Lingua   

Hans le Blême

Marco Valdo M.I.
Lingua: Francese



Neiges et glaces sur le monde,
Au premier mois où le veau gèle
Au ventre de la vache qui vêle,
Neiges et glaces se confondent.

Les gamins et les chats
Vont à la chasse aux moineaux,
Pauvre gibier, maigre repas
Quêtant miettes et eau.

« Hans, mon cœur tire à toi,
Le feu brûle mon visage.
Où sont tes baisers si froids ?
Quand reviens-tu, mon Roi mage ? »

Un coureur, grelots à la ceinture,
Passe à toute allure.
Il crie : « Voici venir le Bailli !
Qu’on rassemble le pays ! »

Passe le cortège des officiers,
Suivi d’une troupe de nobles gens,
Tous de velours et de fourrures parés,
Tous bons amis du Bailli, caracolant.

Au milieu, un bec de vautour, poil roux, joues blêmes,
Costume vert aux fils d’or, manteau de velours noir,
Couvert d’une toque verte au plumeau noir,
Porte fier sa bouche mince et son air de carême.

Katheline, de joie affolée, fend le cortège,
Stoppe le cheval du blême cavalier,
Rit et crie : « Hans, te voici, mon aimé,
Tu es le plus beau des soleils sur la neige. »

Le bailli fait halte et toute la troupe de gentilshommes.
« Que me veut cette gueuse ? », demande le blême.
Tenant la bride à deux mains, elle dit : « Mon homme,
Emmène-moi au bout de la terre, je t’aime !

Ne t’en reva pas, reste là !
Mon aimé, j’ai tant pleuré pour toi.
Regarde, Nelle, notre enfant ! »
Il lève son fouet menaçant.

« Va-t-en, femme, dit le blême,
Je ne te connais pas ! »
Il pousse son cheval, la renverse et même,
Lui ouvre la tête d’un seul pas.


Pagina principale CCG

Segnalate eventuali errori nei testi o nei commenti a antiwarsongs@gmail.com




hosted by inventati.org