Lingua   

Aux loups

Jean-Baptiste Clément
Lingua: Francese


Ti può interessare anche...

The Green Fields of Canada (the Green Fields Of America or Amerikay)
(anonimo)
Mon homme (Souvenir de mai 71)
(Jean-Baptiste Clément)
Les gueux
(Jean-Baptiste Clément)


[1884]
Parole e musica di Jean-Baptiste Clemént
Una canzone scritta a sostegno di uno sciopero degli operai “ardoisiers” (estrattori delle lastre di ardesia, in Italia “pietra di lavagna”) di Trélazé, Maine-et-Loir.



“Au citoyen Bahonneau et à tous les bons camarades de Trélazé qui savent, par expérience, combien le pain est dur à gagner et qui sont las de voir une poignée de parasites vivre grassement aux dépens des travailleurs qui meurent à la peine…
Oui, mais...
Ça branle dans le manche.
Ces mauvais jours-là finiront.
Et gare à la revanche
Quand tous les pauvres s'y mettront.

(Jean-Baptiste Clemént, in “Chansons de Jean-Baptiste Clemént”, Parigi, 1885)
Avec sa neige froide et blanche,
La terre est d'un pâle de mort;
Le loup, tortillant de la hanche,
Fait la chasse au gibier qui dort.
Vite, un bon feu de paille,
Ou gare à la volaille!...
Eh! oh ! eh ! les gens de chez nous!
Aux loups ! aux loups !

Nous sommes sous la République,
Mais tout est encore à changer.
On fait beaucoup de politique
Et nous n'avons pas à manger...
Tout ça, c'est pas nature
Et le peuple murmure !

Eh ! oh ! eh ! les gens de chez nous !
Aux loups! aux loups!

Plus de piquette dans la cruche,
Plus de laine pour les fuseaux,
Plus de farine dans la huche,
Plus de chansons pour les berceaux.
Si triste est la demeure
Que la marmaille en pleure !

Eh ! oh ! eh ! les gens de chez nous !
Aux loups! aux loups!

Il faut payer l'air qu'on respire,
Payer, payer, toujours payer!
On gruge, comme sous l'empire,
Le paysan et l'ouvrier...
Et, quand l'ouvrage manque,
C'est du plomb qu'on nous flanque !

Eh ! oh ! eh ! les gens de chez nous !
Aux loups! aux loups!
La haute clique fraternise.
On conspire au Palais-Bourbon;
Et le peuple qu'on tyrannise
Sert encor de chair-à-canon!
Nous pleurons la misère,
Et l'on parle de guerre!

Eh! oh! eh! les gens de chez nous!
Aux loups! aux loups!

Il est visible que les traîtres,
Qui pressurent les pauvres gens,
Nous préparent de nouveaux maîtres
Pour nous reculer de cent ans.
On bat la générale!
Vive la Sociale!

Eh! oh! eh! les gens de chez nous !
Aux loups ! aux loups!

inviata da Bernart Bartleby - 29/4/2014 - 16:49


Pagina principale CCG

Segnalate eventuali errori nei testi o nei commenti a antiwarsongs@gmail.com




hosted by inventati.org