Language   

The Hunting Song (Animals Love Vegetarians)

Gerri Gribi
Language: English

List of versions


Related Songs

Dalla parte del toro
(CapaRezza)
Attacca al chiodo quel fucile
(Gian Luca Buonsignore)
Lament For A Soldier
(Gerri Gribi)


[1984]
Album "Womansong Collection" (1996)

Una canzone contro la guerra contro gli animali che ci ricorda come l'uomo col fucile sia non solo un criminale ma anche un cretino...

Mi viene qui da riferire di un episodio di cui sono stato testimone un paio di anni fa, all'apertura della stagione di caccia.
Ero sulla soglia da casa, in montagna, e vedo venirmi incontro un cervo al galoppo... aveva la schiuma in bocca, lo sguardo terrorizzato... poi mi sono accorto che aveva una zampa posteriore disarticolata, quasi staccata, all'altezza del ginocchio... doveva essere pazzo di dolore, ma correva lo stesso disperatamente, senza emettere un suono... Subito dopo sono arrivati due teste di cazzo, due panzoni sudati, con fucili, mimetiche ed auricolari... Non erano neanche stati buoni ad ammazzarlo sul colpo, quel grande cervo che sarà pesato 150 chili... La mattina dopo tutti i sentieri intorno a casa mia erano cosparsi del sangue di quel povero animale... le vere bestie, le vere belve feroci, gli uomini col fucile non erano riusciti a trovarlo... credo sia morto dissanguato da qualche parte e che i suoi amici, i lupi, le volpi e i corvi, si siano cibati di lui, nell'ultimo banchetto in suo onore...
Each fall in Wisconsin, a man's duty is quite clear
He leaves the comfort of his home
to stalk the ferocious deer
They arrive in armored divisions,
with a year's supply of booze
Not content to just shoot at the animals,
they shoot each other too

Animals love vegetarians,
and the reason is plain to see
I don't shoot at the animals,
and they don't shoot at me

Old farmer Johnson gets worried right about now
Last year some Chicago fella
shot the ear right off his milking cow
So he's bought a bucket of bright orange paint,
knows just what he's gotta do
Gonna paint old Nelly from front to rear:
C O W

It's autumn in the northwoods,
and despite the snow and ice
The forest soon'll be ringing out
with the sounds of a hunters' paradise
One fella shot his Chrysler, after shooting out his TV
And another one winged his brother,
'cause he thought he was a deer sittin' up in a tree

Contributed by Alessandro - 2010/1/14 - 14:51



Language: French

Version française - LA CHANSON DE LA CHASSE (LES ANIMAUX AIMENT DES VÉGÉTARIENS) – Marco Valdo M.I.– 2011
Chanson étazunienne – The Hunting Song (Animals Love Vegetarians) – Gerri Gribi – 1984

Une chanson contre la guerre envers les animaux qui nous rappelle combien l'homme au fusil est non seulement un criminel mais également un crétin.
Il me vient l'envie de rapporter ici un épisode dont j'ai été le témoin il y a quelques années, à l'ouverture de la saison de chasse.
J'étais sur le seuil de la maison, en montagne, et je vois venir vers moi un cerf au galop... Il avait l'écume à la bouche, le regard terrorisé... Puis, je me suis aperçu qu'il avait une jambe postérieure désarticulée, quasiment détachée, à hauteur du genou... Il devait être fou de douleur, mais il courait quand même désespérément, sans émettre un son... Subitement sont arrivé deux têtes de cons, deux grosses panses suantes, avec des fusils, en tenue de camouflage et appareillés d'oreillettes... Ils n'avaient pas été foutu de l'abattre sur le coup, ce grand cerf qui pesait 150 kilos... Le matin suivant, sur tous les sentiers autour de ma maison, du sang de ce pauvre animal était répandu;;; Les vraies bêtes, les vraies bêtes sauvages, les hommes au fusil n'avaient pas réussi à le trouver... Je crois qu'il est mort exsangue quelque part et que ses amis les loups, les renards et les corbeaux se sont régalés de lui dans un ultime banquet en son honneur...


Voilà un récit bien terrifiant... et cette espèce de crétins en 4x4, aux allures guerrières, je les vois souvent se traîner dans les champs et jouer avec leur zizi-panpan, des infantiles, des débiles... Et c'est vrai qu'ils arrivent à tirer sur n'importe quoi sur rien, sur des ombres, sur des animaux domestiques, sur des gens, sur leurs propres rabatteurs et jusque sur eux-mêmes... Et puis, partout, jusque dans les jardins des gens... Par devant, par derrière...

Et une chanson bien réjouissante : plaisir d'humour. Ce fermier ne manque pas d'appliquer le principe de précaution... Il y a juste une chose à laquelle il n'a pas pensé : Est-ce que ces crétins savent lire ? De toute façon, c'est le genre : je tire d'abord, je pense après... Enfin, penser... C'est pas trop sûr.


Ils seraient bien capables de me tirer dessus... Alors, dit Lucien l'âne, pour nos amis les animaux comme pour les humains pensants, un conseil : aidez-nous à tisser le linceul de ce vieux monde sanguinaire, crétin et cacochyme.

Ainsi Parlaient Marco Valdo M.I. et Lucien Lane.
LA CHANSON DE LA CHASSE (LES ANIMAUX AIMENT LES VÉGÉTARIENS)

Chaque automne au Wisconsin, le devoir d'un homme est fort clair
Il quitte le confort du foyer
Pour traquer le daim féroce.
Ils arrivent en divisions blindées,
Avec des réserves d'alcool pour un an
Non contents de tirer sur les animaux
Ils se tirent même l'un sur l'autre.

Les animaux aiment les végétariens
Et la raison est évidente
Je ne tire pas sur les animaux
Et ils ne tirent pas sur moi.

Le vieux fermier Johnson est inquiet là tout de suite
L'année dernière un gars de Chicago
A arraché l'oreille de sa vache laitière
Alors il a acheté un pot de couleur orange fluo,
Savez-vous ce qu'il va faire...
Il va peindre la vieille Nelly de la tête au derrière
Et écrire en très gros
VACHE.

C'est l'automne dans les bois du nord,
Et en dépit de la neige et de la glace
La forêt chantera bientôt
Aux sons du paradis des chasseurs
Un gars tire dans sa Chrysler, après avoir éclaté sa Télé
Un autre a flingué son frère,
Car il pensait que c'était un daim assis dans un arbre.

Contributed by Marco Valdo M.I. - 2011/1/19 - 10:52



Main Page

Please report any error in lyrics or commentaries to antiwarsongs@gmail.com

Note for non-Italian users: Sorry, though the interface of this website is translated into English, most commentaries and biographies are in Italian and/or in other languages like French, German, Spanish, Russian etc.




hosted by inventati.org