Lingua   

A Franco

F.F. Rossi


Lingua: Italiano


Ti può interessare anche...

Grito de guerra
(Michelle Solano)
La ballata di Franco Serantini
(Canzoniere del Proletariato)


Canzone, il cui testo riprendo da "La musica dell'altra Italia" che lo riprende a sua volta da S.Catanuto e F.Schirone, "Il canto anarchico in Italia", dedicata all'uccisione di Franco Serantini da parte della polizia a Pisa il 5 maggio 1972.
Si veda meglio a tale riguardo La ballata di Franco Serantini.
Avevi vent'anni e sei morto
dopo un'agonia durata tre giorni
sei morto da eroe in silenzio
senza chiedere l'aiuto del boia.

Vittima scelta dal destino
che t'ha voluto simbolo di libertà
libertà portata da una bandiera
con la "A" rossa sulla tela nera.

Non hai mai avuto un tetto
eri un povero trovatello
erano in dieci e t'hanno preso
massacrandoti il cervello.

Han sfogato su di te
la paura millenaria
che ha il potere nel vedere
la rivolta proletaria.

Se sei morto senza colpa
come martire d'altri tempi
alla tua tomba inginocchieremo
come fedeli ad un santuario.

Il tuo volto ancora adesso
nelle menti resta impresso
come simbolo libertario
di ogni povero proletario.

inviata da Riccardo Venturi - 25/1/2006 - 16:22



Lingua: Francese

Version française - À Franco – Marco Valdo M.I. – 2008

Chanson italienne – A Franco – F.F. Rossi
Franco Serantini. Anarchico. 1951-1972.

C'est l'histoire d'un jeune homme, orphelin, qui s'en fut manifester contre la venue à Pise d'un député fasciste, le dénommé Niccolai. Il a rencontré les “forces de l'ordre”; tabassé, il agonisa en prison deux jours, puis il mourut de ses blessures, sans soin. On voulut cacher l'horreur en l'enterrant en cachette, en cachant son corps dans la terre... Vite, vite... C'était compter sans ses camarades, sans cette solidarité des opprimés... Ils lui firent des funérailles aux poings levés. Le 9 mai 1972. Depuis, la guerre contre les pauvres, contre les libertaires continue... Il s'appelait Franco Serantini. Il était né à Cagliari, il avait vingt ans, il est mort anarchiste.

Voir aussi La Ballade de Franco Serantini
Tu avais vingt ans et tu es mort
après une agonie de trois jours
Tu es mort en héros en silence
sans demander l'aide du bourreau.

Victime choisie par le destin
qui t'a voulu symbole de la liberté,
liberté portée par un drapeau
avec le “A” rouge sur le tissu noir.

Tu n'a jamais eu de toit
tu étais un pauvre enfant trouvé.
Ils étaient dix et ils tont pris,
ils t'ont massacré le cerveau.

Ils sont déversé sur toi
la peur millénaire
qu'a le pouvoir de voir
la révolte prolétaire.

Si tu es mort sans faute
comme un martyr d'autes temps
Sur ta tombe, nous nous agenouillerons
comme des fidèles dans un sanctuaire.

Ton visage encore à présent
reste gravé dans les têtes
de tout pauvre prolétaire
comme un symbole libertaire.

inviata da Marco Valdo M.I. - 15/9/2008 - 00:03


Pagina principale CCG

Segnalate eventuali errori nei testi o nei commenti a antiwarsongs@gmail.com




hosted by inventati.org