Language   

Le Camarade Škatula

Marco Valdo M.I.
Language: French


Related Songs

Le Parti
(Marco Valdo M.I.)
Nous les ânes
(Lucien Lane)
Dio lo vuole!
(Guido Podrecca)


Le Camarade Škatula

Chanson française – Le Camarade Škatula – Marco Valdo M.I. – 2021

Épopée en chansons, tirée de L’Histoire du Parti pour un Progrès modéré dans les Limites de la Loi (Dějiny Strany mírného pokroku v mezích zákona) de Jaroslav Hašek – traduction française de Michel Chasteau, publiée à Paris chez Fayard en 2008, 342 p.

Épisode 1 – Le Parti ; Épisode 2 – Le Programme du Parti ; Épisode 3 – Le Fils du Pasteur et le Voïvode ; Épisode 4 – La Guerre de Klim ; Épisode 5 – La Prise de Monastir ; Épisode 6 – La Vérité sur La Prise de Monastir ; Épisode 7 – Le Parti et les Paysans ; Épisode 8 – Le Premier Chrétien ; Épisode 9 – Le Provocateur ; Épisode 10 : La Victoire morale ; Épisode 11 – Le Parti et ses Partisans ; Épisode 12 – Le Monde des Animaux ; Épisode 13 – Le Parti National Social ;


Épisode 14

Dialogue maïeutique

LA RÉVOLUTION     Frantisek Kupka – 1904
LA RÉVOLUTION Frantisek Kupka – 1904


Je comprends parfaitement, Lucien l’âne mon ami, les points d’interrogation qui éclatent dan tes yeux.

Ah ?, dit Lucien l’âne.

Je le comprends d’autant mieux, reprend Marco Valdo M.I., que j’ai moi aussi les mêmes sensations, que je me pose les mêmes questions. Comme toi, je me demandais qui était le camarade Škatula, ce qu’il venait faire là et puis aussi, je finissais par m’interroger sur l’existence de ce fameux Parti pour un Progrès modéré dans les Limites de la Loi, avait-il jamais existé ? Eh bien, je peux te rassurer : tout autant le Parti que le camarade Škatula ont bel et bien existé.

Ah ?, dit Lucien l’âne. Même Škatula ?

Oui, oui, répond Marco Valdo M.I., et ce qui en est dit dans la chanson est, en gros – exact. Emmanuel Škatula (ŠKATULA, Emmanuel – Lochovice, République tchèque, 1878 – Roztoky, République tchèque, 1966) a non seulement existé, mais il fut un personnage d’une certaine renommée, y compris internationale, car il fit partie de l’Internationale Socialiste et il mérite tout à fait l’appellation de « camarade Škatula » du fait qu’il fut – des années plus tard – un des fondateurs du Parti Communiste Tchèque.

Eh bien, dit Lucien l’âne, voilà qui me rassure.

Bien sûr, Lucien l’âne mon ami, d’un certain côté, il est quand même fantastique que dans la chanson, le camarade Škatula soit une sorte de prophète ou de magicien révolutionnaire. Partout où il est passé, éclate la révolution et s’instaure la république, ainsi qu’en atteste le texte : dans l’Empire Ottoman, au Royaume du Portugal et même, dans le Céleste Empire.

Certes, dit Lucien l’âne en riant, mais moi, je trouve assez extraordinaire l’idée de Jaroslav Hašek d’expérimenter en matière politique. Finalement, c’est très éclairant quant au fondement de la démocratie ; on apprend pas mal de choses à son sujet.

D’accord, Lucien l’âne mon ami, mais il ne faut pas oublier que tout ceci se passait il y a plus d’un siècle.

Oh, dit Lucien l’âne, je ne l’oublie pas ; bien au contraire, je note qu’on peut constater que c’est toujours d’actualité. Par exemple, le monde aurait besoin que le camarade Škatula aille visiter quelques empires et quelques pays de moindre importance. En gros, la réalité ultérieure et même, contemporaine et sans doute, future, va bien au-delà de ce que Jaroslav Hašek rapportait si fidèlement. Mais, restons-en là et reprenant notre tâche, tissons le linceul de ce vieux monde compétitif, concurrentiel, ambitieux, électif et cacochyme.

Heureusement !

Ainsi Parlaient, Marco Valdo M.I. et Lucien Lane
À Vienne, on avait rencontré le camarade Škatula.
À Prague, par la suite, il assista à nos réunions.
Emmanuel Škatula avait de l’ambition ;
Il se disait social-démocrate en ce temps-là,
Et c’était un homme de conviction :
Du peuple, il défendait fermement les droits.
Son embonpoint prouvait la prospérité du prolétariat :
Avec des chefs maigres, un parti ne progresse pas.
Le Parti Social Démocrate avait ses gros,
Le Parti National Social un député de cent-vingt kilos.

L’orateur, le membre, l’adhérent, le militant
Qui grossit lentement, c’est sûr,
Finit nécessairement député ou président.
C’est une loi de la nature.
Un chef doit être un homme de poids.
Aux élections, le camarade Škatula, en gros,
A gagné plus de quatre cents voix ;
Depuis il a encore pris plus de douze kilos.
Le député du Parti National Social a grossi aussi,
Il mange comme trois pour l’essor du Parti.

Le camarade Škatula est un bon vivant,
Il fait campagne dans les restaurants.
Au départ, le camarade Škatula était ouvrier modeleur ;
À présent, il modèle son discours pour attraper les cœurs.
Il promet au peuple de la bière et du pain.
Le camarade Škatula est un fin politique
Il montre l’exemple par sa pratique
Des repas copieux arrosés de Pilsen et de vin.
En bon social-démocrate, il séduit les électeurs.
Le camarade Škatula prophétise le bonheur.

Le camarade Škatula visite les autres nations.
Où il est passé, c’est le chambardement.
À Constantinople, le Turc fait la révolution
Et sans attendre, renverse le sultan.
Le camarade Škatula revient du Portugal.
À Porto, d’un coup, c’est la panique ;
À Lisbonne, on tremble au palais royal,
Les militaires instaurent la république.
Le camarade Škatula pense à la Chine ; c’est fatal,
Le Céleste Empire devient une république.

Contributed by Marco Valdo M.I. - 2021/10/12 - 19:25



Main Page

Please report any error in lyrics or commentaries to antiwarsongs@gmail.com

Note for non-Italian users: Sorry, though the interface of this website is translated into English, most commentaries and biographies are in Italian and/or in other languages like French, German, Spanish, Russian etc.




hosted by inventati.org