Lingua   

Comme un guitariste chilien

Zebda


Ti può interessare anche...

Auròst tà Victor Jara
(Nadau)
Il generale
(Laboratori didattici alla Scuola media statale A. Gramsci di Roma)
Estadi Xile
(Feliu Ventura)


(2013)
Hommage à Victor Jara par Zebda

Comme un guitariste chilien


Rielaborazione della musica de La Partida - Victor Jara (interpretata anche dagli Inti-Illimani)
Testo della seconda parte: Poussières de Juillet - poesia di Kateb Yacine, poeta algerino

Comme un guitariste chilien


La prima parte in spagnolo è trascritta all'ascolto con qualche dubbio
Mi tierra
me ha olvidado?
Sembraron la muerte en todo mi país
Mataron a mi padre
Mataron a mi madre
Han matado
la vida

Luego el general puso la gente en unas jaulas
Y esos hombres de miedo
mataron a mis amigos
torturaron y asesinaron a Víctor
Y en mis ojos
vi colar (?) su sangre
Pero ya no me da miedo.

Podrán cortar todas las flores,
pero no podrán detener la primavera [1]

Le sang
Reprend racine
Oui
Nous avions tout oublié
Mais notre terre
En enfance tombée
Sa vieille ardeur se rallume
Et même fusillés
Les hommes s'arrachent la terre
Et même fusillés
Ils tirent la terre à eux
Comme une couverture
Et bientôt les vivants n'auront plus où dormir
Et sous la couverture
Aux grands trous étoilés
Il y a tant de morts
Tenant les arbres par la racine
Le cœur entre les dents

Il y a tant de morts
Crachant la terre par la poitrine
Pour si peu de poussière
Qui nous monte à la gorge
Avec ce vent de feu

N' enterrez pas l'ancêtre
Tant de fois abattu
Laissez-le renouer la trame de son massacre

Pareille au javelot tremblant
Qui le transperce
Nous ramenons à notre gorge
La longue escorte des assassins.

16/9/2018 - 16:46



Pagina principale CCG

Segnalate eventuali errori nei testi o nei commenti a antiwarsongs@gmail.com




hosted by inventati.org