Lingua   

St. Precario Day

Los Fastidios
Lingua: Italiano

Lista delle versioni e commenti


Ti può interessare anche...

Buscando El Sol
(Los Fastidios)
Po’ i diss che i minatori
(Taissine)


Bellissima canzone sulle condizioni drammatiche dei lavoratori e degli operai.
Casa diritti e salario...

Una vita appesa a un filo,
licenziamento senza preavviso,
sempre sfruttato e sottopagato,
una vita sempre in scadenza, sotto ricatto, senza contratto

Ma è apparso sul muro di quel vecchio cantiere,
se guardi più in alto anche sulle ciminiere,
sulla porta d'ingresso dell'ipermercato,
cooperativa, call center privato

Sulla serranda dell'interinale,
paninoteca multinazionale
Intercedi per chi sogna diritti e un salario
Birra gratis per te, Oi!, San Precario

Di porta in porta cercando lavoro,
reddito fisso e non certo l'oro,
ogni permesso sempre negato,
questa vita non è un teatro ma la realtà del precariato

inviata da Jack - 17/10/2008 - 21:37



Lingua: Francese

Version française – LA SAINT PRÉCAIRE – Marco Valdo M.I. – 2009
Chanson italienne – St Precario Day – Los Fastidios

Très belle chanson sur les conditions dramatiques des travailleurs et des ouvriers.

Voilà une chanson italienne contemporaine et qu'entend-t-on, mon cher Lucien l'âne, exactement ce qu'on aurait pu dire ici sur le même sujet des précaires. Chacun sa manière et celle des Fastidios est simple et passionnée. Pour le reste, «même ennemi, même combat ». À mille kilomètres de là, c'est strictement pareil. Des dizaines de millions de précaires, chômeurs, vieux (misérablement) pensionnés, enfants à la dérive dans la brillante Europe étoilée … Au fait, sais-tu qu'en octobre 2010, les précaires de toute l'Europe convergeront , comme le font les Gitans aux Saintes Maries de la Mer, vers Bruxelles pour la Saint Précaire.

Décidément, les hommes sont fous. J'irai, pour sûr, dit l'âne Lucien en dansant d'un pied sur l'autre pour simuler le mouvement. D'ailleurs, dès maintenant, j'en parlerai à mes amis et connaissances. En somme, c'est une manière de tisser le linceul de ce monde malade de l'argent.

Ainsi parlaient Marco Valdo M.I. et Lucien Lane.
LA SAINT PRÉCAIRE

Un chez soi, des droits, un salaire...

Une vie pendue à un fil
Licenciés sans préavis
Toujours exploités et sous payés,
une vie toujours à terme, sous chantage, sans contrat.

Sur le mur de ce vieux chantier est apparu
si tu regardes en haut même sur les cheminées
Sur la porte d'entrée de l'hypermarché,
coopérative, call center privé

Sur le rideau de fer de l'intérim,
Sandwicherie multinationale
On intercède pour qui rêve de droits et d'un salaire
Bière gratuite pour toi, Oi!, Saint Précaire.

De porte à porte en cherchant du travail,
Un revenu fixe et pas nécessairement l'or,
Tout permis est toujours refusé,
Cette vie n'est pas un théâtre mais la réalité du précaire.

inviata da Marco Valdo M.I. - 5/10/2009 - 22:28



Pagina principale CCG

Segnalate eventuali errori nei testi o nei commenti a antiwarsongs@gmail.com




hosted by inventati.org