Lingua   

Ils ont les mains blanches

Gaston Montéhus
Lingua: Francese


Ti può interessare anche...

Johnny
(Marc Ogeret)
Le Matin du Grand Soir
(Marc Ogeret)
L'Internationale
(Eugène Pottier)


‎[1910]‎
Versi di Gaston Montéhus.‎
Musica di Raoul Chantegrelet
Nel disco “Montéhus, le ‎chansonnier humanitaire. Enregistrements originaux 1905-1936”, a cura di Marc Robine.‎
Spartito originariamente pubblicato dallo stesso Montéhus.‎
La registrazione originale di Gaston Montéhus può essere ascoltata su ‎‎Le Hall de la chanson
Interpretata anche da Marc Ogeret nel disco “Chansons « contre »” del 1968, ripubblicato ‎ed ampliato su cd nel 1988.‎







Voyez donc cet aristocrate
Pâle gommeux qui fait des épates
Ça passe sa vie à nocer
A vingt ans, c'est déjà brisé.
Comme les femmes, ça a des faiblesses
Ça veut jouer à l'ancienne noblesse
Incapable de gagner son pain
Voilà le type du vrai gandin

Il a les mains blanches
Les mains maquillées
Il a les mains blanches
Par la honte souillées
Ça sent le chichi, ça sent le gnan-gnan
Voilà c'qu'on appelle des mains de fainéant !

Voyez donc ces hommes en soutane
Soi-disant, l'bon Dieu sur eux plane
Ils prêchent Moïse et Jésus-Christ
Mais font l'contraire de leurs écrits
Oui, Moïse était un apôtre
Jésus-Christ mourut pour les autres
Oui, mais vous prêtres, pasteurs, rabbins
C'qui vous mène, c'est l'or, le butin !

Ils ont les mains blanches
Les mains maquillées
Ils ont les mains blanches
Par la honte souillées
Ça sent le tartuffe, l'avare, le grippe-sous
Voilà c'qu'on appelle des mains de filous !

Voyez donc ces hommes politiques
Vraies paillasses à gueules tragiques
Qui pour aller au Parlement
Au peuple font du boniment
‎"J'vous promets la r'traite ouvrière
J'vous promets la fin d'vos misères"
Ils se votent d'abord et comment !
Pour eux-mêmes quarante-et-un francs !

Ils ont les mains blanches
Les mains maquillées
Ils ont les mains blanches
Par l'or elles sont souillées
Ça sent le trafic, c'est sale, c'est malsain
Voilà c'qu'on appelle un poil dans la main !

Voyez donc cette foule tapageuse
Quèqu'fois gaie, souvent malheureuse
C'est la foule des ouvriers
C'est la masse des sacrifiés
Ils reviennent du bagne, de l'usine
Ils sont pâles, ils ont mauvaise mine
Femme, enfant, tous deux meurent de faim
Qui engraissent des tas de coquins !

Leurs mains n'sont pas blanches
Ils ont travaillé
Leurs mains n'sont pas blanches
Elles sont meurtries, broyées
Ça sent le courage, la force et l'honneur
Voilà c'qu'on appelle des mains d'travailleurs !‎

inviata da Dead End - 28/12/2012 - 10:40



Pagina principale CCG

Segnalate eventuali errori nei testi o nei commenti a antiwarsongs@gmail.com




hosted by inventati.org