Language   

L’Inventeur

Marco Valdo M.I.
Language: French



La nouvelle bibliothèque est pleine de couleurs
Et fourmille d’écrans d’ordinateurs.
Sur les écrans, tout le Guardian de Blackbury,
Avec Fletcher l’inventeur parmi les célébrités du pays.

Un fameux bricoleur, Addison Vincent Fletcher,
Il avait maturé durant toute la Grande Guerre,
En Artois, coincé au fond de sa tranchée,
Une sorte de téléphone, améliorée.

Et la télégraphie sans fil ? La T.S.F., la radio ?
Inventée avant le siècle par la comtesse Alicia Radioni,
Ou alors, par le physicien italien Italo Macaroni ?
Un savant italien ? Oui, il s’appelait Guglielmo Marconi.

Alors, qui a vraiment inventé le téléphone ?
N’est-ce pas Sir Humphrey Téléphone ?
Non, c’est un Étazunien : Graham Bell.
Fariboles, bêtises, conneries et des belles !

Le vrai inventeur, c’est Tony Meucci ;
Et c’est encore un Italien, Madame Liberty,
Et moi, j’aurais bien aimé inventer le premier,
Et dit Fletcher, je l’ai juste amélioré.

Addison dit : « Pour Salomon, l’espace est une illusion,
Et si l’espace est nul, il n’y a plus besoin de liaison.
Alors, plus de problème pour la transmission.
Le téléphone sans fil, voilà mon invention.

Les ondes, c’est le secret de tout ce bazar :
Les petites ondes font les grandes histoires.
Comme ça, dit Fletcher, j’ai bricolé sur ma table,
En vingt-deux, un téléphone transportable.

Au cimetière, il y avait un vieux téléviseur ;
L’écran était en miettes, un rebut, une horreur.
Addison Fletcher et Salomon Einstein le bricolaient avec amour :
Bientôt, l’image et le son étaient de retour.

Dans son cadre vide, l’écran luisait.
Miroir de moire rempli de ciel,
Sans électricité, il se striait
D’éclairs zébrés couleur de miel,

Et la Capri bleue dans le canal ?
Avec Salomon, on va la sortir,
On lui refera un moteur meilleur
Et comme les oiseaux, on pourra fuir, là-bas, fuir.


Main Page

Please report any error in lyrics or commentaries to antiwarsongs@gmail.com

Note for non-Italian users: Sorry, though the interface of this website is translated into English, most commentaries and biographies are in Italian and/or in other languages like French, German, Spanish, Russian etc.




hosted by inventati.org