Lingua   

Un jour...la mort

Catherine Ribeiro
Lingua: Francese


Ti può interessare anche...

Femmes algériennes
(Catherine Ribeiro)
Paix
(Catherine Ribeiro)
Soeur de race
(Catherine Ribeiro)


[1972]
Album "Paix"
Un jour, la Mort, cette grande femme démoniaque
M'invita dans sa fantastique demeure
Depuis longtemps elle me guettait, m'épiait
Usant de ses dons, de ses charmes magiques
Elle cambrait sa croupe féline
Fermait à demi ses paupières lourdes de sommeil
Au-delà desquelles brillaient deux yeux de guet-apens
Le souffle court, les lèvres entrouvertes
Elle murmurait : viens chez moi, viens, viens
Approche, viens t'enrouler dans mon repos
Mon repos - repos - repos - l'éternel repos.
Alors, coupant mon emblème -cordon-ombilical
J'absorbais trois tubes de somnifère réparateur.
Ainsi commença le tourbillon de la décadence
Semblable à celui de la terre qui me portait
Les gouvernements-tueurs étaient toujours en place
Le napalm brûlait nos maisons et nos champs
Les riches s'éclataient devant les classes laborieuses
Partout ce n'était que tumulte, cris de guerre
Je courais, cherchant à protéger les enfants
Les enfants, merde, pourquoi faire des enfants
Les écoles maternelles sautaient à la dynamite
Les châteaux de cartes espagnols s'écroulaient
Victimes de malformations congénitales
Seuls restaient debouts, victorieux,
Les Elysées, les Maisons-Blanches, les Kremlins
Les crèmes caramel, les crèmes au chocolat -
Dites-moi la Mort, Chère femme, Belle Mort
Vous me serrez d'un peu trop près, trop fort
Je ne suis pas vraiment lesbienne, savez-vous ?
Vos bras qui m'encerclent gênent ma respiration
Votre parfum me donne la nausée -
Dites-moi la Mort, Chère femme, Belle Mort
De ce côté-ci de l'au-delà
Où se trouve le chemin de l'Amour -
Sur terre, je refusais le mensonge, la vanité d'Etre
Ici, les dactylographes tapent sur des bongos
D'horribles rythmes qui foudroient mes entrailles -
Dites-moi la Mort, Chère femme, Belle Mort
Renvoyez-moi de ce côté-là de la Vie
Je voudrais connaître l'amour de Pierre-le-Récalcitrant
J'ai encore besoin de donner et de recevoir
J'ai besoin de me battre pour un autre monde
Je veux connaître l'An 01 dont parlaient nos amis
Je veux encore monter des bonhommes de neige
En hiver, sur les toits blancs des usines
Je veux faire sauter les autoroutes
Et me promener dans les hautes herbes des campagnes
Je veux embrasser les garçons et les filles
A pleine bouche, baiser leurs lèvres chaudes
Je veux m'enivrer de la salive de mon amour
Je veux aimer et mourir de mort-Naturelle
Comme tout le monde, les deux pieds dans mes sabots -
Redonnez-moi la Vie, la Mort, Belle Mort
Et je vous ferai un enfant.

inviata da Alessandro - 24/3/2009 - 12:14



Pagina principale CCG

Segnalate eventuali errori nei testi o nei commenti a antiwarsongs@gmail.com




hosted by inventati.org