Lingua   

Aux Armes

Melissmell
Lingua: Francese


Ti può interessare anche...

Inno dell'Unione Sovietica - Versione italiana
(Alberto Cavaliere)
Bleu Marine
(Melissmell)
L'Internationale
(Eugène Pottier)


Album: Écoute s'il pleut (2011)

melissmell


Un bel rifacimento della Marsigliese che cita apertamente L'Internationale e Aux armes etc. del buon Gainsbourg.

Deux artistes des Yeux d’la tête vous rejoindront sur scène pour interpréter 
votre chanson Aux armes. Comment l’avez-vous écrite ?

Ça me fait très plaisir de faire quelque chose avec les Yeux d’la tête. J’aime les rencontres pour la richesse qu’elles peuvent engendrer. J’ai conçu Aux armes lors des quarante ans de Mai 68, car Sarkozy avait prétendu que Mai 68 n’avait pas eu de répercussion majeure. Il avait également fait de la récupération en ordonnant la lecture de la lettre de Guy Môquet dans les cantines scolaires. C’était pitoyable.

J’ai eu envie de combiner la Marseillaise avec celle de Léo Ferré, la version de Gainsbourg, la reprise de Noir Désir et le texte Démocratie, de Rimbaud. Mon idée était de rassembler à la fois trois siècles et des auteurs essentiels. Je voulais montrer que le constat avait été largement dressé. Mais, maintenant, on fait quoi ? Il est temps d’agir.

l'Humanité
C'est la lutte finale
Un combat d'initiés
C'sont les perdants qui gagnent
Nos dames émancipées
Les médias, sous le roi
Mon peuple articulé
D'un pantin aux longs bras
Faut pas venir pleurer

Allons enfants de la patrie,
Le jour de gloire est terminé,
Entre nous deux, la tyrannie
Sous l'étendard, sang élevé
Entendez-vous dans nos campagnes
Mugir nos pauvres de faim, de froid ?
Qu'ils viennent jusque dans nos bras
Pleurer dans nos villes, nos sarcasmes

Aux armes
Aux armes
Et cetera

Que veut cette horde de militaires,
De traitres et de rois conjurés ?
Quand ils nous trainent,
Quand ils nous traitent de cons,
De braves, de pauvres Français, quoi ?
Ces cohortes étrangères feraient la loi
Dans nos foyers, quoi ?
Nos flics, soldats mercenaires
Alors qu'on est tous étrangers...

Aux armes
Aux armes
Et cetera

Eh eh eh eh...

L’État comprime et la loi triche
L'impôt se ride, est malheureux
Nul devoir ne s'impose aux riches
Le droit du pauvre est un mot creux
Des preuves qui s'ramassent à la pelle
L'égalité n'existe pas
Pas de droit sans devoir, dit-elle
Égaux à la naissance, parfois
Liberté, liberté chérie
Ceux qu'ont la thune n'ont que l'odeur
Amour sacré de la patrie
Quand la fraternité se meurt
Quand la fraternité se meurt...

Aux armes
Aux armes
Et cetera

Eh eh eh eh...

C'est la lutte finale
Un combat d'initiés
C'sont les perdants qui gagnent
Nos dames émancipées
Les médias, sous le roi
Mon peuple articulé
D'un pantin aux longs bras
Faut pas venir pleurer

Aux armes,
Aux armes,
Et cetera...

21/8/2013 - 17:34



Pagina principale CCG

Segnalate eventuali errori nei testi o nei commenti a antiwarsongs@gmail.com




hosted by inventati.org