Lingua   

Giulio

Pierangelo Bertoli
Lingua: Italiano

Lista delle versioni e commenti


Ti può interessare anche...

L'autobus
(Pierangelo Bertoli)
Noi, non siamo cristiani... Sans crucifix, sans religion (2)
(Marco Valdo M.I.)
Certi momenti
(Pierangelo Bertoli)


[1992]
Album «Italia d'oro»



Il 93enne Giulio Andreotti è grave, ricoverato in prognosi riservata al Policlinico Gemelli, ma pare che non sia in pericolo di vita perchè Wikipedia l’aveva già dato per morto e così gliel’ha allungata ancora di un po’...
Ma se malauguratamente il Divo dovesse mollare gli ormeggi, dei vecchi «compagni di merende» mi pare resti ormai soltanto l’84enne Ciriaco De Mita...

Dedico a Zio Giulio questa canzone di Bertoli con i miei auguri di pronta guarigione.
Non mi risultare innocente, per carità
credo che sia molto importante la serietà
Certo sembri tanto convinto, come non so
dietro quegli amici e parenti tuoi, vescovi o no

Sai la verità
Dietro ai monumenti tutto il marcio puzza già
Se tu ti dici puro
noi saremo davanti a un caso di spergiuro

Faccia come acqua stagnante alla TV
mostro di cinismo imperante quello sei tu
parli consumando le labbra che già non hai
tu con il barone che conta vai e ti accoppierai

Sai la verità?!?
Dietro ai monumenti qualche tomba aspetta già
Se tu non chiedi urgenza
è sicuro che è solo chiara connivenza

Sai la verità?!?
Dietro ai monumenti qualche banca scoppierà
Se tu ti senti eterno
hai truccato persino i conti dell'inferno

Nutri il parassita che hai dentro con fantasia
vendi i tuoi amici morenti come un'arpia
dici qualche frase insolente senza pietà
pensi che la gente è ignorante e non capirà

Sai la verità?!?
Nelle case a volte si conosce la realtà
Se tu ti guardi intorno
sotto al mare di merda cresce un altro giorno

inviata da Bartleby - 3/5/2012 - 23:11



Lingua: Francese

Version française – GIULIO – Marco Valdo M.I. – 2012
Chanson italienne – Giulio – Pierangelo Bertoli – 1992



L'état de Giulio Andreotti, 93 ans, est grave, il est hospitalisé avec un pronostic réservé au Policlinico Gemelli (Rome), mais il semble que sa vie ne soit pas en danger. Wikipedia l'avait déjà donné pour mort et la lui a ainsi allongée d'un peu..
Mais si la vieille Vedette devait malencontreusement lâcher les amarres, des vieux "camarades de goûters", il semble seulement maintenant rester Ciriaco De Mita (84 ans)...

Je dédie à l'Oncle Jules (Zio Giulio) cette chanson de Bertoli avec mes vœux de prompte guérison.

********


Giulio Andreotti fut souvent et longtemps ministre et premier ministre italien..., dit Lucien l'âne en riant. Je m'en souviens très bien, c'était au temps où sous le masque de la Démocratie Chrétienne, le parti catholique (autrement dit, la main du Vatican dans la culotte de l'Italie) tenait ferme les clés de la nation. À ce propos, il semble bien qu'on en soit revenu à ce stade... sous d'autres masques, sous d'autres combinaisons.

Certes... Et s'il n'y a plus une grande force incarnant la main-mise cléricale, c'est qu'elle a changé de manière, mais pas de but. La nouvelle tactique se serait bien ralliée à Descartes et à son « Larvatus prodeo »... « J'avance masqué »... Et à celle adoptée par le cancer, allant de métastase en métastase, jusqu'à envahir tout l'organisme... S'il n'y a plus à proprement parler de parti catholique, c'est qu'après son implosion, on retrouve les catholiques partout, ou presque. C'est ainsi qu'au nom de la tolérance, on arrive à faire taire toute voix anticléricale, laïque, athée, antireligieuse... À faire taire toute voix humaine, en quelque sorte. Dès lors, l'Église ne pèse plus seulement sur un parti, mais sur tous. Ainsi, l'étreinte s'est encore resserrée. Et comme auparavant, elle ne pèse pas seulement sur les partis... mais sur toutes les structures du pays et au-delà, sur toutes les personnes. Il y a là la plus insidieuse et la plus vile des dictatures, dont on n'ose pas dire le nom. On vit dans son pays comme sous une occupation et de fait, c'en est une. Malheur à qui met en cause cette sournoise invasion du quotidien. J'en tiens pour exemple celui du juge Tosti, qui eut l'idée simple et légitime de refuser de juger sous le crucifix... Les foudres cléricales le frappent encore aujourd'hui. Je précise cependant que cette manière d'étouffoir est propre à toutes les religions et que si l'Italie suffoque sous l'emprise catholique (et c'est le cas dans toute l'aire vaticane), une même chape de plomb ou de vérités révélées et imposées au nom d'autres croyances écrase d'autres populations en d'autres lieux et continents.

Raison de plus, Marco Valdo M.I., mon ami, pour que nous reprenions illico notre tâche qui consiste à tisser le suaire de ce vieux monde monothéiste, clérical, croyant, crédule, superstitieux, étouffant et cacochyme (heureusement).

Ainsi Parlaient Marco Valdo M.I. et Lucien Lane
GIULIO

Je vous en prie, ne me prenez pas pour un innocent
Je crois que le sérieux est très important
Certes, vous semblez tellement convaincu, que je ne suis pas
Derrière ces amis et vos parents, évêques ou pas.

Tu connais la vérité, n'est-ce pas ?
Derrière les monuments, toute ta pourriture pue déjà,
Si tu te déclares pur
Ce sera un pur parjure

Cette face d'eau stagnante à la TV
Monstre de cynisme dominant, c'est toi
Tu parles en usant les lèvres que tu n'as pas
Toi, va avec le baron qui conte t'accoquiner

Tu connais la vérité, n'est-ce pas ?
Derrière les monuments, une tombe attend déjà
Si tu ne demandes pas l'urgence
C'est seulement claire connivence

Tu connais la vérité, n'est-ce pas ?
Derrière les monuments, une banque sautera
Si tu te sens éternel,
Tu as maquillé jusqu'aux comptes de l'enfer

Tu nourris d'imagination le parasite qui est en toi
Tu vends tes amis mourants comme une harpie
Tu énonces sans pitié une phrase insolente
Tu penses que les gens sont ignorants et ne comprennent pas

Tu connais la vérité, n'est-ce pas ?
Dans les maisons parfois, on connaît la réalité
Si tu regardes, autour de toi, tu vois
Sous la mer de merde grandit une autre destinée.

inviata da Marco Valdo M.I. - 9/5/2012 - 20:57



Pagina principale CCG

Segnalate eventuali errori nei testi o nei commenti a antiwarsongs@gmail.com




hosted by inventati.org