Language   

Goulo

Lilit Pipoyan
Language: Kurdish

List of versions


Related Songs

Yes, It's Genocide
(Serj Tankian [Serž T'angean] / Սերժ Թանգեան)
Marşa Rojava [Destana Kobanê]
(Kendal Maniş)
Helperistakan
(Muhammad Abbas-Bahram)


lilit pipoyan


Preferisco ricordare il massacro degli armeni (diremmo anche genocidio, ma non se ce lo chiede Sarkozy) con la canzone dedicata alla ragazza armena, Goulo (Gülo) cantata da Lilit Pipoyan.

La canzone è cantata in lingua curda, per cui ho dovuto tradurre il testo da una traduzione in turco: ed è significativo che un turco abbia voluto tradurlo. Alcuni concetti poco chiari sono probabilmente dovuti proprio a questa doppia traduzione. Ho messo in fila il testo in curdo, la traduzione turca e la mia traduzione in italiano.

Miguel Martinez
Wayê! wayê! wayê! wayê!
Berf dibare tevî bayê,
Hecî Mžsayê min nekuje ez güne me,
Tu Kurmanci ez File me,
Tu serê min kurki bi gžzana,
Goştê min bidî ber kerpetana,
Ez serê xwe nadim li ser balgîyê Musulmana.

2012/1/25 - 23:10




Language: Turkish

Versione turca
Way! Way! Way! Way!
Tipi şeklinde kar yağıyor,
Haci Musa öldürme beni, günahım,
Sen Kürt ben Ermeniyim,
Başımı usturaya da vursan,
Etimi kerpetenle koparsan da,
Yine de Müslümanın yastığına baş koymam.

2012/1/25 - 23:11




Language: Italian

Versione italiana di Miguel Martinez
Come una tempesta, cade la neve
Hajji Musa, non mi uccidere,
è colpa mia
tu sei curdo e io sono armena
se tagli la mia testa con un rasoio
se strappi le mie carni con una tenaglia,
non appoggerò la mia testa di nuovo sul cuscino di un musulmano

2012/1/25 - 23:12




Language: French

Version française - GOULO, SOUVENIR DU GÉNOCIDE ARMÉNIEN – Marco Valdo M.I. – 2012
d'après la version italienne de Miguel Martinez, d'une version turque, d'une version kurde d'une
Chanson arménienne – Goulo - Lilit Pipoyan

Voici une chanson kurde qui se souvient du massacre des Arméniens par les Turcs, connu sous le nom de génocide arménien. Elle s'intitule Goulo et raconte la supplique d'une femme arménienne qui implore qu'on ne la tue pas, qu'on ne la torture pas... Peine perdue, sans doute, quand on sait ce qui s'est passé en 1915 sur les hauts plateaux d'Anatolie et ailleurs dans l'Empire ottoman.

Voici ce qu'en dit Wikipedia : « Le génocide arménien (Հայոց Ցեղասպանություն : Hayots Tseghaspanoutyoun en arménien, Ermeni Kırımı en turc) a eu lieu d'avril 1915 à juillet 1916. Les deux tiers des Arméniens qui vivaient sur le territoire actuel de la Turquie ont été exterminés au cours des déportations et massacres de grande ampleur. Il fut planifié et exécuté par le parti au pouvoir à l’époque, le comité Union et Progrès, plus connu sous le nom de « Jeunes-Turcs », dirigeant l'Empire ottoman et engagé dans la Première Guerre mondiale aux côtés des Empires centraux. Considéré comme l'un des tout premiers génocides du XXe siècle, il a coûté la vie à un million deux cent mille Arméniens d'Anatolie et du haut-plateau arménien. ». Je ne te cite que l'introduction... On peut lire le reste – c'est l'épouvante – en se rendant sur le site indiqué.

Et finalement, dit Lucien l'âne en se hérissant de sa noire crinière et de tous les poils de son échine, peu importe les lois, les règlements, les ukases en sens divers... Peu importe la diplomatie et les raisons d'État... Peu importe les États eux-mêmes, les nationalités, les frontières, les peuples élus ou non... À ma connaissance – et elle est fort ancienne – les hommes sont partout et toujours des hommes, finalement tous semblables, tous dépendants les uns des autres et de leurs bonnes volontés réciproques, de leur solidarité bienveillante et l'humanité ne connaît pas de frontières... Génocide arménien, il y a eu et génocide arménien, on ne peut oublier... Tout comme on ne peut oublier mille autres épisodes aussi sanglants de la Guerre de Cent Mille Ans que les riches et les puissants font aux pauvres afin de maintenir leur domination, de conserver leurs territoires, de garder leurs privilèges, de cacher leurs forfaits, de camoufler leurs crimes, et de continuer à tirer les plus grands profits de l'exploitation d'autres humains.

Ah, Lucien mon ami l'âne, nous ne pouvons pas être les complices de pareilles horreurs, fussent-elles l'œuvre des "Jeunes Turcs", tout comme on ne peut l'être ailleurs... Mais ici, hic et nunc, on parle du génocide des Arméniens en 1915. Et, avant que tu ne conclues, je voudrais te conseiller un film ou plutôt, un long reportage documentaire de la chaîne européenne ARTE intitulé : « 1915 , Le génocide arménien », qui montre comment les dirigeants turcs manipulent la population turque et les pays étrangers pour empêcher qu'on comprenne ce qui s'est passé... Cela dit, les dirigeants turcs, qui, actuellement, ne traitent pas trop bien non plus les Kurdes, défendent en fait les restes de l'Empire Ottoman. Et ils font un chantage en jouant sur le poids démographique de la Turquie, sur leur relative importance militaire – ils contrôlent l'accès à la Mer Noire et sont un pied de l'Otan en Asie et sur leur importance économique. En somme, la raison du plus fort est toujours la meilleure... Principe très ancré dans la « diplomatie réaliste ». Mais si les vents effacent tout sur le sable, ils ne peuvent effacer le sable lui-même et les grains obstinés finissent par reconstituer le paysage... C'est précisément ce que craignent les dirigeants turcs, c'est que ces petits grains d'information qui transpirent ici ou là finissent par imposer la vérité en dépit de leurs exhortations...

Je te suis parfaitement, mon ami Marco Valdo M.I. et ce refus des dirigeants turcs actuels de reconnaître les exactions et le génocide perpétré par le régime ottoman, c'est un peu comme si l'actuel gouvernement allemand refusait qu'on parle des génocides perpétrés par le régime nazi... Et c'est bien pour que toutes ces vérités fleurissent et illuminent la conscience des hommes afin que jamais, au grand jamais, pareilles inepties ne se reproduisent, pareilles crapuleries ne soient recommencées, que je t'invite à – comme moi – tisser le linceul de ce vieux monde triste, épouvantable, menteur, dissimulateur, maître-chanteur, génocidaire et cacochyme.

Ainsi Parlaient Marco Valdo M.I. et Lucien Lane.
GOULO, SOUVENIR DU GÉNOCIDE ARMÉNIEN

Comme une tempête, la neige tombe,
Hajji Musa, il ne faut pas me tuer,
C'est ma faute
Tu es Kurde et je suis Arménienne
Si on coupe ma tête avec un rasoir
Si on arrache mes chairs avec une tenaille
Je n'appuierai plus ma tête sur l'oreiller d'un musulman.

Contributed by Marco Valdo M.I. - 2012/1/26 - 11:17


Marco Valdo M.I., mon ami, est un grand distrait.

Heureusement que je suis là, parfois, pour rattraper ses oublis...
Pour Goulo, il a carrément oublier de donner l'adresse du film « AGHET 1915 – Le Génocide Arménien ».

Pour tous ceux qui veulent voir de leurs yeux...
C'est donc un film d'Eric Friedler sur le massacre des Arméniens de l'empire ottoman, qui débuta le 24 avril 1915, il y a 96 ans.

AGHET
1915 - Le génocide arménien
Documentaire d'Eric Friedler (Allemagne, 2010, 1h23mn)
diffusé par ARTE.
http://www.arte.tv/fr/Aghet---1915--le...

Mais il y en a d'autres :

Un film de 2005 de la cinéaste Laurence Jourdan : LE GÉNOCIDE ARMÉNIEN - Vidéo Dailymotion
www.dailymotion.com/.../xdg2gk_le-genocide-armenien_shortfilms

Voir aussi Ararat... d'Atom Egoyan à l'adresse : http://www.cdca.asso.fr/cdca/cdca-egoy....


Il y a un poème, explique le réalisateur Atom Egoyan, que tous les enfants arméniens connaissent. Il s'intitule La Jeune Mariée, et a été écrit par le poète Siamanto (de son vrai nom Atom Yarjanian), l'un des premiers parmi le million et demi de personnes assassinées par les Turcs pendant le génocide arménien en 1915. Le texte projette l'image d'hommes qui commirent un acte innommable : ils torturèrent 20 jeunes mariées, qu'ils obligèrent à danser nues devant une foule hystérique. Elles tournèrent et virevoltèrent. Puis quand elles s'écroulèrent, épuisées, les bourreaux leur hurlèrent de se relever, avant de les asperger d'essence et de les transformer en torches vivantes. "Et les corps de charbon roulèrent de la danse à la mort", écrivit Siamanto.



Cordial

Lucien Lane

Lucien Lane - 2012/1/26 - 11:48


Comme je suis prudent et un peu méfiant - dans certains cas et rusé comme un âne doit l'être pour survivre face à certaines pratiques, j'ai eu l'idée de vérifier si les adresses que j'avais données fonctionnent et si on aboutit bien où je l'avais souhaité.

Pour Arte, pas de problème...

Mais Dailymotion est censuré...
Alors, pour trouver le film en question, il faut demander explicitement ce film en citant le nom de l'auteur Laurence Jourdan. Jusqu'à présent, ça fonctionne. Soit directement sur Daily motion, soit en passant par un moteur de recherches.

Cordial

Lucien Lane

Lucien Lane - 2012/1/26 - 13:32



Main Page

Please report any error in lyrics or commentaries to antiwarsongs@gmail.com

Note for non-Italian users: Sorry, though the interface of this website is translated into English, most commentaries and biographies are in Italian and/or in other languages like French, German, Spanish, Russian etc.




hosted by inventati.org