Lingua   

Bolega Banjò

Moussu T e lei Jovents
Lingua: Occitano

Lista delle versioni e commenti


Ti può interessare anche...

La veusa Megi [Veusa Metge]
(Victor Gélu)
Se chanta
(anonimo)
Lo tamborn dei pòples
(Massilia Sound System)


[2005]
Album "Mademoiselle Marseille"
Scritta da F. Ridel e S. Attard

0794881770724
Un còp de mai lo soleu es anat dormir
e çai siam sus nòstei dos pès.
Un còp de mai lo soleu es anat dormir
e siam encà tornats vivents de la bochariá.
Anem ! Bolega Banjò, bolega !
Que farai un refranh que serà pas
dins la lenga dei generaus.

Marsilha, Marsilha,
Ai ma copa plena.
Marsilha, Marsilha,
Vòli cramar ma codena.
Marsilha, Marsilha,
Ambé ieu fagues pas la damòta !

Encara una jornada que nos an pas
contorolat lei papiers.
Encara una jornada qu’avèm escapat
a n’aquesto putan de contorole dei papiers.
Anem ! Bolega Banjò, bolega !
Que farai un refranh que serà pas
dins la lenga d’aquelei marca-mau.
Un còp de mai la nuech nos trobarà amb’
au fons de la pòcha un pichon quauqua ren.

Un còp de mai la nuech nos trobarà ambé
dins la pòcha de que se far un pauc de ben.
Anem ! Bolega Banjò, bolega !
Que farai un refranh que serà pas
dins la lenga dau capitau.

inviata da Bartleby - 28/12/2010 - 18:21



Lingua: Francese

Versione francese dal sito ufficiale del gruppo.
BOLEGA BANJÒ

Une fois de plus le soleil est allé dormir
et nous sommes ici sur nos deux pieds.
Une fois de plus le soleil est allé dormir et nous sommes encore revenus vivants de la boucherie.
Allez ! Banjo remue-toi !
Parce que je vais faire un refrain qui ne sera pas dans la langue des généraux.

Marseille, Marseille,
J’ai la coupe pleine.
Marseille, Marseille,
Je veux brûler ma couenne.
Marseille, Marseille,
Avec moi ne fais pas la mijaurée !

Encore une journée où ils ne nous ont
pas contrôler les papiers.
Encore une journée où nous avons échappé
à ce putain de contrôle des papiers.
Allez ! Banjo remue-toi !
Parce que je vais faire un refrain qui ne sera pas dans la langue de ces minables.
Encore une fois la nuit nous trouvera avec
au fond de la poche un petit quelque chose.

Encore une fois la nuit nous trouvera avec
dans la poche de quoi se faire un peu de bien.
Allez ! Banjo remue-toi !
Parce que je vais faire un refrain qui ne sera pas dans la langue du capital.

inviata da Bartleby - 28/12/2010 - 18:22



Pagina principale CCG

Segnalate eventuali errori nei testi o nei commenti a antiwarsongs@gmail.com




hosted by inventati.org