Language   

Zigani orkestar

Casa del Vento
Language: Italian

List of versions


Related Songs

Non in mio nome
(Casa del Vento)
Il Minatore
(Casa del Vento)
Figli del vento
(Modena City Ramblers)


2002
Pane e rose
Casadelvento.paneerose
Il mondo è la mia casa
Sempre in viaggio, senza una fine
Chiedo soltanto un campo
Un pezzo di cielo dove dormire.

Viviamo nei sobborghi
Nei bassifondi delle città
Viaggiamo dalla Grecia
La Transilvania e tutti i Balcani.

Oggi è grande festa per noi
E il violino suona per noi
Suona e balla e canta con noi
Zigani orkestar.

Oggi si va a implorare
La mano tesa, giorno di questua
E giù il cappello a voi signori
Che così buoni mi fate avere.

Lo spicciolo nel cuore
Un gesto sacro di buona azione
Buona fortuna, infinita scienza
Per voi un inchino, e i miei denti d'oro.

Oggi è grande festa per noi
E il violino suona per noi
Suona e balla e canta con noi
Zigani orkestar.

E chi l'ha detto
Che non abbiamo voglia di lavorare
Che non vogliamo cambiare vita
Che non ci importa che di rubare.

Se la mia gente ha perso
Il proprio orgoglio, la dignità
E' per i muri alzati
Le porte in faccia dei pregiudizi.

Oggi è grande festa per noi
E il violino suona per noi
Suona e balla e canta con noi
Zigani orkestar.

Oggi è grande festa per noi
E il violino suona per noi
Suona e balla e canta con noi
Zigani orkestar.

Contributed by DonQuijote82 - 2009/2/19 - 11:48



Language: French

Version française – ORCHESTRE TZIGANE – Marco Valdo M.I. – 2009

Autre morceau sur le peuple Rom.
Les morceaux sur le peuple Rom, sur les Tziganes, les Gitans – nos parents anciens, les Indo-Européens, comme dit Léo Ferré - résonnent plus encore à Rome ces temps derniers. Cependant, la méfiance, la mise à l'écart, la persécution, la mise au ban des gens du voyage dure depuis si longtemps que plus personne ne sait quand et où elle a commencé. Ces gens-là vivent comme en passant et ils ont une vision différente de la terre. Les nazis ne les aimaient pas, ils les trouvaient très inférieurs ; les fascistes d'aujourd'hui non plus ne les aiment toujours pas. En fait d'infériorité, elle est surtout présente dans la tête et la conscience et même l'inconscient de celui qui jette l'opprobre sur l'autre. S'en prendre au Gitan, c'est s'en prendre à l'humain, s'en prendre à l'homme libre. C'est sa peur qui empêche le sédentaire d'être libre. Les plus acharnés contre les voyageurs de l'histoire, ce sont les ceux qui s'accrochent à leurs oripeaux, leurs bornes, leurs frontières. Le Tzigane et sa musique, et sa joie profonde, les gênent car en réalité, la simple existence de gens que n'intéressent aucune carrière, qui vient avec le vent, de gens qu'on ne peut acheter que pour un instant remet en cause les bâtisseurs d'empire.
Pour les autres, souvent bienveillants, comme le chantait un fils d'émigré algérien, un des tout grands interprètes de la chanson française – Marcel Mouloudji :

« Mon pote le gitan c'est un gars curieux
Une gueule toute noir, des carreaux tout bleus
...
Ce gars-là une roulotte se promène dans sa tête
Et quand elle voyage jamais ne s'arrête » 


La chanson de Casa del Vento raconte une fête et un orchestre tzigane. Elle est la bienvenue en ces temps où le vent souffle des miasmes malodorants.

Dans la chasse aux sorcières... je suis toujours du côté des sorcières. Pareil dans la chasse aux Roms, je prends place parmi les Roms contre les gens de rondes.

Ainsi Parlait Marco Valdo M.I.
ORCHESTRE TZIGANE

Le monde est ma maison
Toujours en voyage, sans fin
Je demande seulement un camp
Un bout de ciel où dormir.

Nous vivons dans vos faubourgs
Dans les bas-fonds de vos villes
Nous voyageons de Grèce
En Transylvanie et dans les Balkans.

Aujourd'hui est une grande fête pour nous
Et le violon chante pour nous
Joue et danse et chante avec nous
Orchestre tzigane.

Aujourd'hui on va mendier
La main tendue, c'est jour de quête
Et chapeau bas pour vous messieurs
Qui m'avez fait avoir tant de bien.

La monnaie au cœur
Un geste sacré de bonne action
Bonne chance, infinie science
Pour vous un salut, et mes dents en or.

Aujourd'hui est une grande fête pour nous
Et le violon chante pour nous
Joue et danse et chante avec nous
Orchestre tzigane.

Et celui qui a dit
Que nous ne voulions pas travailler
Que nous ne voulions pas changer de vie
Que nous ne pensons qu'à voler.

Si mes gens ont perdu
L'orgueil et la dignité
C'est à cause de vos murs élevés
Des portes des préjugés

Aujourd'hui est une grande fête pour nous
Et le violon chante pour nous
Joue et danse et chante avec nous
Orchestre tzigane.

Aujourd'hui est une grande fête pour nous
Et le violon chante pour nous
Joue et danse et chante avec nous
Orchestre tzigane.

Contributed by Marco Valdo M.I. - 2009/2/23 - 21:05



Main Page

Please report any error in lyrics or commentaries to antiwarsongs@gmail.com

Note for non-Italian users: Sorry, though the interface of this website is translated into English, most commentaries and biographies are in Italian and/or in other languages like French, German, Spanish, Russian etc.




hosted by inventati.org