Lingua   

Les Grands Sentiments

Marco Valdo M.I.
Lingua: Francese


Ti può interessare anche...

Lampedusa
(L'armata Brancaleone)
Senecta
(Marco Valdo M.I.)
Nous les ânes
(Lucien Lane)


Les Grands Sentiments

Canzone française – Les Grands Sentiments – Marco Valdo M.I. – 2012
Histoires d'Allemagne 79

An de Grass 80

Au travers du kaléidoscope de Günter Grass : « Mon Siècle » (Mein Jahrhundert, publié à Göttingen en 1999 – l'édition française au Seuil à Paris en 1999 également) et de ses traducteurs français : Claude Porcell et Bernard Lortholary.

Illustrations :
Guy Béart : Les Grands Principes

L'histoire d'Allemagne d'aujourd'hui, celle de l'année quatre-vingts de l'autre siècle, demande une double explication particulière. D'abord, pour en situer le contexte et ensuite, pour expliquer sa confection ou l'inverse, comme il appert. Je dis sa confection, car le mot création me paraît excessif. En somme, vois-tu, Lucien l'âne mon ami, je ne suis qu'un faiseur, une sorte d'artisan qui assemble des mots en pensant à la façon dont ils seront projetés dans l'air, à la façon dont ils seront mis au jour. Et il arrive, c'est le cas cette fois, qu'une chanson ou un air entendu autrefois, en un autre lieu, en une autre circonstance, un air qui n'a rien à voir vienne donner le rythme, vienne donner le ton, vienne entraîner l'histoire dans la danse.


C'est tout simplement ta vieille habitude de la parodie qui te reprend... Et tu le sais bien et tu sais aussi bien que moi que comme tu n'es pas plus musicien que moi, il t'arrive d'avoir besoin de cette aide pour façonner ta canzone. Il n'y a d'ailleurs rien de mal à ça et même, je trouve que c'est très bien. L'essentiel, finalement, c'est qu'il y ait une canzone.


C'est bien comme ça que je l'entends. Dans le cas qui nous occupe là tout de suite, cette histoire de l'année quatre-vingts du siècle de Grass, l'an de Grass 1980, que j'ai intitulée Les Grands Sentiments – titre qui correspond tout-à-fait au sens profond de cette histoire, dans ce cas donc, il y a une chanson française qui a servi de canevas... très exactement de canevas, tu sais ce système que l'on utilise pour guider une réalisation... Par exemple, les couturières l'utilisent, mais aussi les architectes, les romanciers, les ingénieurs, les artisans, les hommes de métiers... Et comme le rappelle un dictionnaire, le canevas est le « plan sur lequel les comédiens italiens improvisaient autrefois leurs pièces ».


On en saurait mieux dire... dit Lucien l'âne en brayant comme une trompe marine. Mais dès lors, quel est donc ce fameux canevas ?


C'est une chanson de Guy Béart qui s'intitule Les Grands Principes... Une série de quatrains où l'on retrouve les grands principes qui se confrontent avec les grands sentiments... En voici le premier comme exemple :

« Aujourd'hui les filles s'émancipent
et vous parlent de leurs grands principes,
puis elles font comme leur maman,
en vertu des grands sentiments. »

Elle me trottait dans l'oreille cette ritournelle de Béart et elle me guignait pour porter l'histoire d'Allemagne de cette année-là. Alors que faire d'autre que de suivre le canevas ? Maintenant pour l’histoire elle-même, elle est narrée par un personnage qui en est un des protagonistes... C'est un fonctionnaire du Ministère des Affaires Étrangères qui relate à son ministre la visite qu'il a faite sur commande au siège d'une association qui s'entête à vouloir sauver les boat-peoples vietnamiens sans tenir compte des principes du droit maritime international et du droit international régissant les réfugiés; et moins encore, les recommandations du Ministre en question. Bref, une association humanitaire qui se soucie comme de colin-tampon des réglementations et qui face aux Grands Principes des diplomates oppose les Grands Sentiments des gens. Il faut te dire que le siège de cette association bénévole ou militante (ce qui est somme toute la même chose) se trouve dans la cuisine d'une dame, qui demande au fonctionnaire de touiller dans la casserole pendant qu'elle répond au téléphone... Tu verras d'ailleurs que ce fonctionnaire se laisse tout doucement prendre par les sentiments et change de camp... et finit par porter l'accusation face à son Ministre... Cette histoire date, mais elle est exemplaire... Les mêmes débats se retrouvent aux portes de l'Europe d'aujourd'hui...


Bien sûr, tu avais d’ailleurs écrit une chanson à propos du Radeau de Lampéduse... Et les gens se noient encore et toujours en Méditerranée et dans l'Atlantique... Probablement, en Mer Noire aussi... Ou ailleurs encore...


Et comme toujours, derrière tout ça, derrière cette hypocrisie qui veut distinguer parmi ceux qui fuient la guerre – les politiques et les autres, dits économiques... Comme si la misère n'était pas le résultat de la guerre que les riches font aux pauvres dans tous les pays du monde, depuis tant de temps... Comme si la misère n'était pas un acte de guerre, une guerre au quotidien, j'insiste, que les riches font aux pauvres. Bref, le résultat de cette Guerre de Cent Mille Ans qui dure et perdure en raison-même de cet absurde et indécent penchant pervers des humains pour la et les richesses.


En foi de quoi, l'humanité et les autres espèces, et même nous les somari (les bêtes de somme, les ânes), risquons bien d'être rayés du monde par cette peste, cette maladie infantile qui ronge l'humaine nation. En vérité, je te le dis, la richesse est un produit hautement toxique ; elle est le moteur des pires entreprises... Il importe de l'éradiquer avant qu'il ne soit trop tard. Quant à nous, faisons ce que nous pouvons faire, tissons le linceul de ce monde vieux, abject, ambitieux, avide, avare, assassin et cacochyme. (Heureusement !)


Ainsi Parlaient Marco Valdo M.I. et Lucien Lane

Monsieur le Ministre, il faut que je vous explique
Ces personnes ont de grands principes,
Ils ne pensent qu'à sauver les gens
En vertu de grands sentiments.

Monsieur le Ministre, ce sont de braves types
Qui s'en tiennent à leurs grands principes,
Et qui se fichent des ordres du gouvernement
En vertu des grands sentiments.

Monsieur le Ministre, c'est une petite équipe,
Mais elle a de grands principes,
Et pour l'aider, les gens lui donnent de l'argent,
En vertu des grands sentiments.

Monsieur le Ministre, ce sont des gens très pacifiques
En vertu de leurs grands principes
Mais ils ont armé un bâtiment
En vertu des grands sentiments

Monsieur le Ministre, c'est magnifique
En vertu des grands principes
Ils sauvent tout le monde indistinctement
En vertu des grands sentiments

Monsieur le Ministre, dans la cuisine où tout se trafique,
J'ai rappelé vos grands principes,
La diplomatie, le ministère, nos engagements
Et tout le saint tremblement

Monsieur le Ministre, j'ai dit « ce ne sont pas des réfugiés politiques »
Toujours en vertu des grands principes
« Avec les réfugiés économiques évidemment
On ne fait pas de grands sentiments. »

Monsieur le Ministre, la dame m'a dit d'un air sceptique
Toujours en vertu des grands principes,
Nous, on s'en fout de vos règlements,
En vertu des grands sentiments.

Monsieur le Ministre, les enfants m'ont trouvé sympathique
Toujours en vertu des grands principes,
Ils m'ont souri très gentiment
En vertu des grands sentiments.

Monsieur le Ministre, ils m'ont donné un canard en plastique
Pour me rappeler les grands principes,
Les droits de l'homme et ceux des gens
En vertu des grands sentiments.

Monsieur le Ministre, le canard flotte, c'est symbolique
Toujours en vertu de grands principes
Monsieur le Ministre, je vous le remets officiellement
Comme preuve de leurs grands sentiments.

Monsieur le Ministre, c'est dramatique
Qu'en vertu de vos grands principes
On laisse crever tant de gens
En dépit des grands sentiments.

Monsieur le Ministre, c'est dramatique
Qu'en vertu de vos grands principes
On laisse crever tant de gens
En dépit des grands sentiments.

Monsieur le Ministre, c'est dramatique
Qu'en vertu de vos grands principes
On laisse crever tant de gens
En dépit des grands sentiments.

inviata da Marco Valdo M.I. - 3/10/2012 - 22:59



Pagina principale CCG

Segnalate eventuali errori nei testi o nei commenti a antiwarsongs@gmail.com




hosted by inventati.org