Lingua   

Nein, nein, wir woll'n nicht eure Welt

Klaus der Geiger
Lingua: Tedesco

Lista delle versioni e commenti


Ti può interessare anche...

Il suonatore Jones
(Fabrizio De André)
L'Internationale
(Eugène Pottier)


[1998]
Worte und Musik / Parole e musica / Lyrics and music / Paroles et musique / Sanat ja sävel:
Klaus der Geiger [Klaus Christian von Wrochem]
Feat. Heiter bis Wolkig

Klaus der Geiger (più o meno in questi ultimi anni)
Klaus der Geiger (più o meno in questi ultimi anni)


La canzone è del 1998 e ne trovo ancora una volta notizia su Chants de Lutte. Si avvicinano Seattle il movimento no-global, o altermondialista, o come lo si vuole chiamare sempre che qualcuno ancora se ne ricordi seppur vagamente; una breve parabola stroncata nel luglio del 2001 a Genova. Si tratta quindi di una canzone in cui Klaus il Violinista “capta” già ciò che sarebbe avvenuto di lì a poco. Che altro dire? [RV]
Nein, nein, wir woll'n nicht eure Welt
Wir woll'n nicht eure Macht
Und wir woll'n nicht euer Geld
Wir woll'n nichts von eurem ganzen Schwindel hören
Wir wollen euren Schwindel zerstören

Der Fortschritt hat nur Sinn, wenn er die Preise hebt
Wir sollen dreifach zahlen, für alles was ihr gebt
Natur die wird zerrüttelt, Gesundheit wird zerstückelt
Phantasie wird zermalmt, Hauptsache der Schornstein qualmt

Nein, nein, wir woll'n nicht eure Welt
Wir woll'n nicht eure Macht
Und wir woll'n nicht euer Geld
Wir woll'n nichts von eurem ganzen Schwindel hören
Wir wollen euren Schwindel zerstören

Ihr feiert Feste, hohl und schal
Ihr baut Paläste der Menschheit zur Qual
Ihr macht Kontroletti bei Nacht und am Tage
Ihr seid der Menschheit größte Plage

Nein, nein, wir woll'n nicht eure Welt
Wir woll'n nicht eure Macht
Und wir woll'n nicht euer Geld
Wir woll'n nichts von eurem ganzen Schwindel hören
Wir wollen euren Schwindel zerstören

Ihr könnt uns verprügeln, ihr könnt uns verjagen
Ihr wisst ganz genau, das hat doch nichts zu sagen
Weil wir sind dem Leben auf der Spur, ha ho
Und ihr dem Totengräber nur

Nein, nein, wir woll'n nicht eure Welt
Wir woll'n nicht eure Macht
Und wir woll'n nicht euer Geld
Wir woll'n nichts von eurem ganzen Schwindel hören
Wir wollen euren Schwindel zerstören

inviata da Riccardo Venturi - 24/8/2020 - 11:28




Lingua: Italiano

Traduzione italiana / Italienische Übersetzung / Italian translation / Traduction italienne / Italiankielinen käännös:
Riccardo Venturi, 24-8-2020 11:32
No, no, il vostro mondo non lo vogliamo

No, no, il vostro mondo non lo vogliamo
Non vogliamo il vostro potere
E non vogliamo il vostro denaro
Non vogliamo sentir nulla delle vostre truffe
Le vostre truffe le vogliamo distruggere

Il progresso importa soltanto se fa aumentare i prezzi
Dobbiamo pagare per tre tutto quel che ci date
La natura viene rovinata, la salute fatta a pezzi
La fantasia stritolata, l'importante è che gli affari tirino

No, no, il vostro mondo non lo vogliamo
Non vogliamo il vostro potere
E non vogliamo il vostro denaro
Non vogliamo sentir nulla delle vostre truffe
Le vostre truffe le vogliamo distruggere

Fate gran feste, vuote e insulse,
Costruite palazzi per tormentare l'umanità
Fate i controllori notte e giorno [1]
Siete la più grossa piaga dell'umanità

No, no, il vostro mondo non lo vogliamo
Non vogliamo il vostro potere
E non vogliamo il vostro denaro
Non vogliamo sentir nulla delle vostre truffe
Le vostre truffe le vogliamo distruggere

Potete pestarci, potete darci la caccia
Ma sapete benissimo che non serve a nulla
Perché, ha ha ha, noi siamo in cerca della vita
E voi siete solamente dei beccamorti

No, no, il vostro mondo non lo vogliamo
Non vogliamo il vostro potere
E non vogliamo il vostro denaro
Non vogliamo sentir nulla delle vostre truffe
Le vostre truffe le vogliamo distruggere
[1] Kontroletti: così sono detti gergalmente i controllori della metropolitana di Berlino.

24/8/2020 - 11:33




Lingua: Francese

Version française – NON, NON, NOUS NE VOULONS PAS DE VOTRE MONDE ! – Marco Valdo M.I. – 2020
Chanson allemande – Nein, nein, wir woll'n nicht eure Welt – Klaus der Geiger – 1998
Paroles et musique : Klaus der Geiger [Klaus Christian von Wrochem]

Dialogue Maïeutique

Le Cirque du Monde  Marc Chagall
Le Cirque du Monde Marc Chagall


Cette fois, Lucien l’âne, je viens de terminer une version française d’une chanson allemande populaire de la fin du siècle dernier, dont le titre est en soi tout un programme : Nein, nein, wir woll'n nicht eure Welt Non, non, nous ne voulons pas de votre monde ! L’auteur exerce son art de musicien de rue depuis 1970 sous le nom de Klaus der Geiger – autrement dit, Colas le violoneux, mais c’est un violoneux virtuose qui a été formé à l’école classique à Cologne et ailleurs et à d’autres musiques (folk, jazz, rock). Dans sa vie, son art musical et dans les textes de ses chansons, il inscrit la protestation contre la société – contre la guerre, le racisme, la xénophobie et la pollution, une manière de protestation anarchiste ; il se dit lui-même anarchiste et il décrit l’anarchisme comme l’utopie vivante du XXIe siècle, à laquelle il offrait une voix.

Klaus der Geiger – Colas le Violoneux, tu dis, répond Lucien l’âne, ça me rappelle une chanson de Fabrizio De André, « Il suonatore Jones» que tu avais mise en français sous le titre de Jean le Violoneux. Mais au fait, comment s’appelle-t-il réellement ?

Voilà, répond Marco Valdo M.I., Klaus de Geiger est né Klaus Christian von Wrochem en pays saxon en 1940.

Pour en venir à la chanson, avec son titre, dit Lucien l’âne, il me semble que son titre est pour la plupart des gens du monde une antienne ancienne. En fait, c’est le refrain que l’on entend depuis la nuit des temps, que dure La Guerre de Cent mille ans.

C’est exactement ce que j’en ai pensé en la mettant en français, répond Marco Valdo M.I. ; à quelques détails près, elle aurait pu être écrite au temps de La Marseillaise ou de l’Internationale ; d’ailleurs son refrain dit quelque chose de similaire à celui-ci de L'Internationale :

« Debout, les damnés de la terre !
Debout, les forçats de la faim !
La raison tonne en son cratère,
C’est l’éruption de la fin.
Du passé faisons table rase,
Foules, esclaves, debout, debout !
Le monde va changer de base,
Nous ne sommes rien, soyons tout ! »

Évidemment, comme on peut l’imaginer, le violon (Geiger) – instrument facile à transporter et très apprécié en Europe centrale – accentue la coloration populaire du refrain.

En effet, dit Lucien l’âne, c’est une chose qui aurait pu être chantée à bien des époques et de bien des manières ; au moins depuis deux siècles. C’est d’ailleurs une chanson de protestation qui pourrait être utilisée aujourd’hui un peu partout dans le monde et sans doute aussi pour longtemps encore. Ce qui est bien, c’est qu’elle va droit au but et dit les choses sans fard.

On verrait bien, enchaîne Marco Valdo M.I., les nouvelles générations s’emparer de cette chanson de lutte pour continuer le combat tant qu’il y aura des riches et des puissants ou plus exactement, tant qu’il y aura des hommes avides d’argent et de pouvoir.

Certes, dit Lucien l’âne, et comme j’ai dit, ça risque de durer encore ; quant à nous, tissons le linceul de ce monde avide, arrogant, ambitieux, moralement aride et analphabète et cacochyme.

Heureusement !

Ainsi Parlaient Marco Valdo M.I. et Lucien Lane
NON, NON, NOUS NE VOULONS PAS DE VOTRE MONDE !

Non, non, nous ne voulons pas de votre monde,
Nous ne voulons pas de votre pouvoir
Et nous ne voulons pas de votre argent immonde.
Nous ne voulons pas entendre parler de votre bazar ;
Nous voulons réduire tout ce foutoir.

Votre progrès n’a de sens que s’il fait augmenter les prix
Et il nous faut payer le triple pour tout ce que vous donnez ;
Vous salissez la nature, vous tuez l’imagination, vous abîmez la santé,
Pour vous, tout ce qui compte, ce sont vos boni.

Non, non, nous ne voulons pas de votre monde,
Nous ne voulons pas de votre pouvoir
Et nous ne voulons pas de votre argent immonde.
Nous ne voulons pas entendre parler de votre cirque ;
Nous voulons détruire tout cette boutique.

Vous faites de grandes fêtes, vides de sens et pleines d’ennui ;
Vous construisez des tours et vous torturez l’humanité ;
Vous faites des contrôles de jour comme de nuit,
Vous êtes le pire fléau de l’humanité.

Non, non, nous ne voulons pas de votre monde,
Nous ne voulons pas de votre pouvoir
Et nous ne voulons pas de votre argent immonde.
Nous ne voulons pas entendre votre musique ;
Nous voulons abolir tout votre clique.

Vous pouvez nous frapper, vous pouvez nous chasser ;
Vous savez très bien que cela ne veut rien dire,
Car nous sommes la vie, hé hé !
Et vous, les fossoyeurs de l’avenir.

Non, non, nous ne voulons pas de votre monde,
Nous ne voulons pas de votre pouvoir
Et nous ne voulons pas de votre argent immonde.
Nous ne voulons pas entendre parler de vos affaires
Nous voulons liquider toute la misère.

inviata da Marco Valdo M.I. - 27/8/2020 - 18:12




Lingua: Finlandese

Traduzione finlandese / Finnish translation / Traduction finnoise / Finnische Übersetzung / Suomennos: Juha Rämö

geigerwelt
EI, EI, ME EMME HALUA MAAILMAANNE

Ei, ei, me emme halua maailmaanne,
me emme halua valtaanne
emmekä me halua rahojanne.
Me emme halua kuulla halaistua sanaa huijauksestanne.
Me haluamme tuhota huijauksenne.

Edistyksellä on merkitystä vain silloin, kun se nostaa hintoja.
Meidän pitää maksaa kolminkertaisesti kaikesta, minkä te annatte.
Luonto revitään riekaleiksi, terveys pannaan palasiksi,
mielikuvitus lyödään pirstaleiksi, kunhan vain savu nousee piipuista.

Ei, ei, me emme halua maailmaanne,
me emme halua valtaanne
emmekä me halua rahojanne.
Me emme halua kuulla halaistua sanaa huijauksestanne.
Me haluamme tuhota huijauksenne.

Te vietätte tyhjiä ja latteita juhlianne,
te rakennatte palatsejanne ihmiskunnan riesaksi,
te valvotte meitä yötä päivää,
te olette ihmiskunnan suurin vitsaus.

Ei, ei, me emme halua maailmaanne,
me emme halua valtaanne
emmekä me halua rahojanne.
Me emme halua kuulla halaistua sanaa huijauksestanne.
Me haluamme tuhota huijauksenne.

Te voitte pahoinpidellä meitä ja häätää meidät muualle,
mutta te tiedätte tarkalleen, että se on yhtä tyhjän kanssa,
sillä - ähäkutti - me kuljemme elämän
ja te vain haudankaivajan kintereillä.

Ei, ei, me emme halua maailmaanne,
me emme halua valtaanne
emmekä me halua rahojanne.
Me emme halua kuulla halaistua sanaa huijauksestanne.
Me haluamme tuhota huijauksenne.

inviata da Juha Rämö - 5/9/2020 - 09:05



Pagina principale CCG

Segnalate eventuali errori nei testi o nei commenti a antiwarsongs@gmail.com




hosted by inventati.org