Lingua   

Passer ma vie

HK & Les Saltimbanks
Lingua: Francese


Ti può interessare anche...

Jérusalem (Al-Qods)
(HK & Les Saltimbanks)
Tammurriata del lavoro nero
(Bisca)


[2012]

Album : Les Temps Modernes

14216747 350 350


« Toute mon vie » raconte l'histoire d'un ouvrier réunionnais ayant trimé toute sa vie et trouvant un beau matin son usine fermée. A travers cette histoire particulière, cette chanson est un hommage à la condition ouvrière.
Passer ma vie sur les routes, nomade, tel un vagabond.
Passer ma vie goutte après goutte, goûter tout ce qu'il y a de bon.


Passer ma vie à raconter des histoires, chanter des chansons,
Fuir ce monde qui est illusoire, ce monde qui me fait la leçon.

Moi « poète inutile, fainéant, improductif, et lâche »,
Moi la cigale qui chante l'été quand les fourmis se tuent à la tâche.

Passer ma vie à crier sur les toits que l'homme n'est pas fait pour ça.
Passer ma vie tout près de toi, parce que sans toi je ne suis pas.

Ils ont bâti un monde de blasés,
qui pensent que tout est cuit,
qui pensent que plus rien ne peut changer.

Nos rêves, nos vies, nos espoirs écrasés.
enchainés à leur chienne de pensée,
esclave de leur réalité.

Passer ma vie à essayer de me persuader qu'un jour peut-être
Les choses changeront d'elle même. Passer ma vie à vouloir faire avec.

Passer ma vie à accepter tout c'que je ne peux pas changer.
Passer m vie, à vouloir changer tout ce que je ne peux pas accepter.

Passer ma vie à te regarder dans le blanc des yeux.
Passer ma vie à espérer qu'on sera toute la vie tous les deux.

Passer ma vie tant bien que mal à vouloir vivre le bonheur,
quand bien même ce monde nous inonde de ses immondices, horreurs.

Un étranger, c'est tout je suis.
Sur terre je n'ai pas de chez moi,
chez vous c'est bien trop petit.

Trop à l'étroit dans votre paradis.
Mon cœur et mon âme s'évadent,
s'envolent rêvent d'une autre vie

passer ma vie à oublier qu'un jour viendra la nuit
qui me dira que mon heure est passée, que je n'pourrais plus désormais…

passer ma vie tout près de toi, à me dire que tu es si belle.
Passer mes nuits sous ce toit, où nos songes se ramassent à la pelle.

Passer ma vie à crier à l'injustice et au mensonge.
Passer ma vie à passer pour un fou, un parano, un étrange.

Passer ma vie à m'indigner pour tout et pour n'importe quoi.
Passer ma vie à radoter les mêmes mots pensés mille fois.

Passer ma vie, à regarder passer
ce monde fier, futile, furieux
Folle caravane de l'insensé.

Passer ma vie : penser, dépenser,
cette vie dont j'aimerais être heureux
le jour où elle sera dépassée.

inviata da adriana - 15/6/2016 - 06:37



Pagina principale CCG

Segnalate eventuali errori nei testi o nei commenti a antiwarsongs@gmail.com




hosted by inventati.org