Lingua   

Maréchal…

Juliette Gréco
Lingua: Francese


Ti può interessare anche...

L'ombre
(Juliette Gréco)
La Rue des Blancs Manteaux
(Jean-Paul Sartre)
Le sabre et le goupillon
(Jean Ferrat)


[1983?]
Parole di Georges Coulonges (1923-2003), scrittore e sceneggiatore.
Musica di Jean Ferrat
Nel disco intitolato “Gréco 83”

Gréco 83

Una canzone dedicata – évidemment – al Maréchal Putain – oh, pardon – Pétain (1856-1951), un vecchio generale in pensione (uno dei macellai di Verdun, per intenderci) che a partire dal giugno 1940 divenne il capo del regime di Vichy, collaborando con gli occupanti nazisti al 100%, deportazioni degli ebrei comprese.



Eppure in Francia – così anche come da noi riguardo a Mussolini (“che sconfisse la mafia, che bonificò la Maremma, che i treni arrivavano in orario…” e bla bla bla) c’è ancora qualcuno che sostiene che le Maréchal fece delle cose buone…



Come far distribuire ai bambini i famosi biscotti vitaminizzati, i “biscuits caséinés du Secours National”, che integravano la misera dieta di guerra. E in ogni latta di biscotti, distributi diligentemente dalle maestre a scuola, non mancava mai un immagine ed un monito del Maréchal, benefattore del paese…

Maréchal, nous revoilà !
Nous, les petits enfants de France
Nous que tu as rassérénés
À qui tu donnais l'espérance
Et des biscuits vitaminés

Maréchal, nous sommes là
Pour demander ton indulgence
Car comme le dit Isorni
C'était toi la vraie résistance
C'est ça qu'on n'avait pas compris

C'est vrai qu'on s'en s'rait pas douté
Que, Maréchal, tu résistais
Quand, de Montoire, tu nous disais
"Français, il faut collaborer"

Quand t'envoyais ta LVF
Combattre l'armée des soviets
Alors qu'on pensait bêtement
"C'est peut-être pas le moment"

Maréchal, nous revoilà !
Nous qui allions les jours de fête
Chanter à Lille ou à Mâcon
Ton hymne, de nos voix fluettes
Sans savoir qu'il était si con !

Maréchal, nous revoilà !
Toi qui n'étais pas responsable
De tous les crimes hitlériens
Puisque, bon vieillard respectable,
Évidemment, t'en savais rien !

C'est vrai, Maréchal, tu ignorais
Que tes miliciens torturaient
Tu condamnais de Gaulle à mort
Sans savoir qu' ça lui f'rait du tort

Quand Hitler t'a dit "Vite, vite !
Votez les lois antisémites"
Tu as dit "Trop tard, mon Führer,
Je les ai faites voter hier"

Maréchal, nous revoilà !
Nous, les anciens de la famine
Pour te remercier des biscuits
Car je sens que ta vitamine
Va faire son effet aujourd'hui

Maréchal, nous sommes là
Pour que certains sortent d'un doute
Toi qui disais que les Français
Avaient tous la mémoire courte
Ils vont voir que tu te trompais

Maréchal, nous revoilà !
Maréchal, nous sommes là !

Maréchal, nous revoilà !
Maréchal, nous sommes là !

Maréchal, nous revoilà !
Maréchal, nous sommes là !...

inviata da Bernart Bartleby - 20/11/2014 - 14:28



Pagina principale CCG

Segnalate eventuali errori nei testi o nei commenti a antiwarsongs@gmail.com




hosted by inventati.org