di girare
scoprimmo che i preti son tutti dei marziani
decollarono per Marte dentro ai campanili
che erano in realtà dei razzi interspaziali

Il vento soffiò forte nessuno andò al lavoro
i politici e i banchieri scapparono anche loro
anch’essi altro non erano che servi degli alieni
sparirono nel cielo dentro ai grattacieli

Il giorno che la Terra smise di girare
anche il Santo Padre smise di parlare
niente più giornali ne’ televisioni
niente pubblicità a romperci i coglioni

Solo un gran silenzio e fiumi pescosi
i bisonti in mandrie volteggiavano furiosi
venne quindi l’ora di darsi da fare
per convincere la Terra a rimettersi a girare

Capimmo che era stufa di essere abitata
da miliardi di coglioni che l’hanno tormentata
rispetto all’universo contiamo quanto un peto
ce ne rendemmo conto e il mondo tornò lieto

Fu quindi chiaro a tutti che secoli di strazio
erano causati da creature dello spazio
allora decidemmo di esser sempre uniti
contro invasori alieni travestiti da prelati

Contributed by Bernart Bartleby - 2014/3/15 - 18:41



Language: French

Version française - LA TERRE CESSERA DE TOURNER – Marco Valdo M.I. – 2014
Chanson italienne – Il giorno che la Terra smise di girare - Fucktotum – 2011

Ah, Lucien l'âne mon ami, voici une chanson qui va bien te plaire, car elle remet les humains à leur vraie place et plus exactement, les ramène à leur vraie dimension dans l'univers... Autant dire à pas grand chose.

Oh, oh... Je me réjouis de la découvrir.

Et ce n'est pas tout, elle replace également les églises et les religions dans le paysage. Et puis, elle met fin au mythe de l'éternité de la Terre, laquelle comme tu le sais, n'en a plus pour très longtemps... À peine quelques milliards d'années.

Houla, la fin approche. C'est affolant, dit Lucien l'âne en riant de toutes ses dents. Je ne l'imaginais pas si proche

Mais la chanson nous raconte une autre histoire ; elle nous dévoile d'autes mystères...

Quels mystères ? Qu'y aurait-il encore que nous ignorerions ?

Eh bien, elle nous révèle, en fait, que nous vivons sous la coupe d'extraterrestres, qui tiennent les leviers de commande de toute notre vie : ils contrôlent toute la richesse par les banques, le pouvoir par la politique et influencent gravement nos consciences par leurs prêtres, leurs papes et leurs Monseigneurs... Évidemment, il faut tenir compte du fait que c'est la version italienne. Ailleurs, ce sont d'autres religieux qui jouent les mêmes rôles.

Tout cela est bien inquiétant, dit Lucien l'âne tout tremblant. Comment va-t-on y mettre fin ?

Il s'agira tout simplement de s'en débarrasser... Comment ? La chanson ne le dit pas... Elle conclut juste ceci :
« Alors on se débarrassera en toute justice
De ces envahisseurs jouant les Monseigneurs. »


Voilà qui est clairement dit. Pour la méthode, on verra au moment opportun. En attendant, apportons-y notre petite contribution et traduisant cette chanson, décolonisons la planète de ses envahisseurs, tissons, tissons le linceul de ce vieux monde condamné à disparaître, sous influence, rébarbatif, supplicieur et cacochyme.

Heureusement !

Ainsi Parlaient Marco Valdo M.I. et Lucien Lane
LA TERRE CESSERA DE TOURNER

Le jour où la Terre cessera de tourner
On découvrira que les prêtres sont des Martiens
Ils décolleront pour Mars dans leurs clochers
En réalité, des fusées spatiales, d'étranges engins.

Le vent soufflera fort, personne n'ira travailler
Les politiciens et les banquiers fuiront dans le ciel
Eux aussi n'étaient que des agents étrangers
Ils s'en retourneront là-bas (Bon débarras !) avec leurs grattes-ciel

Le jour où la Terre cessera de tourner
Le Pape cessera de parler (Ouf!)
Plus de journaux, plus de télés
Plus de publicité pour nous casser les pieds (Ouf!)

Restera un grand silence et des fleuves poissonneux
Et les bisons en troupeaux rôdant furieux
Ce sera l'heure de se démener
Pour convaincre la Terre de se remettre à tourner

On comprendra combien elle est lasse d'être habitée
Par des milliards de cons qui l'importunent
Face à l'univers, on compte pour des prunes
Quand on s'en rendra compte, la galaxie sera sauvée

Il sera enfin clair que ces siècles de supplice
Étaient l’œuvre de créatures venues d'ailleurs
Alors on se débarrassera en toute justice
De ces envahisseurs jouant les Monseigneurs

Contributed by Marco Valdo M.I. - 2014/3/17 - 16:22


perché mettere questa traduzione al futuro, mi sembra che il testo originale é al passato. Sarebbe stato meglio indicarlo nella presentazione.
Pourquoi avez-vous choisi de mettre cette traduction au futur. Il aurait été préfarable, au moins, d'avertir le lecteur

Jacques Becker - 2014/10/20 - 19:40



Main Page

Please report any error in lyrics or commentaries to antiwarsongs@gmail.com

Note for non-Italian users: Sorry, though the interface of this website is translated into English, most commentaries and biographies are in Italian and/or in other languages like French, German, Spanish, Russian etc.




hosted by inventati.org