Lingua   

Les Héros de l’Histoire

Marco Valdo M.I.
Lingua: Francese



Se préparer à la guerre, c’est
Se préparer à défendre ses arrières ;
Se préparer à l’attaque, c’est
Se préparer à vaincre l’adversaire,
Se préparer à tuer,
Se préparer à être tué,
Se préparer à fuir,
Et se préparer à mourir,
C’est le lot de l’humanité.
À la guerre, il faut se préparer
Avec des conserves, du sel et du savon
Pour laver la suie des explosions.

La guerre, c’est les arrières,
Surtout les arrières.
On vit beaucoup mieux la guerre
Quand on la voit de derrière.
À l’avant, c’est terriblement mortel ;
On y vit jamais longtemps.
Comme disait le colonel :
Il n’y a rien de plus tuant
Que le front, face à l’ennemi.
Là-bas, c’est quasiment forcé,
C’est le massacre garanti.
On est tué ou au moins, estropié.

Le lieutenant a peur du front -
Un, deux ! Un, deux ! Marquez le pas ! –,
On comprend ses hésitations,
Mais quand même, on l’y enverra.
Ceux qui ont fait la grande dernière
Étaient des types ordinaires.
Après les expériences révolutionnaires
Et toutes ces années de misère,
Dans le pays ravagé,
Il fallait refaire tout.
On ne peut que remonter
Du fond d’un trou.

Ah mais, il y a le faux front,
Un front bien caché au fond.
C’est un arrière camouflé
Où on vit bien et en sécurité.
Là, on dispose
Sans danger des mille choses
Qui rendent agréable la vie :
Nourriture, boisson et filles.
Comme on est des gars du front,
On récolte grades et décorations.
À la fin, on nous couvre de gloire.
Nous sommes les Héros de l’Histoire.


Pagina principale CCG

Segnalate eventuali errori nei testi o nei commenti a antiwarsongs@gmail.com




hosted by inventati.org