Language   

Tatiana

Marco Valdo M.I.
Language: French


Related Songs

Nous les ânes
(Lucien Lane)
Morto sul selciato
(Marco Valdo M.I.)
L'Hélicon de Berluscon
(Lucien Lane)


Tatiana

Chanson française — Tatiana — Marco Valdo M.I. — 2022

LA ZINOVIE
est le voyage d’exploration en Zinovie, entrepris par Marco Valdo M. I. et Lucien l’âne, à l’imitation de Carl von Linné en Laponie et de Charles Darwin autour de notre Terre et en parallèle à l’exploration du Disque Monde longuement menée par Terry Pratchett.
La Zinovie, selon Lucien l’âne, est ce territoire mental où se réfléchit d’une certaine manière le monde. La Zinovie renvoie à l’écrivain, logicien, peintre, dessinateur, caricaturiste et philosophe Alexandre Zinoviev et à son abondante littérature.

LA ZINOVIE

Épisode 1 : Actualisation nationale ; Épisode 2 : Cause toujours ! ; Épisode 3 : L’Erreur fondamentale ; Épisode 4 : Le Paradis sur Terre ; Épisode 5 : Les Héros de l’Histoire ; Épisode 6 : L’Endémie ; Épisode 7 : La Réalité ; Épisode 8 : La Carrière du Directeur ; Épisode 9 : Vivre en Zinovie ; Épisode 10 : Le But final ; Épisode 11 : Les nouveaux Hommes ; Épisode 12 : La Rédaction ; Épisode 13 : Glorieuse et grandiose Doussia ; Épisode 14 : Le Bataillon des Suicidés ; Épisode 15 : Les Gens ; Épisode 16 : Jours tranquilles au Pays ; Épisode 17 : La Région ; Épisode 18 : Mémoires d’un Rat militaire ; Épisode 19 : L’inaccessible Rêve ; Épisode 20 : La Gastronomie des Étoiles ; Épisode 21 : Le Progrès ; Épisode 22 : Faire ou ne pas faire ; Épisode 23 : Le Bonheur des Gens ; Épisode 24 : La Sagesse des Dirigeants ; Épisode 25 : Les Valeurs d’Antan ; Épisode 26 : L’Affaire K. ; Épisode 27 : L’Atmosphère ; Épisode 28 : La Nénie de Zinovie ; Épisode 29 : L’Exposition colossale ; Épisode 30 : La Chasse aux Pingouins ; Épisode 31 : Le Rêve et le Réel ; Épisode 32 : La Vérité de l'État ; Épisode 33 : La Briqueterie ; Épisode 34 : L’Armée des Chefs ; Épisode 35 : C’est pas gagné ; Épisode 36 : Les Trois’z’arts ; Épisode 37 : La Porte fermée ; Épisode 38 : Les Puces ; Épisode 39 : L’Ordinaire de la Guerre ; Épisode 40 : La Ville violée ; Épisode 41 : La Vie paysanne ; Épisode 42 : La Charrette ; Épisode 43 : Le Pantalon ; Épisode 44 : La Secrète et la Poésie ; Épisode 45 : L’Édification de l’Utopie ; Épisode 46 : L’Ambition cosmologique ; Épisode 47 : Le Manuscrit ; Épisode 48 : Le Baiser de Paix ; Épisode 49 : Guerre et Paix ; Épisode 50 : La Queue ; Épisode 51 : Les Nullités ; Épisode 52 : La Valse des Pronoms ; Épisode 53 : La Philosophie spéciale ; Épisode 53 : La Philosophie spéciale ; Épisode 54 : Le Pays du Bonheur ; Épisode 55 : Les Pigeons ; Épisode 56 : Les Temps dépassés ; Épisode 57 : La Faute à la Contingence ; Épisode 58 : Guerre et Sexe ; Épisode 59 : Une Rencontre en Zinovie ; Épisode 60 : La Grande Zinovie ; Épisode 61 : La Convocation

Épisode 62

Dialogue Maïeutique

une-belle-valentin-serov-1910
une-belle-valentin-serov-1910


Aujourd’hui, Lucien l’âne mon ami, nous poursuivons notre exploration de la Zinovie, notre voyage au milieu des gens qui y vivent, se rencontrent, discutent. Ce sont principalement des Zinoviens, même si comme on le saura par la chanson, il y a des étrangers et des touristes qui circulent dans le pays. Bref, on continue notre périple.

Ah, dit Lucien l’âne, c’est long les périples, comme avait dit Ulysse à Pénélope en rentrant chez lui.

Soit, répond Marco Valdo M.I., nous n’allons pas épiloguer à ce sujet. Venons-en à Tatiana, un prénom de femme zinovienne, mais un prénom particulier qui est celui de l’héroïne d’un des romans les plus célèbres et même carrément fondateur en Zinovie. Celle qui porte ce prénom dans ce roman est considérée comme l’idéal de la femme zinovienne, douce et forte, douée d’un tempérament agréable et belle et généreuse et tout, et tout ; le modèle auquel la femme de Zinovie tend, l’incarnation aussi de la féminité.

C’est donc d’elle que traite la chanson ?, demande Lucien l’âne.

Si on veut, dit Marco Valdo M.I., mais en quelque sorte, en situation et même en situation ambiguë, car comme on peut le comprendre, elle est en mission, elle est chargée d’enquêter sur notre voix anonyme, ses opinions, ses actes, son éventuelle participation à des complots, des groupes suspects. Cependant, on dirait malgré tout que le sentiment, la sympathie et peut-être, l’amour lui-même, la subvertissent.

« Que ferait une femme dans ton lit ?
Hier soir, tu m’as traînée ici.
Note bien, je ne le regrette pas.
Maintenant, je suis ta Tatiana. »

En fait, elle s’est mise sur son chemin, et elle a fini dans son lit pour des raisons professionnelles ; elle y est contrainte par son métier d’agent ou même, d’officier des services. Ce n’est pas précisé dans la chanson, mais pour ce que j’en sais par ailleurs, elle est amenée à fréquenter beaucoup d’amants, même si elle est mariée et mère de deux enfants.

Ah, dit Lucien l’âne, drôle de pays où on use ainsi des gens. Évidemment, c’est pour le travail et il faut bien vivre. On en a déjà croisé une de ces dames dans une chanson qui a dû son succès à son prénom ; je pense à la « Nathalie » de Gilbert Bécaud.

Voilà pour Tatiana, reprend Marco Valdo M.I., les trois premières strophes de la chanson racontent :
— la première, le lieu où était convoqué (voir La Convocation) notre personnage, dont on découvre la vraie fonction de « prison secrète », un endroit ultra-secret que tout le quartier connaît.
— la deuxième, la paranoïa des services et les surveillances qu’ils conduisent sur les gens ;
— la troisième, la prise de conscience et la volonté de résistance d’un anonyme.
Finalement, j’aimerais souligner certaine question qui se pose à tous ceux qui voudraient changer les choses en Zinovie :

« En Zinovie, on parle d’éliminer le Guide.
Et après, qui pour combler le vide ?
Ça, c’est vraiment préoccupant. »

Oui, dit Lucien l’âne, cette question a été posée souvent et nul n’y a trouvé de réponse aisée. Déjà, au temps de ma lointaine jeunesse, en Grèce, la légende courait de cette hydre de Lerne à qui on avait beau couper les têts pour la voir renaître. On n’a pas toujours un Héraclès sous la main et même, comme le dit la chanson, comment combler le vide qui résulterait d’une telle opération. Et puis, combien de têtes faudra-t-il couper pour assainir le pays ? Ça ne se fera pas en un coup de cuillère à pot. Je pencherais plus volontiers pour la conscience et la résistance et leur extension à un grand nombre des gens. Quant à nous, tissons le linceul de ce vieux monde tourmenté, tourmenteur, brutal, vicieux, espion et cacochyme.

Heureusement !

Ainsi Parlaient Marco Valdo M.I. et Lucien Lane
En Zinovie, les touristes de passage,
Et les étrangers trouvent curieuse la capitale
Avec ses façades tarabiscotées d’un autre âge
Et ses modernes bâtisses monumentales.
Cet immeuble aux allures discrètes
Est une des prisons ultra-secrètes.
Je l’ai appris d’une banale discussion
D’ivrognes dans un café des environs.
Dans le quartier, tout le monde sait ça ;
Le chauffeur du bus annonce : « Prison ».
« Avec promenoir sur le toit,
Neuf mètres sur trois. »

En Zinovie, on parle d’éliminer le Guide.
Et après, qui pour combler le vide ?
Ça, c’est vraiment préoccupant.
Cette bande traîne dans coins paumés,
Ils fréquentent des troquets enfumés,
Ils se lient à tant de gens,
Il faut les pister, les infiltrer.
Ces types nous regardent drôlement
Ils nous suivent depuis un moment.
Leurs têtes ne me reviennent pas ;
Les amis, il faut quitter cet endroit.
Allons boire chez moi.

En Zinovie, aujourd’hui comme hier,
La collaboration est affaire de volontaires.
Non, je n’irai pas plus loin, plus jamais.
Consciemment, je ne l’ai pas dénoncé.
Je refuse de continuer à collaborer.
Pourquoi j’ai dissimulé les faits ?
Je ne sais, j’ai décidé de résister.
Les insinuations, les accusations,
Fini pour moi de m’y adonner.
Plus de calomnie, plus de délation.
Ce n’est plus de mon ressort,
Jusqu’au jour de ma mort.

Et Tatiana ? Ils ont été au cinéma.
Pour l’enquête, aucun résultat.
C’est un début, on a espoir.
Qu’il emmène la belle,
Qu’elle le fasse boire,
Qu’elle fouille ses poubelles.
Réveil. Tu ne te souviens pas ?
Qui es-tu ? Que fais-tu ici chez moi ?
Que ferait une femme dans ton lit ?
Hier soir, tu m’as traînée ici.
Note bien, je ne le regrette pas.
Maintenant, je suis ta Tatiana.

Contributed by Marco Valdo M.I. - 2022/8/16 - 20:37



Main Page

Please report any error in lyrics or commentaries to antiwarsongs@gmail.com

Note for non-Italian users: Sorry, though the interface of this website is translated into English, most commentaries and biographies are in Italian and/or in other languages like French, German, Spanish, Russian etc.




hosted by inventati.org