Lingua   

La marche arrière

Boris Vian


Lingua: Francese

Guarda il video

Loading...


viangatto
Paroles: Boris Vian
Musique: Henri Salvador
Testo di Borsi Vian
Musica di Henri Salvador


salvadorUn omaggio anche a Henri Salvador, l'artista con la più lunga carriera nella canzone e nello spettacolo francese, "homme de tous le talents". E' recentemente scomparso in tarda età, ma fino all'ultimo è rimasto sulla breccia. Ecco cosa disse a proposito di questa canzone di cui compose la musica:

Cela veut être aussi un hommage à Henri Salvador, l'artiste à la plus longue carrière dans la chanson et le spectacle français, homme de tous les talents. Il est mort récemment, fort âgé, mais il a été sur la brèche jusqu'à la fin. Voilà ce qu'il a déclaré à propos de cette chanson dont il a composé la musique: [CCG/AWS Staff]


Le Déserteur (Vian) explose en 1954. N'avez-vous pas été tenté de chanter des textes plus politiques?

J'étais d'accord avec Le Déserteur: je n'aime pas la guerre, je n'aime pas les militaires. Je suis pour les chansons engagées. Il faut dire les choses, mais moi, je ne les chante pas. Un jour, j'ai annoncé à Vian que j'écrivais une marche. Il s'est étouffé: «Une marche!» C'est devenu La Marche arrière, une chanson antimilitariste. Entre nous, on parlait de tout, sauf du général de Gaulle. Il le détestait, je l'adorais.
(da un'intervista a Henri Salvador (di L'express))
C'est la marche des p'tits gars qui veulent pas la faire
La marche de ceux qui croient qu'on est bien mieux chez soi
Un coussin sous le derrière
Par-devant un feu de bois
Avec une belle fille qui prépare le rata
C'est la marche des assis, la bonne marche arrière
Celle des civilisés, la marche de la joie
Un soldat sans uniforme
C'est d'une bien plus jolie forme
Car ça a la gueul' d'un homme et c'est bien mieux comm' ça.

Ceux qui sont partis se battre un flingue en bandoulière
Et qui dorment quelque part sous une croix de bois
S'ils sortaient du cimetière
Chanteraient à pleine voix
Que l'on était mieux sur terre et qu'il faisait moins froid
Ils regrettent le soleil le dimanche et les filles
Et tous les plaisirs légers qu'ils ont perdus là-bas
Faut passer sa vie entière
A chanter la marche arrière
Marche de ceux qui s'arrêtent et qui ne marchent pas

6/11/2005 - 21:20



Lingua: Italiano

Versione italiana di Riccardo Venturi
7 novembre 2005
LA MARCIA INDIETRO

È la marcia dei ragazzini che non vogliono farla,
la marcia di quelli che credono che si sta tanto meglio a casa
con un cuscino sotto il culo
e davanti un caminetto
con una bella ragazza a preparar la zuppa
È la marcia dei seduti, la buona marcia indietro,
quella dei civilizzati, la marcia dell’allegria
un soldato senza uniforme
è assai più carino
perché ha la faccia d’un uomo, ed è molto meglio così.

Quelli andati a combattere con un’arma a tracolla
e che dormono da qualche parte sotto una croce di legno,
se uscissero dal cimitero
canterebbero a squarciagola
che si stava meglio sulla terra e che faceva meno freddo,
rimpiangono il sole, la domenica e le ragazze
e tutti i piccoli piaceri che hanno persi laggiù.
Si deve passar tutta la vita
a cantare la marcia indietro,
la marcia di quelli che si fermano e non marciano.

7/11/2005 - 17:49


Pagina principale CCG

Segnalate eventuali errori nei testi o nei commenti a antiwarsongs@gmail.com




hosted by inventati.org