Lingua   

Longue vie Longwy

Michel Corringe
Lingua: Francese


Ti può interessare anche...

Petits enfants des rizières
(Michel Corringe)
Minorité
(Michel Corringe)


[1982]
Nell’album intitolato “Aldebaran” (con riferimento ad una stella morente - una gigante rossa - anche chiamata Alfa Tauri, situata nella costellazione nel Toro)

R-1745430-1240649386


Una canzone dedicata a Longwy, una cittadina nel nord-est di Francia, dipartimento di Meurthe e Mosella in Lorena, che fin dagli ultimi decenni dell’800 divenne un importante centro minerario e siderurgico. La produzione cominciò ad andare in crisi a partire dagli anni 60 del secolo scorso per ragioni economiche e di evoluzione tecnologica e la crisi raggiunse il suo apice alla fine degli anni 70 quando, uno dopo l’altro, vennero spenti tutti gli altoforni. Il 1978 ed il 1979 furono anni di grandi scioperi, occupazioni e manifestazioni eclatanti dei lavoratori e degli abitanti del bacino siderurgico della Lorena contro la catastrofe sociale prodotta dalla chiusura degli impianti.

1956. Nell’acciaieria “La Providence Réhon”. Situata nel bacino di Longwy, fu l’ultima ad essere chiusa nel corso degli anni 80.
1956. Nell’acciaieria “La Providence Réhon”. Situata nel bacino di Longwy, fu l’ultima ad essere chiusa nel corso degli anni 80.
Dans la vieille ville minière
En face d’une usine fermée
Dans le seul bistrot ouvert
Un retraité essaie de jouer
Sur un vieux flipper détraqué
Dans la vieille ville minière
Il reste quelques immigrés
L’un d’entre eux s’est fait épicier
Les autres vont chaque matin
Au pied des hauts-fourneaux éteints

Longue vie Longwy
On essaie de tuer une ville
Tuer une ville
Même la couleur s’en est allée
Comme si le sang s’était vidé

Dans la vieille ville minière
T’as plus besoin de ferrailleurs
S’il te manque une pièce détachée
Tu te sers dans les carcasses rouillées
Qui traînent dans les rues désertées
Dans la vieille ville minière
Le samedi soir c’est à pleurer
Même les loubards se sont tirés
Et y’a plus personne à frimer
Et y’a plus de filles à draguer

Longue vie Longwy
On essaie de tuer une ville
Tuer une ville
Même la couleur s’en est allée
Comme si le sang s’était vidé

Dans la vieille ville minière
En face des usines fermées
Un vieil homme s’est signé
Et en criant que ça va chauffer
Est parti vers Paris nu-pieds

Longue vie Longwy
On essaie de tuer une ville
Tuer une ville
Même la couleur s’en est allée
Comme si le sang s’était vidé

Longue vie Longwy
On essaie de tuer ta ville
Tuer ta ville
Même la couleur s’en est allée
Comme si le sang s’était vidé

inviata da Bernart - 4/7/2013 - 21:45



Pagina principale CCG

Segnalate eventuali errori nei testi o nei commenti a antiwarsongs@gmail.com




hosted by inventati.org