Lingua   

Cayenne

Jean Marceline
Lingua: Francese



‎[1993]‎
Album “Cayenne”‎

Una canzone guyanese che ci ricorda che quella terra tra Brasile e Suriname (ancora oggi colonia francese, pardon, "territorio d'oltre mare") non conobbe solo gli ‎orrori dei bagni penali ma anche, e soprattutto, quelli della colonizzazione, dello sterminio dei ‎nativi, dello schiavismo…‎
Ma plus belle mélodie,
J'aurai tant aimer l'écrire
Pour toi Cayenne
Pour tenter d'te faire oublier
Tous les cailloux qu'ils ont cassés
Tu n'leur avais rien demandé.
Tant d'autres avant moi t'ont chanté
Trop souvent pour te reprocher
Les murs Cayenne
Que leurs ancêtres avaient dressés
Pour exiler loin de leurs yeux
Les déchets de leur société.

Je n'ai pas joué au gardien
Le fouet, la matraque et le chien
Crevant sous un soleil de plomb
Entre les murs d'une prison.
Moi j'ai été Nègre-Marron
Dans la jungle tout au fond
Sous un carbet de toit de feuilles
Pleurant l'Afrique mon deuil !

J'ai pas plagié Chéri-Bibi
J'ai pas fréquenté Papillon
Les chaînes, les boulets, les fusils
L'île du diable requins en rond
J'étais Indien d'Amazonie
Et j'ai vu mourir mes petits
Entre les mains des guerriers blancs
Violant les petits Négrillons.

Je n'ai pas été négrier
Pas pratiqué la traite de ceux
Qui de leur terre, déracinés,
Furent déportés sous d'autres cieux.
Mais j'ai été l'échine courbée
Et sous le joug oppressé
Bête de somme pour planter cafés
Douceurs aux maîtres destinées

Pour toutes les humiliations
Infligées pendant trop longtemps
Pour toutes les larmes et le sang
Qui ont tant coulé sans raison
Par tous ceux qui cherchaient en toi
Le vertige de l'Eldorado
Qui ont même décimé pour ça
Jusqu'à tes enfants les plus beaux.
Cayenne, pour toutes ces souffrances
Aujourd'hui je veux te chanter
Exorciser de mon enfance
La peur des rues la nuit tombée.
Nous qui naquîmes juste après
Que les portes en furent fermées
Cauchemars de nos jeunes années
Leur bagne nous voulons l'oublier.

Et ma plus belle mélodie
Sera une chanson d'amour
Pour toi Cayenne
Pour tenter de faire oublier
Tous ceux qui t'ont maudit un jour
Toi, tu leur as tout pardonné.
Ma plus belle mélodie…!‎

inviata da Dead End - 20/9/2012 - 10:21



Pagina principale CCG

Segnalate eventuali errori nei testi o nei commenti a antiwarsongs@gmail.com




hosted by inventati.org