Lingua   

Amériques

Marco Valdo M.I.
Lingua: Francese



Un cheval court dans la prairie
Dans la solitude des nuits
Au milieu des hurlements inconnus
Entre des arbres et des rochers perdus
Des villes naissantes et brutales
Une jungle rude, un foutu carnaval
Pas moyen de s'y retrouver
Et quelles luttes pour fédérer
Ceux qui venait d'endroits éloignés
Fuyant les guerres, les famines, les atrocités
Avec dans la tête, une montagne, un lointain village
Avides d'or, avec un demi-visage
Une jambe de bois et une de chair
Pour une vie encore à faire
Le cœur et le corps macérant dans la solitude
Une langue mastiquée d'incertitude
Et des insultes et des imprécations
Femme, enfants, amis: vieilles illusions
Au-delà de l'eau en une traversée,
Changer de langue, changer d'azur
L'autre monde n'a pas nos mesures
Entre le Nord, le Sud et ses haines compliquées,
Ce monde sourcilleux
Presse tant qu'il peut
Pour aplatir et amoindrir
Rendre plus mince qu'un soupir
Faire mourir pour renaître
Faire courber et l'accepter en maître.
Au bout du long chemin de l'émigration
Au bout du long massacre de la colonisation
Combien de larmes avalées,
Combien de sang,
Combien de vies piétinées
Par les chevaux du lointain Occident !
Pour 'st Amérique
Cet autre monde, ces Amériques
Combien de larmes avalées,
Combien de sang,
Combien de vies écrasées
Par les chars et les bombes du lointain Occident !
Pour 'st Amérique
Cet autre monde, cette Amérique.


Pagina principale CCG

Segnalate eventuali errori nei testi o nei commenti a antiwarsongs@gmail.com




hosted by inventati.org