Language   

A sangue freddo

Il Teatro degli Orrori
Language: Italian

List of versions


Related Songs

Il terzo mondo
(Il Teatro degli Orrori)
Quando
(Pierpaolo Capovilla)
Cuore d'Oceano
(Il Teatro degli Orrori)


[2009]
Album "A Sangue Freddo"
il teatro degli orrori a sangue freddo

ken saro wiwa"A sangue freddo" è il primo singolo estratto dall'omonimo album de Il Teatro degli Orrori.

La canzone tratta delle opere e dell'uccisione di Ken Saro Wiwa, poeta nigeriano che lottò duramente per i diritti delle popolazioni stanziate sul Delta del fiume Niger. inquinate dalle multinazionali e dalle compagnie petrolifere.
Ken Saro venne impiccato insieme ad altri 8 attivisti dopo un processo.

A giugno 2009, inoltre, la compagnia petrolifera Shell decise di pagare 15 milioni e mezzo di dollari per non essere imputata in un processo come collaboratrice del regime militare nigeriano, e quindi responsabile anche dell'uccisione di Ken Saro Wiwa.
Non ti ricordi di Ken Saro Wiwa?
il poeta nigeriano
un eroe dei nostri tempi
Non ti ricordi di Ken Saro Wiwa?
perché troppo ha amato
l’hanno ammazzato davanti a tutti
bugiardi dentro,
fuori assassini,
vigliacchi in divisa.
Generazioni intere
ingannate per sempre,
a sangue freddo.

Ken Saro Wiwa è morto
evviva Ken Saro.

Non è il tetto che perde,
non sono le zanzare,
non è il cibo meschino,
non basterebbe a un cane,
non è il nulla del giorno
che piano sprofonda
nel vuoto della notte,
sono le menzogne,
che ti rodono l’anima,
in agguato, come sempre,
la paura di morire.

Non ti ricordi di Ken Saro Wiwa?
il poeta nigeriano
un eroe dei nostri tempi
non ti ricordi di Ken Saro Wiwa?
perché troppo ha amato
l’hanno ammazzato davanti a tutti.

Io non mi arrendo
mi avrete soltanto
con un colpo alle spalle.
Io non dimentico,
e non mi arrendo.
Io non mi arrendo,
è nell’indifferenza che un uomo,
un uomo vero,
muore davvero.

Quanto è grande il cuore
di Ken Saro Wiwa?
Forse l’Africa intera.
Il nulla del giorno
sprofonda piano
nel vuoto della notte.
Avete ucciso Wiwa,
ladri in limousine,
che dio vi maledica.
Pagherete tutto,
e pagherete caro.

Hanno ammazzato Ken Saro Wiwa,
Saro Wiwa è ancora vivo.
Hanno ammazzato Ken Saro Wiwa,
Saro Wiwa è ancora vivo.
Bugiardi dentro,
fuori assassini,
vigliacchi in divisa.
Generazioni intere
ingannate per sempre,
a sangue freddo.

Contributed by Adriano Seghezzi - 2009/12/9 - 17:47



Language: French

Version française – DE SANG FROID – Marco Valdo M.I. – 2009
Chanson italienne – A Sangue Freddo – Il Teatro degli Orrori


Le Notre Père revu et corrigé
Maïakowski en rock
Des mots comme des balles, poésies à main armée
Textes qui creusent le quotidien et interrogent la conscience
Un char d'assaut rock appliqué à la musique d'auteur
Tout cela et plus encore est
« A Sangue Freddo »
Le rock appliqué à la chanson d'auteur...

C'est ainsi, dit Marco Valdo M.I. qu'Il Teatro degli Orrori présente le disque « A Sangue Freddo »...

Un théâtre des horreurs, de sang froid... Tout un programme, en effet, dit Lucien l'âne en avançant d'un pas rythmé sur les cailloux. Tout cela a l'air bien intéressant. Mais la chanson elle-même de quoi parle-t-elle ?

Elle raconte l'histoire d'un homme libre, d'un héros populaire, d'un poète, de quelqu'un qu'on ne peut pas oublier, une fois qu'on le connaît. Naître poète dans le delta du Niger et s'opposer à sa destruction par l'avidité pétrolière des hommes est un grand destin....

Et cet homme-là, celui tué de sang froid, celui qu'on ne pourra plus oublier à peine l'aura-t-on connu, il s'appelle comment ?, demande l'âne Lucien soudain comme pétrifié.

Son nom, retiens-le bien, fais-lui une place dans ta mémoire, car il le mérite; son nom est Ken Saro Wiwa. Son parcours ? Après bien des années de lutte, alors qu'il était encore jeune, il finit pendu par les militaires félons qui s'étaient emparé de son pays, qui avaient réduit sa population à un esclavage pétrolier. Lui, il fut pendu devant tout le peuple pour l'exemple, pour instiller la terreur... Lui et quelques autres... mais les massacres anonymes tuèrent des milliers d'autres, des millions comme partout dans ce monde où se déroule jour après jour cette foutue Guerre de Cent Mille Ans que les riches font aux pauvres afin d'imposer encore et encore leur exploitation. Il est mort en 1995.

Et depuis, a-t-il été vengé ?

Si l'on veut, lui et les autres morts du pétrole, morts pour donner du pétrole à nos folies consommatrices, du moins les morts de chez lui, ont finalement obtenu une très petite réparation... Les marchands de pétrole (ici, Shell) viennent ( après quels atermoiements, avec quel retard) de verser un dédommagement de 15 millions et demi (j'aime cet « et demi » dérisoire...) de leur monnaie de rien... Dollar, euro... Et le plus minable, c'est, vois-tu, Lucien mon ami, c'est qu'ils l'ont fait pour échapper à un jugement.

Le monde de ces hommes-là, de ces riches honteux et minables, est décidément putréfié et cacochyme. Crois-moi, Marco Valdo M.I., mon ami, il est grand de lui tisser son linceul....

Ainsi Parlaient Marco Valdo M.I. et Lucien Lane
DE SANG FROID

Ne te souviens-tu pas de Ken Saro Wiwa ?
Le poète nigérian
Un héros de notre temps
Ne te souviens-tu pas de Ken Saro Wiwa ?
Car il a trop aimé
Ils l'ont tué devant tout le monde.
Menteurs en dedans,
Assassins au dehors,
Lâches en uniforme.
Des générations entières
Perdues pour toujours,
De sang froid.

Ken Saro Wiwa est mort
Ken Saro vivra

Ce n'est pas le toit qui coule
Ce ne sont pas les moustiques
Ce n'est pas la portion réduite,
Qui ne suffirait pas à un chien,
Ce n'est pas le rien du jour,
Qui s'enfonce profond
Dans le vide de la nuit,
Ce sont les mensonges,
Qui te rongent l'âme,
Et comme toujours, en embuscade,
La peur de mourir.

Ne te souviens-tu pas de Ken Saro Wiwa ?
Le poète nigérian
Un héros de notre temps
Ne te souviens-tu pas de Ken Saro Wiwa ?
Car il a trop aimé
Ils l'ont tué devant tout le monde.

Moi, je ne me rends pas
Vous ne m'aurez seulement
Que d'un coup dans le dos.
Moi, je n'oublie pas,
Et je ne me rends pas.
Je ne me rends pas,
C'est par l'indifférence qu'un homme,
Un homme vrai,
Meurt pour de vrai.

Quelle est l'ampleur du cœur
de Ken Saro Wiwa ?
Peut-être l'Afrique entière.
Le rien du jour
S'enfonce doucement
Dans le vide de la nuit.
Vous avez tué Wiwa,
Voleurs de limousines,
Que Dieu vous maudisse.
Vous payerez tout,
Vous payerez cher.

Ils ont assassiné Ken Saro Wiwa,
Saro Wiwa est encore vivant
Ils ont assassiné Ken Saro Wiwa,
Saro Wiwa est encore vivant
Menteurs en dedans,
Assassins au dehors,
Lâches en uniforme.
Des générations entières
Perdues pour toujours,
De sang froid.

Contributed by Marco Valdo M.I. - 2009/12/15 - 17:22


Ken Saro-Wiwa era un grande scrittore anche di televisione. Ne ha parlato recentemente Saviano a Chetempochefa. Vi segnalo i sui racconti intitolati Foresta di fiori

francesco - 2009/12/13 - 18:39


a proposito di Ken Saro wiwa, di cui ha parlato anche Saviano a chetempochefa, c'è una bellissima raccolta di racconti intitolata Foresta di fiori

franco - 2009/12/16 - 13:38


Roberto Saviano racconta Ken Saro Wiwa


2010/1/14 - 22:01



Main Page

Please report any error in lyrics or commentaries to antiwarsongs@gmail.com

Note for non-Italian users: Sorry, though the interface of this website is translated into English, most commentaries and biographies are in Italian and/or in other languages like French, German, Spanish, Russian etc.




hosted by inventati.org