Language   

Tartarassa ni voutor

Pèire Cardenal
Back to the song page with all the versions


Traduzione francese da un sito dedicato a Pèire Cardenal ‎
TARTARASSA NI VOUTOR

Tartarassa ni voutor
No sent tan leu carn puden
Quom clerc e prezicador
Senton ont es lo manen.
Mantenen son sei privat,
E quant malautia-l bat,
Fan li far donassio
Tel que-l paren no-i an pro.

Franses e clerc an lauzor
De mal, quar ben lur en pren!
E renovier e trachor
An tot lo segl' eissamen,
C'ab mentir et ab barat
An si tot lo mon torbat
Que no-i a religio
Que no'n sapcha sa leisso.

Saps qu'endeven la ricor
De sels que l'an malamen
Venra un fort raubador
Que non lur laissara ren:
So es la mortz, que-ls abat,
C'ab catr'aunas de filat
Los tramet en tal maizo
Ont atrobon de mal pro

Hom, per que fas tal follor
Que passes lo mandamen
De Dieu, quez es ton senhor
E t'a format de nien
La trueia ten al mercat
Sel que ab Dieu si combat:
Que-l n'aura tal guizardo
Com ac Judas lo fello.

Dieus verais, plens de doussor,
Senher, sias nos guiren
Gardas d'enfernal dolor
Peccadors e de turmen,
E solves los del peccat
En que son pres e liat,
E faitz lur veray perdo,
Ab vera confessio

NI LA BUSE NI LE VAUTOUR

Ni la buse ni le vautour
ne sentent aussi vite la chair puante
que les clercs et les prêcheurs
ne sentent où est le riche.
Sur-le-champ ils sont ses familiers,
et quand la maladie est sur le point de le terrasser,
ils lui font faire une donation
telle que les parents n'y ont nul profit.‎

On approuve les Français et les clercs du mal qu'ils font
parce qu'il leur réussit,
et les usuriers et les traîtres pareillement
sont les maîtres de ce temps,
car avec le mensonge et la tromperie
ils ont tellement troublé le monde entier
qu'il n'y a point de congrégation
qui ne sache d'eux sa leçon.‎

Sais-tu ce que devient la richesse
de ceux qui l'ont obtenu malhonnêtement ?
Un jour, viendra un puissant voleur
qui les laissera sans rien:
la Mort - car c'est elle - les abattra,
et avec quatre aunes de toile
les enverra en telle demeure
où ils trouveront beaucoup de mal.‎

Homme, pourquoi fais-tu telle folie
que d'outrepasser le commandement
de Dieu, ton seigneur
qui t'a formé du néant ?
Il tient la truie au marché
celui qui combat contre Dieu
car il en aura la même récompense
qu'en eut Judas le félon.‎

Dieu véridique, plein de douceur,
Seigneur, soyez notre garant!
Gardez les pécheurs
de l'infernale douleur et du tourment,
et délivrez-les du péché
en qui ils sont pris et liés,
et accordez-leur sincère pardon,
contre sincère confession!‎


Back to the song page with all the versions

Main Page

Note for non-Italian users: Sorry, though the interface of this website is translated into English, most commentaries and biographies are in Italian and/or in other languages like French, German, Spanish, Russian etc.




hosted by inventati.org