Lingua   

En cet Hiver de 1915, il vous aimait très fort

François Hadji-Lazaro
Lingua: Francese


Ti può interessare anche...

Une lettre oubliée (Verba volant, scripta manent)
(Juliette)
Il giovane di Tunisi (o La leggenda dell’ostrica e della perla)
(Dario Fo)
Peggy Seeger: The First Time Ever I Saw Your Face
(GLI EXTRA DELLE CCG / AWS EXTRAS / LES EXTRAS DES CCG)


[2006]
Parole e musica di François Hadji-Lazaro, musicista, cantante e attore parigino, classe 1956, membro fondatore di un'importante band, Les Garçons Bouchers, dissoltasi nel 1997.
La canzone che apre il suo album intitolato “Aigre-doux”

Aigre-doux
C'est arrivé au milieu des plaines
Ils ont tiré sans discontinuer
Lui il a pris un éclat dès les premières salves
Il est retombé dans la tranchée
Oui madame, je sais qu'on a du vous prévenir
Le courrier de l'état major a dû vous prévenir
Moi madame, j'étais comme son frère à ce martyr
Alors il fallait bien que je vous écrire
J'aurais tellement voulu qu'il survive

Il m'avait dit qu'il vous aimait très fort
Que ça serait vous de la vie à la mort
Que vous étiez belle, qu'il vous aimerait toujours
Que c'était une grande histoire d'amour

En cet hiver de 1915
Peut-être la guerre va s'arrêter
Il serait retourné, alors, dans votre village
Pour fêter l'arrêt de ce drame carnassier
Mais il n'en sera rien, il n'est plus avec nous
Vous ne mettrez pas de bébé sur ses genoux
Il avait pourtant l'air si doux
Madame, Madame surtout ne pleurez pas
Il vous regarde depuis l'haut de là

Il m'a dit qu'il vous aimait très fort
Que ça serait vous de la vie à la mort
Que vous étiez belle, qu'il vous aimerait toujours
Que c'était une grande histoire d'amour

Vous avez sans doute, maintenant, reçu ma missive
Depuis les combats ont redoublé
Je ne sais ce que vous en dit les gazettes
De toutes façons les dés sont jetés
Pour ma part, ça y'est, je ne suis plus
Le coup de baïonnette que j'ai reçu
M'a fait rejoindre votre aimé dans les nues
J'espère que des guerres il n'y en aura plus
Il est donc inutile de répondre à mon message
On vous regarde depuis les nuages, Madame
Il est donc inutile de répondre à mon message
On vous regarde depuis les nuages.

inviata da Bernart Bartleby - 16/8/2017 - 21:10



Pagina principale CCG

Segnalate eventuali errori nei testi o nei commenti a antiwarsongs@gmail.com




hosted by inventati.org