Lingua   

La chanson du semeur

Jean-Baptiste Clément
Lingua: Francese


Ti può interessare anche...

L’angelus
(Jean-Baptiste Clément)
Dansons la capucine
(Jean-Baptiste Clément)
Les souris
(Jean-Baptiste Clément)


[1886]
Versi di Jean-Baptiste Clemént, scritti durante l’esilio a Londra, dove era fuggito dopo la feroce repressione della Comune parigina.
Musica di Marcel Legay (1851-1915), celebre chansonnier.

“Mon semeur est un brave homme: il voudrait aussi que les peuples ne fussent plus divisés pour des questions de frontière. Mais pour que les peuples soient pour nous des frères, comme l'a clianté Pierre Dupont, il faut qu'ils cessent d'être les esclaves des rois et des empereurs et qu'ils renoncent à les suivre dans leurs guerres de conquêtes et d'extermination.
Si je suis des ceux qui réclament l'armement du peuple, c'est que je veux que nous soyons à même de défendre nos libertés, tant que nous aurons des ennemis à l'intérieur et à l'extérieur. Il faut désarmer tous ensemble ou pas du tout.”


La chanson du semeur


“Il mio seminatore è un brav’uomo: vorrebbe che i popoli non fossero più divisi per questioni di confine. Ma perché i popoli possano essere per noi come fratelli – l’ha detto bene Pierre Dupont [1821-1870, chansonnier, poeta e goguettier lionese, ndr] – bisogna che cessino di essere schiavi di re ed imperatori e che rinuncino a seguirli nelle loro guerre, conquisti e sterminii.
Se sono uno di quelli che invocano che il popolo sia armato, ciò che voglio è che siamo in grado di difendere le nostre libertà, tanto dai nemici interni che da quelli esterni. Bisogna posare le armi tutti insieme, o non c’è niente da fare.”

(Jean-Baptiste Clemént, in “Chansons de Jean-Baptiste Clemént”, Parigi, 1885)

A Vialla

Landéri lon la!
Je sème du blé, qui le mangera?...

Est-ce encore le corbeau vorace?
Celui qui revient tous les ans
Se faire la panse bien grasse
Avec le blé des pauvres gens?
Ah ! si c'est ça, mauvaise troupe,
J'en mettrai plus d'un dans ma soupe!

Landéri lon la!
Je sème du blé, qui le mangera?...

Est-ce encor, comme de coutume,
Les biens portants et fins matois
Oiseaux à gros bec et sans plume
Qui ne font rien de leurs dix doigts?
Alors, que ce blé que je touche
N'ait pas d'épi dans sa cartouche!

Landéri lon la!
Je sème du blé, qui le mangera?...

Si c'est vous, les infatigables,
Si c'est vous, les francs du collier,
Les affamés et les minables
De la terre et de l'atelier,
Alors, pousse comme de l'herbe,
D'un grain de blé fais une gerbe!

Landéri lon la!
Je sème du blé, qui le mangera?...

Est-ce les bandes affamées
Dont l'appétit nous guette encor?
Est-ce les nombreuses armées
Du midi, de l'est ou du nord?
Ah! pour le coup dans leurs entrailles,
O grain de blé, fais-toi mitraille!

Landéri lon la!
Je sème du blé, qui le mangera?...

inviata da Bernart Bartleby - 29/4/2014 - 15:32



Pagina principale CCG

Segnalate eventuali errori nei testi o nei commenti a antiwarsongs@gmail.com




hosted by inventati.org