Lingua   

Figli della stessa rabbia

Banda Bassotti


Lingua: Italiano

Scarica / ascolta

Loading...

Guarda il video

Loading...

Ti può interessare anche...

Insciallah Mi Amor
(Banda Bassotti)
Nazi-sion polizei
(Banda Bassotti)
Comunicato n°38
(Banda Bassotti)


1992
Figli della stessa rabbia

Banda-bassotti-Figli-Della-Stessa-Rabbia


Sicuramente questo e' il disco piu' famoso dell'etichetta Gridalo Forte. Figli della Stessa Rabbia è stato, e continua ad essere un inno. Tutto il disco nei concerti e' stato cantato a squarciagola da migliaia di persone. Brani come "Cararo Sindaco", "Barboni", "Giunti Tubi Palanche Ska", o la versione solo vocale della title track, sono ormai nel DNA di una generazione di giovani in Italia e in tutta Europa. La grafica e' come sempre di Cristiano Rea e rispecchia al meglio la band. Nel retro della copertina il testo di Bella Ciao, che dopo poco verra' incisa nel MLP omonimo.

Giunti, tubi, palanche e ska - Caput mundi - Fiere senza Dio -Somaro beat ska - Er Ciccione - Carraro sindaco - Barboni - 78 notturno - Poesia e realtà - La rotta degli schiavi - Ska Against Racism - Negli occhi il buio - Nazi-sion polizei - Novara no! - Figli della stessa rabbia

Forte il pugno che colpirà
in ogni paese in ogni città
Chi cammina sopra ai corpi
violenta le culture cancella i ricordi

Forte il braccio che alzerà
la bandiera rossa della libertà
Come chi combatte sui monti
con le scarpe rotte quando fischia il vento
Come Augusto Cesar Sandino Montezuma* y Camilo Torres
Come chi combatte col cuore
la causa dei poveri contro l'oppressore

Come Steven Biko, Hochimin
la comandante Clelia, Samora Machel
come el Che, Farabundo Martì
figli della stessa rabbia
Come i Sioux e i Cheyenne,
Tupac Amaru e Simon Bolívar
Come el Che, Farabundo Martì
figli della stessa rabbia

*nelle versioni successive sostituito da Josè Martí

inviata da Donquijote82 - 18/12/2008 - 21:17




Lingua: Inglese

Versione inglese di DonQuijote82
Sons of the same anger

Strong fist that will hit
in every country in every city
who walks over the bodies
rapes cultures, deletes memory.

Strong arm that will raise
the red falg of freedom
like those fighting on the mountains
with broken shoes when the wind whistle
like Augusto Cesar Sandino Josè Martí and Camilo Torres
like those fighting with hearth
cause of poors against oppressor

Like Steven Biko, Hochimin
commander Clelia, Samora Machel
like el Che, Farabundo Martì
Sons of the same anger
like Sioux and Cheyenne,
Tupac Amaru and Simon Bolívar
like el Che, Farabundo Martì
Sons of the same anger

inviata da DonQuijote82 - 20/1/2011 - 20:00




Lingua: Francese

Version française – ENFANTS DE LA MÊME RAGE – Marco Valdo M.I. – 2011
Chanson italienne – Figli della stessa rabbia – Banda Bassotti


Par ordre d'entrée en scène (dans la chanson) :


AUGUSTO CÉSAR SANDINO (18 mai 1895 à Niquinohomo (Nicaragua) - 21 février 1934 à Managua) fut un leader de la guérilla nicaraguayenne qui, de 1927 à 1934, lutta contre le gouvernement légal appuyé par les marines étazuniens . Il fut assassiné en 1934 par la Garde nationale commandée par le premier des Somoza. - C'est évidemment à lui que se rapporte le Mouvement sandiniste de Libération.


JOSÉ MARTÍ : José Julián Martí y Pérez (28 janvier 1853 à La Havane - 19 mai 1895 à Dios Ríos (Cuba)) est un homme politique et un poète cubain. Libéral, nationaliste et révolutionnaire, il est certainement l'homme le plus glorifié par le peuple cubain, qui le considère comme un héros national, le plus grand martyr et l'apôtre de la lutte pour l'indépendance.
Poète, il est l'auteur des Versos Sencillos dont une partie de texte d'un des poèmes fut reprise sous le titre de Guajira Guantanamera ou Guantanamera. Un compositeur classique, Juliån Orbón décida de l'interpréter seul au piano en lui rajoutant un texte de José Martí. La chanson connut ensuite un destin d'abord, national, puis international. C'est à partir de cette version que le groupe américain The Sandpipers, en lui ajoutant une touche rock et le chanteur folk Pete Seeger l'ont reprise, comme bien d'autres à travers le monde. Il existe d’ailleurs, une version interprétée par la Banda Bassotti. "Guantanamera, guajira guantanamera..."


CAMILO TORRES RESTREPO né le 3 février 1929 à Bogotá, mort le 15 février 1966 à San Vicente, est un sociologue, militant de gauche, prêtre et révolutionnaire colombien. Il œuvra pour la représentation et les droits des Colombiens les plus pauvres et finit par rejoindre la guérilla colombienne (ELN).


STEPHEN BANTU BIKO, dit Steve Biko, né le 18 décembre 1946 et mort le 12 septembre 1977, est un militant noir d'Afrique du Sud et une des grandes figures de la lutte anti-apartheid.


Hô Chi Minh, (du vietnamien Hồ Chí Minh), né Nguyễn Sinh Cung, également connu sous le nom de Nguyên Aï Quoc, était un révolutionnaire indépendantiste vietnamien, qui mena une bataille de près de cinquante ans pour arriver à libérer le Vietnam, d'abord des envahisseurs japonais, puis des colonisateurs français et enfin, des occupants étazuniens.
Il est né le 19 mai 1890 à Hoàng Trù et décèdé le 3 septembre 1969, à Hanoï.
Il est le fondateur de la République démocratique du Viêtnam, dont il fut le premier président.

COMMANDANTE CLELIA : Lilian Mercedes Letona (1954 – 1983), héroïne de la guerre révolutionnaire au Salvador, qui mourut au combat, lors des affrontements entre les forces gouvernementales et le Frente Farabundo Martí para la Liberación Nacional (FMLN).


SAMORA MOISÉS MACHEL (29 septembre 1933, Madragoa (actuellement Chilembene) au Mozambique – 19 octobre 1986, Mbuzini en Afrique du Sud) est un homme politique mozambicain, membre du Frelimo et premier président de la République populaire du Mozambique indépendant entre 1975 et 1986.


Le Che : Ernesto Rafael Guevara de la Serna, alias Che Guevara ou le Che, est né le 14 juin 1928 à Rosario, (Argentine) et exécuté le 8 octobre 1967 à La Higuera (Bolivie), était un révolutionnaire marxiste, médecin et homme politique d'Amérique latine, dirigeant de la révolution cubaine et guérillero internationaliste.


Farabundo Martí
Augustín Farabundo Martí Rodríguez (5 mai 1893 – 1er février 1932) était un activiste social et un dirigeant communiste du Salvador.
Martí est né à Teotepeque, dans le département de La Libertad, au Salvador. Il est connu comme révolutionnaire salvadorien et martyr.
Il tenta un soulèvement le 22 janvier 1932 mais il échoua et il fut fusillé. Le nombre de morts dus à la répression s'éleva entre 15 000 et 30 000.
Aujourd'hui, son héritage est revendiqué par le Front Farabundo Martí de libération


TUPAC AMARU : José Gabriel Túpac Amaru II (19 mars 1742 – 18 mai 1781), né José Gabriel Condorcanqui Noguera, fut en 1780 le chef d'un mouvement de rébellion k'ana et qanchi contre les colons espagnols au Pérou. Le mouvement échoua mais Túpac Amaru II devint une figure mythique de la lutte péruvienne pour l'indépendance et pour la reconnaissance des droits des indigènes. En 1781, il fut écartelé et décapité à Cuzco. Son action a inspiré et continue d’inspirer un grand nombre de mouvements indiens. Lors de son exécution par les Espagnols, Túpac Amaru II aurait prophétisé : « Je reviendrai et je serai alors des millions ».


BOLIVAR : Simón José Antonio de la Santísima Trinidad Bolívar y Palacios, plus connu sous le nom de Simón Bolívar, surnommé le Libertador, né le 24 juillet 1783 à Caracas au Venezuela, et est mort le 17 décembre 1830 à Santa Marta en Colombie, est un général et homme politique sud-américain. Anti-impérialiste et nationaliste, il est une figure emblématique, avec l'Argentin José de San Martín de l'émancipation des colonies espagnoles d'Amérique du Sud dès 1813. Il participa de manière décisive à l'indépendance des actuels Bolivie, Colombie, Équateur, Panamá, Pérou et Venezuela. Bolivar participa également à la création de la Grande-Colombie, dont il souhaitait qu'elle devînt une grande confédération politique et militaire regroupant l'ensemble de l'Amérique latine, et dont il fut le premier Président.
ENFANTS DE LA MÊME RAGE

Fort le poing qui frappe
Dans chaque pays, dans chaque ville
Celui qui marche sur les corps
Viole les cultures, efface les souvenirs

Fort le bras qui lève
La bannière rouge de la liberté
Comme celui qui combat sur les montagnes
Avec ses chaussures usées quand siffle le vent
Comme Augusto Cesar Sandino, Josè Martí et Camilo Torres
Comme celui qui se bat avec cœur
Pour la cause des pauvres contre l'oppresseur.

Comme Steven Biko, Hô Chi Minh
La commandante Clelia, Samora Machel
Comme le Che, Farabundo Martì,
Enfants de la même rage.
Comme les Sioux et les Cheyennes
Tupac Amaru et Simon Bolívar
Comme le Che, Farabundo Martì,
Enfants de la même rage.

inviata da Marco Valdo M.I. - 25/1/2011 - 20:45


Pagina principale CCG

Segnalate eventuali errori nei testi o nei commenti a antiwarsongs@gmail.com




hosted by inventati.org