Lingua   

Comprenez-vous ? (ou Les reproches de la Tulipe à Madame de Pompadour)

anonimo
Lingua: Francese


Ti può interessare anche...

La fille soldat
(Malicorne)
Paysans sans peur
(Malicorne)


[1757?]
Testo trovato su YouTube

Interpretata dai Malicorne

Charles de Rohan-Soubise
Charles de Rohan-Soubise
Da taluni attribuita addirittura a Voltaire, questa canzone si riferisce ad un episodio della Guerra dei Sette Anni (1756-1763), la prima vera guerra mondiale, perché coinvolse non solo le potenze europee ma anche i loro possedimenti coloniali.
Nel 1757 a Rossbach, un paese della Sassonia-Anhalt, l’armata francese, pur avendo forze soverchianti, fu massacrata dai prussiani, e tutto a causa dell’inettitudine del suo comandante, tal generale Charles de Rohan-Soubise, posto a capo dell’esercito non per meriti militari ma cortigiani, in quanto protetto di Madame de Pompadour, la potentissima amante di Luigi XV.
Della serie: “quando l’inettitudine dei capi aggiunge macello al macello”
Ovviamente l’inetto generale continuò a restare in sella anche dopo la disfatta e dalle grazie della Pompadour passò a quelle di madame du Barry e fu pure ministro sotto Luigi XVI.

Una canzone che ricorda molte altre canzoni di dileggio verso i capi, specie quelli militari, come quelle dedicate al nostro general Cadorna.
Si vous vous contentiez, Madame, de rendre le Roi fou de vous
l'amour étant l'affaire des femmes nous n'en aurions aucun courroux
Comprenez-vous ?

Mais depuis quelque temps, Marquise, vous voulez gouverner en tout
laissez-moi dire avec franchise que ce n'est pas de notre goût
Comprenez-vous ?

Que vous nommiez des éminences et des abbés tout votre saoul
que vous régentiez les finances après tout le soldat s'en fout
comprenez-vous ?

Mais quand vous nommez pour la guerre certain général archi fou
il est normal que l' militaire vienne un peu vous chercher des poux
Comprenez-vous ?

Parce qu'un beau soir à Versailles vous avez joué les touche à tout
nous avons perdu la bataille et moi je n'ai plus qu'un genou
Comprenez-vous ?

Je ne suis pas méchant, Marquise, mais vous savez j'aimais beaucoup
tous ces amis qui sous la bise ce soir ne craignent plus le loup
Comprenez-vous ?

Je l'aimais bien mon capitaine il est tombé percé de coups
c'était un bon gars de touraine, il ne rira plus avec nous
Comprenez-vous ?

Tous ces amis, chère Marquise, seraient aujourd'hui parmi nous
si vous n'aviez nommé Soubise, cet incapable, ce filou
Comprenez-vous ?

Car ce nest pas un jeu la guerre, Madame, il s'en faut de beaucoup
on peut y perdre comme mon frère ses entrailles sur les cailloux
Comprenez-vous ?

Mais je ne fais pas de manières et si je pleure devant vous
c'est que mon père est dans la terre et que ma soeur n'a plus d'époux
Comprenez-vous ?

Du sang de mes chers camarades un ruisseau rougit tout à coup
aucun poisson ne fut malade car les poissons avalent tout
Comprenez-vous ?

Mais quand nous n'aurons plus de larmes, quand nous serons à bout de tout
nous saurons bien à qui, Madame, il nous faudra tordre le cou
Comprenez-vous ?

inviata da Bartleby - 15/9/2010 - 14:45


Pagina principale CCG

Segnalate eventuali errori nei testi o nei commenti a antiwarsongs@gmail.com




hosted by inventati.org