Lingua   

Le capitaine “Au mur”‎

Jean-Baptiste Clément
Lingua: Francese


Ti può interessare anche...

La pauvre Gogo
(Jean-Baptiste Clément)
Elle n'est pas morte!
(Eugène Pottier)
L'Internationale
(Eugène Pottier)


‎[1872]‎
Versi di Jean-Baptiste Clément.‎
Musica di Max Rongier (1971)‎
Interpretata da Armand Mestral insieme al gruppo Les Octaves nel disco collettivo “La ‎Commune en chantant” del 1971.‎

la commune en chantant

Poesia dedicata da Clément “Au citoyen Jean Allemane”, socialista, caporale della Guarda ‎nazionale nella difesa della Comune. Catturato dopo La semaine sanglante, condannato ai lavori forzati a vita e ‎imprigionato in un bagno penale in Nuova Caledonia, dove subì una detenzione durissima anche a ‎casa dei suoi continui tentativi di evasione, fu graziato nel 1879 e divenne un leader sindacale e una ‎figura storica della sinistra francese. E’ morto nel 1935.‎



Clément racconta qui della spietata repressione della Comune di Parigi e, in particolare, dei 140 ‎comunardi che furono fucilati il 28 maggio 1871 lungo la cinta muraria del cimitero Père-Lachaise ‎a Parigi, un luogo che è da allora chiamato “mur des Fédérés” e dove oggi sorge un monumento che ‎lo scultore Paul Moreau-Vauthier realizzò con le pietre del muro originale crivellate dai colpi del ‎plotone d’esecuzione…‎
‎ “Au mur” disait le capitaine‎
La bouche pleine et buvant dur
‎“Au mur”‎

Qu'avez-vous fait ?‎

Je suis des vôtres
Je suis vicaire à Saint Bernard
J'ai dû pour échapper aux autres
Rester huit jours dans un placard

Qu'avez vous fait ?‎

Oh! Pas grand chose
De la misère et des enfants
Il est temps que je me repose
J'ai soixante dix ans

Allons-y tout de suite
Et fusillez-moi vite

‎“Au mur” disait le capitaine
La bouche pleine et buvant dur
‎“Au mur”‎

Qu'avez vous fait ?‎

Voici la liste
Avec les noms de cent coquins
Femmes et enfants de communistes
Fusillez-moi tous ces gredins!‎

Qu'avez-vous fait ?‎

Je suis la veuve d'un officier
Mort au Bourget
Et tenez en voici la preuve
Regardez s'il vous plaît.‎

Oh! Moi je porte encore
Mon brassard tricolore

‎“Au mur” disait le capitaine‎
La bouche pleine et buvant dur
‎“Au mur”‎

Qu'avez-vous fait ?‎
Quatre blessures
Six campagnes et deux congés
Je leur en ai fait voir de dures‎
Je suis Lorrain, ils sont vengés

Moi, j'étais dans une ambulance
Les femmes ne se battent pas
Et j'ai soigné sans différence
Fédérés et soldats

Moi, je m'appelle Auguste
Et j'ai treize ans tout juste

‎“Au mur” disait le capitaine‎
La bouche pleine et buvant dur
‎“Au mur”‎

Qu'avez-vous fait ?‎

Oh! Je suis mort
Un soldat sans doute enivré
A tué mon père à la porte
Et mon crime est d'avoir pleuré

Qu'avez-vous fait ?‎

Sale charogne
Fais moi vite trouer la peau
Car j'en ai fait de la besogne
Avec mon chassepot

Et d'un, tu vois ma lune
Et deux, vive la Commune !‎

‎“Au mur” disait le capitaine‎
La bouche pleine et buvant dur
‎“Au mur”‎

inviata da Dead End - 21/12/2012 - 12:35


C'è Alemanno e Alemane.

Gian Piero Testa - 22/12/2012 - 19:34



Pagina principale CCG

Segnalate eventuali errori nei testi o nei commenti a antiwarsongs@gmail.com




hosted by inventati.org