Lingua   

Chante une femme

Jean Arnulf
Lingua: Francese



"Dors mon amour, mon fils unique"
Chante une femme en Amérique
Chante en Amérique une femme
À son garçon mort au Vietnam

Chante une femme à son petit :
"Dors mon amour, dors mon chéri
J'irai à la place où tu dors
T'y bercerai jusqu'à ma mort

Je t'apporterai des cadeaux
Ton vieux train et ton mécano
Et l'étoile en papier d'argent
Dors mon amour, dors mon enfant"

Chante une femme en Amérique.
Sur l'autre bord du Pacifique
Une mère au petit matin
Réveille l'enfant vietnamien :

"Debout mon fils, debout garçon
J'entends revenir les avions
Il faut reprendre nos bagages
On va faire un petit voyage

Surtout ne lâche pas ma main
On va courir très loin, très loin
Toi, tu portes ton oiseau gris
Moi, les couvertures et le riz"

Dans son fauteuil diplomatique
À Washington, en Amérique
"Je dois rentrer dans mon argent"
Déclare Monsieur le Président

Et sur la carte du Vietnam
Comme un monsieur qui joue aux dames
Il fixe les bombardements
Et la marche des régiments

Il pose son doigt sur un point
"Courons ! Ne lâche pas ma main !"
Il a posé son doigt ici
"Dors mon garçon, dors mon petit"

"Dors mon amour, mon fils unique"
Chante une femme en Amérique
Chante en Amérique une femme
À son garçon mort au Vietnam.


Pagina principale CCG

Segnalate eventuali errori nei testi o nei commenti a antiwarsongs@gmail.com




hosted by inventati.org