Lingua   

A totas partz vei mescl' ab avarésa

Pèire Cardenal
Pagina della canzone con tutte le versioni


Traduzione francese dal sito dedicato a Pèire Cardenal‎
A TOTAS PARTZ VEI MESCL' AB AVARÉSAJE VOIS PARTOUT L'AVARICE À LA GUERRE MÊLÉE
  
A totas partz vei mescl' ab avarésaJe vois partout l'avarice à la guerre mêlée,
Gerra, per q'ieu vueilh far un serventés,c'est pourquoi je veux faire ce nouveau sirventès,
Qar ab gerra non s'eschai cobeésa,parce qu'il me semble que guerre et convoitise ne s'accordent pas.
E qar li croi Ric on malvestatz esLes mauvais Riches tout imprégnés de méchanceté
Son avar gerreian tot díasont toujours des batailleurs avares
E negus ren no donaríaet pas un d'entre eux ne donnerait quelque chose.
Pero cascuns volgra, con que-s pogés,Chacun de ceux-là voudrait pourtant- si possible -
L'autrui conqerre, ab que ren no i mesés. ‎conquérir le bien d'autrui, si cela ne lui coûtait rien. ‎
  
Cascus enten en aver gran richesaChacun compte obtenir grande richesse
L'uns de l'autre, tan enfruns segles es,aux dépens de son prochain, si insatiable est cette époque,
Mas en honor, en pretz ni en proesaMais pour ce qui est de l'honneur, de la valeur et de la prouesse,
No fan forsa li croi Ric mal apres.ce n'est guère le souci de ces vilains Riches mal appris.
Mas cascus casar si volríaBien au contraire chacun voudrait s'approprier
De l'autrui, mas ren no i metría.le bien d'autrui, mais sans rien dépenser.
E qan moron, perdon rendas e cesEt quand ils meurent, ils perdent rentes et cens
E riqesas e tot zo q'an conqes. ‎et richesses et tout ce qu'ils ont conquis. ‎
  
Dieus! qan mal es els crois Rics terra mesa,Dieu! comme la terre est injustement soumise aux vilains Riches,
Qe ill veston gen e manjon a despes,car ils s'habillent avec élégance et mangent à grands frais,
E qan parentz qe-ill aion pren vilesa,et quand un de leur parent subit quelque malheur ,
L'uns per l'autre no metrían pogesl'un pour l'autre ils ne dépenseraient pas le moindre denier,
Mais mantenen qi-ls en cresíamais sur-le-champ qui les en croirait
Plag aunit o trega en penría.accepterait un arrangement déshonorant ou une trêve.
Aital conseilh donan tot a palesC'est tel conseil que donnent ouvertement
Li Ric malvatz q'istan en Gapenses. ‎les mauvais Riches du Gapençais. ‎
  
Lo segles es tot camjatz en malesa,Ce siècle s' est totalement dégradé,
Que-l Rics malvatz avars vel c'onratz escar le mauvais et avare Riche je le vois honoré
E-l pros Paupres envelitz per pauresa;alors que le preux Pauvre est avili par sa pauvreté.
E-l crois Voutitz ten poder totas ves,L' Inconstant abject détient toujours le pouvoir
E-l leal, larg ses maïstria,et le Loyal, à la générosité sans égale, passe pour fou
Tenon per fol qar no-s desvía,parce qu'il ne s'écarte pas du bon chemin,
E per savis usuriers e borgeset on tient pour prêteurs sages et bourgeois
Cels qi volon cobrar qatre per tres. ‎ceux qui veulent recouvrer quatre pour trois. ‎
  
Si tortz fos dretz ni enjans lealesa,Si Tort était Droit et Tromperie Loyauté,
Ni tolres dars ni largz peccatz merces,Enlever Donner et grave péché chose méritoire,
Ni amta honors ni cobeitatz largesa,Si Honte était Honneur et Convoitise Largesse,
Als crois Malvatz fora-l segles ben pres;les ignobles Mauvais règneraient à bon droit sur le monde ;
Qu'en els a tant de vilanía,car en eux il y a tant de vilenie,
D'ergueilh, de mal, de felonía,d'orgueil, de mal, de félonie,
De totz mals aips qe, si mals fosa bes,enfin de toutes mauvaises qualités que, si le mal était le bien,
Part totz agran il croi Ric pretz conqes. ‎les vilains Riches auraient acquis du prix au-delà de tous.‎
  
En Gapences am ginosía.En Gapençais avec perfidie
Fa hom dos seinhors en un díaon fait deux seigneurs en un jour;
E li ginos desfizan totas vesles fourbes désavouent toutefois
Qant an fag mal apres dos jors o tres. ‎tout le mal qu'ils ont fait après deux ou trois jours. ‎


Pagina della canzone con tutte le versioni

Pagina principale CCG


hosted by inventati.org