Lingua   

Actualisation nationale

Marco Valdo M.I.
Lingua: Francese


Ti può interessare anche...

Lord, Mr. Ford
(Dick Feller)
L’Erreur fondamentale
(Marco Valdo M.I.)
L'Hélicon de Berluscon
(Lucien Lane)


Actualisation nationale

Chanson française – Actualisation nationale – Marco Valdo M.I. – 2021

Dialogue Maïeutique



Certains pourraient croire que dans cette chanson, il ne s’agit que de la Russie, dit Marco Valdo M.I., mais il n’en est rien. Elle s’adresse à tous les gens de la terre.

Oui, dit Lucien l’âne, cette chanson a un parfum de Russie, comme qui dirait, elle a L'âme slave.

Certes, reprend Marco Valdo M.I., mais Vian n’était pas russe, même si certains l’ont imaginé du fait qu’il se prénommait Boris. C’est pareil pour la chanson. En fait, sous ses airs slaves, elle vise bien au-delà d’un pays ou d’un guide quelconque. Elle expose seulement le lien indéfectible entre une nation et un guide. D’un autre côté, il est vrai qu’actuellement (et depuis longtemps déjà – plus de vingt ans), la Russie a un guide, qui a pris la succession des précédents, mais nombre d’autres nations disposent d’un guide et nombre d’autres encore espèrent en trouver un. Nation et guide sont les deux mamelles du nationalisme, qui ronge l’humanité depuis des siècles.

En somme, dit Lucien l’âne, pour ce qui est des guides et des nations, s’il fallait établir une liste, il vaudrait mieux établir la liste des pays qui ne sont pas contaminés ou en voie de décontamination ; ils sont très rares. Par ailleurs, pour résumer l’idée qu’avance la chanson, elle établit l’axiome une nation – un guide ; ce qui peut se traduire par : un peuple, un guide et ce qui se dit en allemand : ein Volk, ein Führer.

Exactement, Lucien l’âne mon ami, cette chanson tend à montrer l’existence de certains mécanismes sociologiques, de certains processus quasiment biologiques et à tout le moins, logiques de l’évolution anthropologique. Elle met à nu une tendance catastrophique des humains en groupe : ils veulent un chef, ils veulent s’agglomérer. Et tous les moyens sont bons pour y parvenir, même le plus raffiné d’entre eux, la démocratie. Cette chanson ne fait que transposer la façon dont les gens anonymes d’un pays quelconque où s’incruste l’idée de nation, d’identité nationale, de grandeur, conçoivent les choses. Il s’agit de décortiquer le monde comme il va. Quant à savoir ce qu’il devrait être, la chanson n’en sait rien.

Oui, mais quand même, dit Lucien l’âne, elle a un air slave ta chanson.

Tout à fait, je te l’ai déjà dit, répond Marco Valdo M.I., et je vais te dire pourquoi. Tout simplement, car elle est directement inspirée du début de « L’Antichambre du Paradis », un livre déjà ancien d’un romancier russe longtemps méprisé, dénommé Alexandre Zinoviev, qui s’est essayé lui aussi à comprendre la société humaine. Mais assez pour cette fois-ci, on y reviendra peut-être.

Alors, tissons le linceul de ce vieux monde nationaliste, identitaire, ambitieux et cacochyme.

Heureusement !

Ainsi Parlaient Marco Valdo M.I. et Lucien Lane
Dans notre grand pays,
Il y a un guide.
Il y a toujours eu un guide,
Depuis que notre pays est un pays.
Parfois, on change de guide.
Jamais de pays.

Gloire aux dirigeants,
Nous vivons mieux à présent ;
Grâce à nos dirigeants,
Notre avenir sera grand.

Dans notre grand pays,
Il est une coutume
Qui, à notre grand pays,
Va comme un costume :
Les villes adoptent le nom du guide
Chaque fois qu’on change de guide.

Gloire aux dirigeants,
Nous vivons mieux à présent ;
Grâce à nos dirigeants,
Notre avenir sera grand.

Notre dernier guide baptisé
Du doux nom de Foutine,
Les villes vont s’appeler
Selon notre antique routine :
Foutineville, Foutinegrad,
Foutinetown, Foutinestadt.

Gloire aux dirigeants,
Nous vivons mieux à présent ;
Grâce à nos dirigeants,
Notre avenir sera grand.

inviata da Marco Valdo M.I. - 31/10/2021 - 10:28



Pagina principale CCG

Segnalate eventuali errori nei testi o nei commenti a antiwarsongs@gmail.com




hosted by inventati.org