Lingua   

The Little Green Man

Anton Virgilio Savona
Lingua: Italiano

Lista delle versioni e commenti


Ti può interessare anche...

Nella testa di Nicola
(Anton Virgilio Savona)
Voltiamo il foglio
(Anton Virgilio Savona)
L'uomo, la donna e il fiore
(Quartetto Cetra)


[1969]
Testo e musica di Anton Virgilio Savona
Album: Pianeta pericoloso
Little Green men Pin
Un giorno un little green man - arrivò dallo spazio con i suoi,
doveva fare - il little green man - una inchiesta accurata su di noi
interrogò - assai cortesemente - uno studente e poi un questurino
intervistò alternativamente - due comunisti, uno a Mosca uno a Pechino
e a questo punto ammise francamente che cominciava a non capirci niente.

Andò a parlare - il little green man - a un integrato e a un contestatario
ed ascoltò - il little green man - un riformista e un rivoluzionario
interrogò - assai prudentemente - un israeliano e poi un musulmano
intervistò inavvedutamente anche i cattolici in Olanda e in Vaticano
e a questo punto ammise onestamente che continuava a non capirci niente

Andò a parlare - il little green man - a un obiettore e poi a un mercenario
ed ascoltò - il little green man - un industriale e poi un proletario
ricevuto meravigliosamente da un senatore antirazzista americano,
ma preso a calci assai violentemente da tutti gli altri - perché era verde e nano
E a questo punto ammise amaramente che, in conclusione, non ci capiva niente…

inviata da giorgio - 18/10/2009 - 08:34



Lingua: Francese

Version française – Marco Valdo M.I. – 2009

Keksèkesa ? Cette histoire d'homme vert ?, dit Lucien l'âne noir. Je connaissais des hommes qu'on dit blancs, noirs, rouges, jaunes... Mais verts, je n'en avais jamais entendu parler...

Lucien, mon ami, malgré ta belle prestance et ton âge vénérable, tu n'es nulle part, dit Marco Valdo M.I. Les couleurs des hommes sont comme comme celles d'un arc-en-ciel infini et irisé : elles sont innombrables. Rien que pour ton édification personnelle, je m'en vais en recenser quelques unes en plus de celles que tu as déjà nommées. Je connais – de nom, s'entend – des hommes gris (spécialement polonais), des hommes bleus (les schtroumphs aussi petits et aussi étranges que notre homme vert ), des hommes bruns, des hommes colorés, des hommes bronzés (de la couleur du bronze), des hommes cuivrés (de la couleur du cuivre) et même des hommes transparents et des hommes invisibles. Comme tu le devines, il y en a pour tous les goûts et d'ici qu'on en découvre d'autres... De toute façon, je n'ai pas la prétention de tous les connaître.

Oui mais, keskesa vient faire ici ?, dit l'âne Lucien tout ébahi.

Oh, Lucien, tu causes le nouveau français à présent ? Te voilà devenu un citoyen obéissant, tu te mets à respecter la loi … Fais bien attention, c'est un mauvais chemin. La langue est libre et doit le rester; on ne peut – pas plus que l'âne – la caporaliser sans de grands dangers. Elle fait son lit comme elle a envie de coucher et elle choisit aussi avec qui et comment elle se livre aux plaisirs de la nuit. Mais je vais quand même répondre à ta question à propos de l'homme vert, qui comme je te l'apprends à l'instant est censé être un martien. Oui, oui, comme je te le dis – et ne fais pas ces yeux d'éwaré. Un martien, ce n'est pas comme tu as l'air de le croire un homme de Mars, un guerrier valeureux du genre spartiate aguerri, mais bien un personnage qui proviendrait de la planète Mars, dite la rouge.

Donc, dit Lucien l'âne en tendant la queue à la verticale pour ponctuer sa remarque en un curieux point d'exclamation ou d'ironie, notre petit homme vert provient de la planète rouge en tombant tout droit d'un ciel bleu et blanc ou violet. C'est très coloré comme affaire...

Si tu veux, mais le fait est que Mars est censé ne rien connaître aux mœurs de la Terre et des Terriens et envoyer un explorateur : lui. Une sorte de Docteur Livingstone ou plutôt, un Darwin venu de l'espace, qui découvre en véritable anthropologue les us et coutumes, les pratiques et les rapports de pouvoir entre les tenants des deux camps de la Guerre de Cent Mille Ans et il n'y comprend rien. Enfin, qu'il dit...

Ainsi parlaient Marco Valdo M.I. et Lucien Lane.
LE PETIT HOMME VERT

Un jour, un petit homme vert arriva de l'espace avec les siens;
Il devait faire – ce petit homme vert – une enquête approfondie sur nous, les humains.
Il interrogea – assez courtoisement – un étudiant , puis un bourrin;
Il entrevit alternativement deux communistes : un à Moscou, l'autre à Pékin
Et à ce moment, il admit franchement qu'il commençait à ne plus y comprendre rien.

Il s'en alla parler – notre petit homme vert – à un intégré et à un contestataire
Et il écouta – notre petit homme vert – un réformiste et un révolutionnaire.
Il interrogea – assez prudemment – un Israélien et puis, un Palestinien
Il entrevit par inadvertance des catholiques hollandais et des ultramontains
Et à ce moment, il admit honnêtement qu'il continuait à n'y comprendre rien.

Il s'en alla parler – notre petit homme vert – à un objecteur et à un mercenaire
Et il écouta – notre petit homme vert – un patron et un prolétaire
Il fut reçu somptueusement par un sénateur antiraciste étazunien
Mais battu assez violemment par tous les autres – car il était vert et nain
Et arrivé là, il admit amèrement qu'en conclusion, il n'y comprenait rien...

inviata da Marco Valdo M.I. - 23/10/2009 - 19:32


Canzoncina very pretty. Forse sono pure io un'aliena o forse sono ancora troppo little ma anch'io ci capisco poco e niente.

Serenella - 23/10/2009 - 12:02


Félicitations, Marco Valdo, pour la traduction (et pour les rimes: c'est une version chantable!)

giorgio - 25/10/2009 - 12:53


Merci beaucoup à toi, Giorgio. Juste un petit commentaire : la traduction n'est pas aussi simple qu'il n'y paraît. Elle tient de la recréation – parfois. Et puis, je commence à avoir un certain tour de main comme on dit dans l'ébénisterie. À force de faire des traductions de chansons, on finit par savoir y faire. Et pour les rimes, ce n'est pas toujours possible... De toute façon, il faut plus de temps. Alors, comme on est plusieurs, je laisse une part du travail à mon ami Lucien l'âne qui a plus d'âge et d'expérience que moi et puis, il est plus endurant. C'est un âne, quoi !

Bienc cordial

Marco Valdo M.I. et son ami Lucien Lane

Marco Valdo M.I. - 25/10/2009 - 19:32


Très bien, compliments à vous deux alors :-) …
Oui, je connais les difficultés et les drames de l'infidélité dans la traduction. Vieux problème: j'ai essayé de faire une traduction chantable en français, respectant les rimes. Toutefois, à vouloir absolument une rime, le sens de la traduction parfois s'éloigne de celui du texte original…
Je voulais féliciter pour cette raison.
Bonne journée, Marco (un bonjour également à Lucien l'âne, ou M. Lane)

giorgio - 26/10/2009 - 08:05



Pagina principale CCG

Segnalate eventuali errori nei testi o nei commenti a antiwarsongs@gmail.com




hosted by inventati.org