Lingua   

Les gars de la vermine

Pierre Dac


Lingua: Francese


Ti può interessare anche...

Police, milice
(Pierre Dac)
Lili Marleen [Lied eines jungen Wachtpostens]
(Hans Leip)
De profundis Hitleribus
(Pierre Dac)


[1944]
Sull’aria di “Les gars de la marine”

Testo (corredato da scheda di approfondimento storico), trovato sull’imprescindibile l’histgeobox

Philippe Henriot, dirigente della Milice française e ministro della propaganda dal 1944, parla da un palco sormontato dalla “croix gammée”, simbolo delle SS francesi.

Una delle canzoni che Dac proponeva da Radio Londra nella sua trasmissione “Les Français parlent aux Français”, nel corso della quale sbeffeggiava i nazisti ed i collaborazionisti di Vichy, “Les fils de Pétain”… Questa è dedicata in particolare a Joseph Darnand e Philippe Henriot, i lugubri capi delle SS francesi. Il primo venne fucilato alla Liberazione. Quanto alla fine di Henriot, il “Goebbels” francese, si può quasi dire che il mandante fu lo stesso Pierre Dac. Infatti, nel corso di una delle sue trasmissioni radiofoniche nel 1944, Pierre Dac si rivolse direttamente ad Henriot e, dopo avergli ricordato il tributo di sangue pagato dai francesi fin dalle guerre napoleoniche, passando per quella di Crimea e la colonizzazione dell’Algeria, per arrivare alla prima guerra mondiale, gli suggerì di recarsi al cimitero di Montparnasse e di fermarsi di fronte ad una tomba…

“E’ lì che riposano i resti di quello che era un giovane bello, coraggioso e allegro, falciato dall’artiglieria tedesca l’8 ottobre 1915, durante gli attacchi contro la Champagne. Era mio fratello. Sulla nuda pietra, sotto il suo nome ed il numero del suo reggimento, lei potrà leggere questo semplice epitaffio: “Morto per la Francia all’età di 28 anni”.
Ecco, signor Henriot, che cosa significa per me la Francia.
Anche sulla vostra tomba, se mai ne avrete una, ci sarà un’iscrizione… Dirà così:

PHILIPPE HENRIOT
Morto per Hitler,
Fucilato dai francesi.


Buona notte, signor Henriot, e dormite bene.”


45 giorni dopo, il 28 giugno 1944, un commando della Resistenza, guidato da Charles Gonard, uccise Philippe Henriot a Parigi, all’interno del palazzo del ministero dell’informazione del governo di Vichy…
Quand on est un salaud
un vrai un pur, un beau
on se met au service
de la maison Himmler
de la maison Himmler
puis on fait le serment
d'obéir totalement
quelque soit ses caprices
aux ordres du fürher
aux ordres du fürher

la croix gammée sur l'oeil
on montre avec orgueil
qu'on est un grand champion
dans la course a l'abjection

Voilà les gars de la vermine
chevalier de la bassesse
voilà les Waffen SS
Voyez comme ils ont fier mine
c'est dans le genre crapuleux
ce qui se fait de mieux
avant qu'on ne les extermine
regarder les consciencieusement
voilà les gars de la vermine
du plus petit jusqu'au plus grand
du simple voyou à Darnand
Ils sont Allemands

inviata da Alessandro - 21/12/2009 - 11:16


Carissimo Alessandro,

Quelle belle idée de rappeler ces chansons de Résistance et de plus, celles de cet homme libre, fabuleusement sensible et intelligent que fut Pierre Dac. Grâce à toi et à tes recherches patientes et multilingues ou polyglottes, comme on voudra, je les connais enfin. Sois-en particulièrement remercié. Je ne connaissais pas ces gars de la vermine et je crois bien qu'on ne se serait pas entendus eux et moi .
Cela dit, tu connais notre goût et notre attention à Lucien l'âne et à moi pour les parodies et celle-ci en est une fameuse. Et quand il s'agit de parodies, j'aime assez la confronter à la scie originale, ici « Les Gars de la Marine », dont Pierre Dac encore lui fit, songeant sans doute à Roxane et à Cyrano, « Les Gars de la Narine »....

Bien cordial

Marco Valdo M.I.



La voici donc la chanson d'origine :


Les gars de la marine


1 -
Quand on est matelot
On est toujours sur l'eau
On visite le monde
C'est l'métier le plus beau
Du Pôle Sud au Pôle Nord
Dans chaque petit port
Plus d'une fille blonde
Nous garde ses trésors
Pas besoin de pognon
Mais comme compensation
À toutes nous donnons
Un p'tit morceau d'nos pompons.

Refrain
Voilà les gars de la marine
Quand on est dans les cols bleus
On n'a jamais froid aux yeux
Partout du Chili jusqu'en Chine
On les r'çoit à bras ouverts
Les vieux loups de mer.
Quand une fille les chagrine
Ils se consolent avec la mer ( la mère)
Voilà les gars de la marine
Du plus p'tit jusqu'au plus grand
Du moussaillon au commandant.
- 2 -
Les amours d'un col bleu
Ça n'dure qu'un jour ou deux
À peine le temps d'se plaire
Et de se dire adieu
On a un peu d'chagrin
Ça passe comme un grain
Les plaisirs de la terre
C'est pas pour les marins
Nous n'avons pas le droit
De vivre sous un toit
Pourquoi une moitié
Quand on a le monde entier ?

Marco Valdo M.I. - 21/12/2009 - 16:12



Pagina principale CCG

Segnalate eventuali errori nei testi o nei commenti a antiwarsongs@gmail.com




hosted by inventati.org