Lingua   

Le cul entre deux chaises

Maurice Dulac
Lingua: Francese


Ti può interessare anche...

Le cul de la patronne
(Ricet Barrier)
Les Bambous
(Maurice Dulac)
La Guerre de Cent mille ans
(Marco Valdo M.I.)


Le cul entre deux chaises

Chanson française – Le cul entre deux chaises – Maurice Dulac – 1975

Texte : Jacqueline Sorano – Maurice Dulac


Il y a des chansons et en corollaire, des chanteurs et même, des chanteuses de ces chansons qu’on découvre bien longtemps après le moment de leur floraison et même qu’ils aient fini de la chanter. Mais, te souviens-tu précisément, de ceci :
« Longtemps, longtemps après que les poètes ont disparu,
Leurs chansons courent encore dans les rues. », que disait, chantonnait Trenet. C’est le cas de cette chanson de Jacqueline Sorano, interprétée par Maurice Dulac en 1975. Elle s’intitule « Le cul entre deux chaises », mais, à voir ton œil égrillard, je te précise tout de suite ce n’est pas le cul de la patronne.

Là Marco Valdo M.I. mon ami, je t’arrête. C’est dommage, car comme tu le devines, j’aime beaucoup le cul de la patronne, c’est toujours pour moi, un moment de grand plaisir. Mais comme tu le sais, nous autres les ânes, on ne s’assied jamais sur les chaises et on n’essaye même pas. D’ailleurs, il me souvient de t’avoir dit déjà : « On ne fait pas les chaises pour les ânes ». C’est pour cette raison fondamentale que nous restons d’obstinés quadrupèdes. Et dès lors, peux-tu me dire ce que signifie cette étrange expression, qui sert de titre à la chanson.

superdupont


De titre et de leitmotiv. Donc, « le cul entre deux chaises » renvoie à la situation de celle ou celui qui ne peut ou ne veut pas choisir entre l’une ou l’autre chaise, qui hésite à se poser et penche donc une fois par ici, une fois par là, comme les poupées qui basculent, se redressent et reviennent à leur point d’équilibre. En fait, ce faux mouvement a comme but réel de ne pas bouger. C’est le chevalier Ni-Ni. Mais cela ne l’empêche pas de peser de tout son poids. C’est un de ces personnages typiques des collaborateurs de tous les régimes. Toujours du côté du manche, en quelque sorte. Enfin, débrouille-toi avec ça et revenons à la chanson et à 1975. C’était l’époque où on trouvait Super Dupont (personnage de Gotlib) en couverture de Fluide Glacial, où sévissait l’ami Yves Frémion qu’on salue au passage. Je parle de Super Dupont, car il me paraît être le sur-moi de ce Dupont, héros de la chanson de Dulac.

« Et l’on dit de Dupont la joie :
Il est gentil, oui, mais il a
Le cul entre deux chaises. »


Par parenthèse, nos amis italiens n’arrêtent pas d’en rencontrer à tous les coins de rue, en version italienne, bien sûr. En somme, j’imagine, j’ai comme l’impression que la chose dépasse le cadre de la France, de l’Italie.

La France avait-elle de l’avance dans cette pratique, à mon sens aussi, universelle. Je ne le pense même pas. Dupont la Joie, c’est le personnage qui fit le pétainisme ou ailleurs, s’est rallié (se range ) aux vieilles et aux nouvelles gloires locales. En fait, c’est le personnage-clé de la démocratie, il fait ces majorités molles dont elle se délecte et qui souvent la mènent au pire. On le retrouve dans la Guerre de Cent Mille Ans cet éternel tenant du juste milieu, du politiquement correct, du conformisme évolutif. Comme pour ses chemises, ses dessous et sa coiffure, il suit la mode, il suit le mouvement – en masse, en troupeau. Il se laisse porter par la vague sans jamais savoir où elle l’emmène, lui et le monde.

Alors, il ne reste plus qu’à découvrir la chanson et à reprendre notre tâche et à tisser le linceul de ce vieux monde conformiste, immobiliste, massif et cacochyme.

Heureusement !

Ainsi Parlaient Marco Valdo M.I. et Lucien Lane.
Je suis né sous le signe de la balance,
Pendant la guerre ;
La moitié de la France était en France,
L’autre en Angleterre.
Il y a dans ce pays, je crois,
Comme un malaise
Et l’on dit de Dupont la joie :

Il est gentil, oui, mais il a
Le cul entre deux chaises.
Il est gentil, oui, mais il a
Le cul entre deux chaises.
Le cul entre deux chaises.

Et quand je suis sorti de l’enfance,
Ô quelle misère !
La moitié de la France était en France,
L’autre outre-mer.
Il y a dans ce pays, je crois,
Comme un malaise
Et l’on dit de Dupont la joie :

Il est gentil, oui, mais il a
Le cul entre deux chaises.
Il est gentil, oui, mais il a
Le cul entre deux chaises.
Le cul entre deux chaises.

On a collé sur les murs de la France
De grands posters
On a fait de peu pencher la balance
Et tout est à refaire.
Il y a dans ce pays, je crois,
Comme un malaise
Et l’on dit de Dupont la joie :

Il est gentil, oui, mais il a
Le cul entre deux chaises.
Il est gentil, oui, mais il a
Le cul entre deux chaises.
Le cul entre deux chaises.

Mais moi qui suis de la balance
Héréditaire,
Une voix crie en moi de dire ce que je pense
L’autre de me taire.
Il y a dans ce pays, je crois,
Comme un malaise
Et l’on dit de Dupont la joie :

Il est gentil, oui, mais il a
Le cul entre deux chaises.
Il est gentil, oui, mais il a
Le cul entre deux chaises.
Le cul entre deux chaises.

inviata da Marco Valdo M.I. - 17/2/2016 - 23:26



Pagina principale CCG

Segnalate eventuali errori nei testi o nei commenti a antiwarsongs@gmail.com




hosted by inventati.org