Lingua   

The Band Played Waltzing Matilda

Eric Bogle
Pagina della canzone con tutte le versioni


Traduzione siciliana / Sicilian translation / Traduction sicilienne...
LE GROUPE JOUAIT WALTZING MATILDAA BANNA SUNAVA WALTZING MATILDA
  
Quand j'étais un jeune homme j’emmenais mon sacQuannu era picciottu mi carriava un saccu
et je vivais la vie libre d'un vagabond.e faciva la vita libbera d’ un vacabunnu.
Des verdoyants bassins de Murrays [1] à la savane poussiéreuse,Di li favari virdi do Murray [1] ‘nsinu a li cuntrati sicchi,
bon, je valsais avec ma Waltzing Matilda partout.nsumma, mi carriava a tutti banni la me Waltzing Matilda.
  
Mais en 1915 mon pays m’a dit : « Fils,Appressu, no 1915, u me paisi mi dissi: “ Figghiu,
Il est temps d'arrêter de vagabonder car il y a du travail à faire».è ura ca finisci di vacabbunnari, c’è travagghiu di fari”.
Alors ils m'ont donné un casque en étain et un fusil,Mi dettiru n’elmettu e un fucili,
et ils m'ont envoyé au loin à la guerre.e mi fuddaru a jiri luntanu a la uerra.
Et le groupe jouait «Waltzing Matilda»E la banna sunava Waltzing Matilda
tandis que nous nous éloignions du quai,mentri a nave lassava u portu,
et au milieu de toutes les acclamations, des drapeaux flottant au vent, des larmes,e ammenzu scrusci di manu, banneri ca paliavanu e chianti
nous avons pris la mer pour Gallipoli.partemmu ppi Gallipoli.
  
Et ô combien je me souviens de ce terrible jour,Comu m’arricordu bonu ddu jornu terribili,
comme notre sang tacha le sable et l'eau;e comu lu nostru sangu nchiappau rina e mari;
et comme dans cet enfer-là qu'ils appellent baie de Süvlae comu ‘nne ddu ‘nfernu ca chiamanu baia di Süvla
nous fûmes charcutés comme des agneaux à l'abattoir.nni scannaru comu agneddi a la ucciria.
Les Turcs [2] nous attendaient , il s'étaient bien préparé.U Turcu [2] nni stava spittannu, s’aviva priparatu bonu.
Ils nous couvrirent de balles et firent pleuvoir des bombes,Grannuliavano baddi a bizzeffi e chiuvìvanu bummi a munzedda,
et en cinq minutes pile ils nous renversèrent tous d’un souffle à l’enfer,mancu cincu minuti e c’un sciusciu ‘nni fuddaru no ‘nfernu,
ils nous renversèrent arrière presque droit en Australie.n’ammuttàru ca pareva n’avissimu a téniri darreri n’Australia.
Mais le groupe jouait «Waltzing Matilda»,Ma la banna sunava Waltzing Matilda,
quand nous arrêtions d'enterrer nos morts ‒e cuannu finimmu di sepelliri li nostri morti ‒
eh bien, nous avons enterré les nôtres et les turcs les leurs ‒veni a diri, nuatri li nostri e li Turchi li so ‒
à ce moment-là on a recommencé encore.acccuminzammu tuttu puntu e dacapu.
  
Et ceux qui ont été laissés, eh bien, nous essayions de survivreE chiddi ca ancora campavamu cercammu di ristari vivi
dans ce monde fou de sang, mort et feu.ne ddu manicomiu di sangu, morti e focu.
Et pendant dix semaines épuisantes je me suis gardé en vieE ppi deci simani fracchi ristai vivu
quoiqu’il autour de moi les corps s'empilaient toujours plus haut.ccu tuttu ca li morti s’ammunziddavano manu manu.
Ensuite une grande balle turque me blessa en renversant cul par-dessus tête,Appressu na bumma turca ranni mi nzirtò ittannumi suttancapu,
et je me suis réveillé dans mon lit d'hôpitale cuannu m’arruspigghiai ‘nt’un lettu di spitali
et j'ai vu ce que ça avait fait, bref, j'ai souhaité être mort ‒e vitti chiddu ca m’aviva capitatu,n’summa,m’addisiau la morti ‒
je n'avais jamais su qu'il y avait des choses pires que mourir.mai aviva saputu ca cci sunu cosi peggiu di la morti.
Car je ne valserai plus avec ma «Waltzing Matilda»Picchì nun pozzu jiri cchjù ccu “Waltzing Matilda”
tout autour des verts buissons loin et libre ‒menzu li troffi virdi, luntanu e libbiru ‒
Pour porter sa tente et ses piquets un homme a besoin de ses deux jambes ‒ppi chiantari tenni e paliddri a unu c’abbisognanu tutti dui gammi ‒
pas plus de «Waltzing Matilda» pour moi.ppi mi nun ci n’è cchjù “Waltzing Matilda”.
  
Alors ils ont collectés les boiteux, les blessés, les mutilés,Accussì pigghiaru li sciancati, li struppiati, li mutilati,
et il nous ont renvoyés à la maison en Australie.e ni mbarcaru ppi turnari n’Australia.
Les manchots, les cul-de-jatte, les aveugles, les fous,Senza vrazza, senza gammi, orbi, sdiliniati,
ces fiers héros blessés de Süvla.ddi eroi priati e struppiati di Süvla.
Et tandis que notre navire entrait au Circular Quay [3],E mentri ca la navi traseva no portu Circular Quay [3],
j'ai regardé l'endroit où mes jambes avaient pour habitude d'être,mi taliai unni era abbituatu a vidiri li me gammi,
et j'ai remercié Christ qu'il n'y avait personne qui m'attendaite ringraziai Cristu ca nun c’era nuddu ca m’aspittava
pour me plaindre, pour pleurer et pour avoir pitié.a ddulurarisi, chianciri e ‘nguttarisi.
Mais le groupe jouait «Waltzing Matilda»Ma la banna sunava ”Waltzing Matilda”
alors qu'ils nous débarquèrent par la passerellementri ni carriavanu jusu da scala livatizza [4],
et que personne n’acclama, ils restèrent juste immobiles en nous fixant,nun c’era nuddu ca salutava vuciannu , ‘mpassuluti eranu nun spiccicavanu l’occhi ‘ncoddu,
puis ils détournèrent leurs visages.appressu si firriaru tutti a dda banna.
  
Et maintenant chaque Avril je m'assois sous mon porcheE ora, ogni misi d’Aprili, m’assettu ‘nto me tirrazzu
et je regarde la parade qui passe devant moi.E taliu la parata ca passa davanti.
Et je vois mes vieux camarades, qu’ils marchent fièrement!,E vidu li me vecchi cumpagni, talìaaa[5]… comu marciano prijati !,
en ravivant des vieux rêves de gloire passée.arriviscinu sunni antichi di li glori ca foru.
Et les vieux hommes marchent lentement, tous courbés et endoloris,E ddi vecchi marcianu adasciu, tutti ciunchi e appiuncati,
ils sont des vieux héros crevés d'une guerre oubliée.sunu li vecchi e stanchi eroi di na uerra scurdata.
Et les jeunes gens demandent "Qu’est-ce qu’ils marchent ?"E li giuvani addumannanu:”Picchì, pi ccù stanu marciannu ?
Et je me pose la même question.E puru ju m’addumannu a stissa cosa.
Mais le groupe joue « Waltzing Matilda»,Ma la banna sona “Waltzing Matilda”,
et ces vieux hommes répondent encore à l'appel,e chiddi vecchi ancora rispunnunu a l’appeddu;
mais année après année plus de vieux disparaissent,ma annu doppu annu li vecchi ca scumparunu sunu sempri di cchjù,
un jour personne ne marchera là pas du tout.un jornu nun ci sarà cchjù nuddu ca marcia.
  
Waltzing Matilda,Waltzing Matilda.Waltzing Matilda, Waltzing Matilda.
Qui viendra valser avec Waltzing Matilda avec moi ?Cu veni ccu me a fari abballari Waltzing Matilda?
Et on peut entendre leurs fantômes tandis qu’ils marchent proche du Billabong, [4]E si ponnu sentiri li fantasima di iddi cuannu marcianu vicinu lu stagnuni,
Qui viendra valser avec Waltzing Matilda avec moi ?Cu veni ccu mi a fari abballari Waltzing Matilda?
[1] Fleuve de l’Australie méridionale
[2] « Johnny Turc » dans l’original, surnom attribué par les militaires australiens, ça serait «Jeannot le Turc»
[3] Port de Sydney
[4] il s’agit d'une oasis formée par une courbe morte d’un fleuve
[1] sciumi di L’Australia meridionale
[2] “Johnny Turk” nte l’originali ,veni a diri “Giuanninu lu turcu”, je la ‘ngiurja ca l’Australiani dettiru a li Turchi
[3] Portu di Sydney
[4] “gangway” nte l’originali, si putissi diri “passerella” ma ju penzu ca “scala livatizza” je megghju.
[5] ‘nte l’originali nun c’è, ma si lu puvirazzu ca cunta fussi un sicilianu, st’esclamazioni l’avissi dittu sicuramenti.


Pagina della canzone con tutte le versioni

Pagina principale CCG


hosted by inventati.org