Lingua   

Le Grand Manitou

René-Louis Lafforgue
Lingua: Francese


Ti può interessare anche...

Jeunesse
(René-Louis Lafforgue)
Les Enfants d'Auschwitz
(René-Louis Lafforgue)
Le Poseur de Rails
(René-Louis Lafforgue)


Le Grand Manitou

Chanson française – Le Grand Manitou – René Louis Lafforgue – 1962


Manitou


Une version dérivée, une parodie, une variante de « L'Auvergnat »… Un Auvergnat revisité par René Louis Lafforgue, qui fleure bon la tolérance, les droits de l'homme, le communautarisme et une sorte de panthéisme conciliateur.

Moi, d'expérience millénaire, dit Lucien l'âne en souriant de tout son piano, j'aurais fortement tendance à me méfier de ce chèvre-choutisme, sauf évidemment si cette prière au grand manitou se lit et se dit au second degré. Ce dont je ne suis pas certain.

Allons, allons, Lucien l'âne mon ami, ne va pas ignorer l'humour de notre ami René Louis Lafforgue, ainsi que le titre l'indique. Certes, cette canzone est pleine de déités, remplie de noms de Dieu : Grand Manitou (c'est son titre), Dieu lui-même, le Grand Architecte, le Seigneur, le Chef, Jupin – alias Jupiter, Zeus, Sorcier tout puissant, Jehovah, Divin Bouddha, Patron… Sans omettre le Jugement Dernier, les Cieux et le Ramadan… Un fameux ramassis de bondieuseries, comme tu le vois. Mettez le tout dans un grand sac et secouez… Tu comprends bien qu'en agissant ainsi, il ne pouvait que mécontenter tous les croyants aux dieux uniques… Ce mélange, ce syncrétisme sent l'hérésie à plein nez. Évidemment, il en manque encore beaucoup des dieux de tous les temps et de tous les lieux, des petits, des grands, des moyens, des masculins, des féminins, des asexués aussi. Il faut le pardonner car la chanson est une forme courte et de ce fait, il ne pouvait décemment en mettre tant. Quand même, il y en a un Amérindien, un universel, un maçonnique, un Catholique, un hiérarchique, un Romain, un Grec, un Africain (on suppose!), un Juif, un Asiatique, un capitaliste…

Faisons donc confiance à l'humour… Plaisir d'humour… et reprenons notre tâche et tissons le linceul de ce vieux monde rempli de dieux et de déesses, de sorciers et de sorcières, de chamans et d'imams, d'abbés et d'abbesses, de papes et de papesses… et cacochyme.

Heureusement !

Ainsi Parlaient Marco Valdo M.I. et Lucien Lane

(Parlé)
Quand je passerai l'arme à gauche
S'il faut me faire pendre ailleurs
Pour le pire et pour le meilleur
Je ne raterai pas le coche

Par la route la plus directe
Si Dieu n'est pas un chicanier
J'irai jusqu'au Grand Architecte
Le jour du Jugement Dernier
Le jour du Jugement Dernier

Si le Seigneur, en tête-à-tête,
Inquiet de mon hérédité
Veut un curriculum vitae
Moi, j'écrirai sur ses tablettes
"Je suis faiseur de ritournelles,
Roturier comme mes aïeux,
Je suis sans parti, sans chapelle
Je ne suis qu'un fesse-mathieu
Je ne suis qu'un fesse-mathieu"

Si le Chef venait à m'absoudre
Je lui dirai "Mon vieux Jupin
Chapeau bas, t'es un vrai copain
Nom de Zeus, tu es un bon bougre
Tu n'as rien de croque-mitaine
Voilà pourquoi, avec ferveur
De tes qualités magiciennes,
Je te demande la faveur
Je te demande la faveur"

Pour la négresse, ma nourrice
Qui m'a donné son lait tout blanc
Permettez, Sorcier tout puissant
Que je ne sois pas un jocrisse
Je dois le jour à ses mamelles
Et c'est pourquoi je fais le vœu
Par ma négresse maternelle
Faites-moi négro dans les Cieux
Faites-moi négro dans les Cieux

Pour le Juif errant sur ma route
L'amour n'était pas de l'hébreu
Quand ma bourse sonna le creux
Il m'épargna la banqueroute
Ma bonne étoile fraternelle
Jéhovah, exaucez ce vœu
Par mon Juif et son escarcelle
Faites moi youpin dans les Cieux
Faites moi youpin dans les Cieux

Pour l'Indien qui s'ouvrit les veines
Quand mon corps se vidait de sang
Pour le Chinois qui, souriant
Sauva ma vie, perdant la sienne
Grand Manitou, si ton doigt bouge
Divin Bouddha, si tu le veux
Par mon Chinetoque, par mon Peau-rouge
Faites-moi comme eux dans les Cieux
Faites-moi comme eux dans les Cieux

Patron, pour suivre cet oracle
Qui paie ses dettes s'enrichit
Faites de moi un mal blanchi
Si vous n'y voyez pas d'obstacle
Que je sois les uns et les autres
Et Rouges et Jaunes et Noirs et Blancs
Je vous dirai des patenôtres
Dans un éternel Ramadan
Dans un éternel Ramadan.

inviata da Marco Valdo M.I. - 20/12/2014 - 19:27



Pagina principale CCG

Segnalate eventuali errori nei testi o nei commenti a antiwarsongs@gmail.com




hosted by inventati.org