Lingua   

L’Édification de l’Utopie

Marco Valdo M.I.
Lingua: Francese


Ti può interessare anche...

L’Erreur fondamentale
(Marco Valdo M.I.)
God Knows I'm Good
(David Bowie)
Un Conflit avec l’Étranger
(Marco Valdo M.I.)


L’Édification de l’Utopie

Chanson française – L’Édification de l’Utopie – Marco Valdo M.I. – 2022

LA ZINOVIE
est le voyage d’exploration en Zinovie, entrepris par Marco Valdo M. I. et Lucien l’âne, à l’imitation de Carl von Linné en Laponie et de Charles Darwin autour de notre Terre et en parallèle à l’exploration du Disque Monde longuement menée par Terry Pratchett.
La Zinovie, selon Lucien l’âne, est ce territoire mental où se réfléchit d’une certaine manière le monde. La Zinovie renvoie à l’écrivain, logicien, peintre, dessinateur, caricaturiste et philosophe Alexandre Zinoviev et à son abondante littérature.

LA ZINOVIE

Épisode 1 : Actualisation nationale ; Épisode 2 : Cause toujours ! ; Épisode 3 : L’Erreur fondamentale ; Épisode 4 : Le Paradis sur Terre ; Épisode 5 : Les Héros de l’Histoire ; Épisode 6 : L’Endémie ; Épisode 7 : La Réalité ; Épisode 8 : La Carrière du Directeur ; Épisode 9 : Vivre en Zinovie ; Épisode 10 : Le But final ; Épisode 11 : Les nouveaux Hommes ; Épisode 12 : La Rédaction ; Épisode 13 : Glorieuse et grandiose Doussia ; Épisode 14 : Le Bataillon des Suicidés ; Épisode 15 : Les Gens ; Épisode 16 : Jours tranquilles au Pays ; Épisode 17 : La Région ; Épisode 18 : Mémoires d’un Rat militaire ; Épisode 19 : L’inaccessible Rêve ; Épisode 20 : La Gastronomie des Étoiles ; Épisode 21 : Le Progrès ; Épisode 22 : Faire ou ne pas faire ; Épisode 23 : Le Bonheur des Gens ; Épisode 24 : La Sagesse des Dirigeants ; Épisode 25 : Les Valeurs d’Antan ; Épisode 26 : L’Affaire K. ; Épisode 27 : L’Atmosphère ; Épisode 28 : La Nénie de Zinovie ; Épisode 29 : L’Exposition colossale ; Épisode 30 : La Chasse aux Pingouins ; Épisode 31 : Le Rêve et le Réel ; Épisode 32 : La Vérité de l'État ; Épisode 33 : La Briqueterie ; Épisode 34 : L’Armée des Chefs ; Épisode 35 : C’est pas gagné ; Épisode 36 : Les Trois’z’arts ; Épisode 37 : La Porte fermée ; Épisode 38 : Les Puces ; Épisode 39 : L’Ordinaire de la Guerre ; Épisode 40 : La Ville violée ; Épisode 41 : La Vie paysanne ; Épisode 42 : La Charrette ; Épisode 43 : Le Pantalon ; Épisode 44 : La Secrète et la Poésie


Dialogue Maïeutique

BAIGNEUSE  <br />
Alexandre Deïneka – 1951
BAIGNEUSE
Alexandre Deïneka – 1951


Certainement, dit Marco Valdo M.I., ce titre est un vrai programme pour l’avenir.

En effet, « L’Édification de l’Utopie », dit Lucien l’âne, il faut l’admettre trace une perspective immense. Mais, ce qui me paraît important de préciser, c’est de savoir si elle est limitée à la Zinovie ou alors, si elle ouvre des horizons plus vastes ?

Tout dépend, dit Marco Valdo M.I., de comment on la regarde. Selon la doxa zinovienne, ce qu’on appelle universellement l’utopie est déjà réalisée et il s’agit – pour le Guide et ses aficionados – de la renforcer et de l’étendre.

C’est ça précisément qui est inquiétant, répond Lucien l’âne ; surtout quand on sait l’état de la Zinovie et ses agissements sous la conduite du Guide.

Je comprends tes inquiétudes, Lucien l’âne mon ami, car selon la théorie en vigueur en Zinovie, l’utopie se réalise en trois temps, qui sont des affirmations, des axiomes impératifs :
— elle est déjà réalisée et comme telle, elle est déjà grandiose et indépassable ; elle est la société future ;
— il faut l’édifier dans le pays ou peut-être faut-il comprendre plus finement qu’il convient de continuer à l’édifier ;
— son expansion vise la Terre entière et même au-delà.
C’est le début triomphal de la chanson :

« En Zinovie, on bâtit une civilisation
Magnifique, grandiose et prospère.
On y développe une atmosphère
De saine et sereine émulation.
C’est la société de l’avenir en expansion,
Sa vocation est planétaire et stellaire. »


Oui, dit Lucien l’âne, et de là à en faire une civilisation, il y a de la marche. Ces ambitions mondiales d’impérialistes orthodoxes ne me paraissent pas très catholiques. Elles ont des relents de rêves de reichs millénaires.

Elles le sont assurément, répond Marco Valdo M.I., mais selon ce que je comprends de la chanson, elles auraient des pieds de plomb, d’autant qu’il y aurait de la résistance à cette audacieuse progression civilisatrice.

« Devant la tribune, un inconnu a tenté
Par le feu de se suicider. »

Une opposition, demande Lucien l’âne, interdit, mais il me semblait que tout était pour le mieux dans le meilleur des mondes en Zinovie. Est-ce donc possible que des gens, sans doute même des citoyens, s’opposent à cette merveilleuse civilisation ? Il y en a qui ont tous les culots. Hum ! Je blague. Je dirais plutôt que ces gens, de simples citoyens capables de dire non à pareil système, doivent être particulièrement lucides et très courageux et je suppose qu’on leur fait bien sentir la main puissante de la société.

En effet, Lucien l’âne mon ami, on lui fait bien sentir par exemple à cet inconnu qui protestait contre la guerre d’invasion du pays voisin par les chars touristiques migrateurs – c’est le sens exact d’ « opération de libérateurs », une tradition locale.

Que veux-tu dire, demande Lucien l’âne, par « on lui fait bien sentir » ?

Eh bien, répond Marco Valdo M.I., après l’avoir copieusement rossé, envoyé aux soins intensifs pour le remettre sur pied, on le mit dans le trou sans fond des asiles psychiatriques ; on ne sait jamais dans lequel de sorte qu’il disparaît complètement. Parfois, pour la galerie, on juge les opposants en usant des lois existantes ou même, quand la loi ne permet pas de les condamner, on passe outre et on juge au nom du peuple, ce soi-disant souverain. C’est dire que la Zinovie est une société hors la loi, une société sans droit, où on ne juge jamais les juges qui méprisent avec tant de conscience nationale le droit et la loi.

« Procès : se sont-ils reconnus coupables ?
Et de quoi ? Pourquoi, nul ne le sait,
On ne juge jamais les juges des procès,
Les organisateurs et les responsables ? »


Oh, dit Lucien l’âne, c’est le propre de l’appareil judiciaire des sociétés autoritaires que de s’autoriser de tels débordements, de tels dépassements des limites les plus élémentaires contre ceux qu’elles considèrent comme « Dangereux pour l’Ordre de l’État », quand en réalité, ces critiques ne sont dangereux que pour les responsables au pouvoir. À cela, pour ce qui nous concerne, nous ne pouvons pas grand-chose de plus que tisser patiemment le linceul de ce vieux monde utopique, autarcique, autocratique, dictatique, impératique et cacochyme.

Heureusement !

Ainsi Parlaient Marco Valdo M.I. et Lucien Lane
En Zinovie, on bâtit une civilisation
Magnifique, grandiose et prospère.
On y développe une atmosphère
De saine et sereine émulation.
C’est la société de l’avenir en expansion,
Sa vocation est planétaire et stellaire :
Un sublime cadeau aux enfants.
Actuellement, elle progresse difficilement ;
Quand on accélère, il y a du frottement.
Pour l’instant, les temps sont durs.
En Zinovie, on vit déjà dans le futur.
En Zinovie, on édifie l’utopie obstinément.

Procès : se sont-ils reconnus coupables ?
Et de quoi ? Pourquoi, nul ne le sait,
On ne juge jamais les juges des procès,
Les organisateurs et les responsables ?
Quel carnaval, quelle mascarade !
Devant le Guide, l’armée parade
Avant d’aller envahir l’ennemi,
Exterminer, piller dans l’autre pays.
Qui marche en tête au pas donne le ton
Et donne le la au son du canon.
L’avenir dira où on aboutira,
Si après ça, le Guide sera encore là.

Devant la tribune, un inconnu a tenté
Par le feu de se suicider,
Pourquoi a-t-il fait ça, ce littérateur ?
Sur la place, pendant le défilé,
Il voulait protester
Contre notre opération de libérateurs.
La milice et les agents sont intervenus,
Ont maîtrisé le feu et éteint l’individu.
Au poste, ils l’ont battu à coups de trique.
On le soigne ; peut-être, on le sauvera.
S’il en sort, il finira
Ses jours à l’asile psychiatrique.

Une absence de droit est une caricature.
La Zinovie a un droit propre, une justice sûre.
En soi, le droit est ses principes ;
Sans principes, pas de droit.
Voici le principal principe :
Tous sont égaux devant la loi,
Peu importe le statut social,
Le couperet de la loi est létal.
Comme on ne peut condamner hors la loi,
Condamner au nom du peuple est illégal
Et injuste. Voilà pourquoi
La Zinovie est une société sans droit.

inviata da Marco Valdo M.I. - 26/5/2022 - 19:15



Pagina principale CCG

Segnalate eventuali errori nei testi o nei commenti a antiwarsongs@gmail.com




hosted by inventati.org